Après Google, Microsoft veut aussi optimiser le protocole HTTP

26 mars 2012 à 15h58
0
00C8000001967508-photo-http-logo.jpg
Le web n'est pas encore assez rapide ; c'est du moins ce que semblent penser les gros acteurs de la Toile. Après Google et son projet SPDY, Microsoft s'engage dans le débat.

L'IETF, Internet Engineering Task Force, le groupe chargé d'élaborer les standards de l'Internet, planche actuellement sur la prochaine génération du protocole HTTP. L'idée ne nous est pas totalement étrangère. En effet, en novembre 2009, Google présentait sa proposition baptisée SPDY, un protocole de transfert sur Internet qui serait deux fois plus rapide que le traditionnel HTTP. Contrairement au protocole actuel qui envoie chacune des requêtes pour l'ensemble des éléments de la page (feuille de style, images, JavaScript) SPDY les compresse toutes en amont. Il en résulterait un gain de temps moyen de 55%.

Dans un billet publié sur l'un des blogs officiels de Microsoft, Sandeep Singhal et Jean Paoli, respectivement responsable du département Windows Core Networking et directeur des stratégies d'interoperabilité chez Microsoft, expliquent que la société formulera également sa proposition (HTTP Speed+Mobility) auprès de l'IETF et plus particulièrement devant le groupe de travail HTTPbis.

« Nous pensons que les applications - pas seulement les navigateurs - doivent également être plus rapides. De plus en plus souvent, les gens accèdent aux services web au travers d'applications, en plus de leur navigateur », est-il ainsi expliqué. Si aucun détail précis n'est mentionné, Microsoft ajoute cependant que ses travaux portent également sur la vitesse de chargement des appareils mobiles. « Les gens veulent un meilleur cycle de batterie pour leur terminaux mobiles. HTTP 2.0 aide à diminuer la consommation d'énergie pour l'accès au réseau ».

Microsoft propose que les internautes puissent savoir plus précisément quelles données sont transmises du terminal vers un serveur ou reçues sur le mobile. « Cette approche permet aux applications ainsi qu'aux navigateurs d'innover plus librement en retournant le contenu le plus pertinent possible répondant aux besoins précis des internautes ».

Par la suite les informations techniques seront disponibles sur ce site. Ce jeudi, l'IETF tiendra un débat sur les attentes d'un prochain protocole remplaçant HTTP. Rappelons que SPDY est déjà embarqué au sein de Chrome et Firefox.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top