Test iRobot Roomba i3+ : un aspirateur haut de gamme plus abordable mais à quel prix ?

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Cela faisait de nombreux mois qu'iRobot n'avait pas ajouté de nouvel aspirateur robot à sa gamme de produits. Après la sortie du Roomba i7+ et du Roomba s9+ , 2020 a été une année calme pour le constructeur qui a préféré améliorer le logiciel de la majeure partie de ses appareils via une grosse mise à jour.

iRobot Roomba i3+
  • Fabrication exemplaire
  • Aspiration puissante
  • Base de récupération des poussières
  • Déplacements rapides
  • Simplicité d'usage
  • Bruyant
  • Pas de cartographie
  • Personnalisation minimale
  • Une autonomie limitée
  • Le prix

iRobot revient finalement sur le devant de la scène avec le Roomba i3+, un nouvel aspirateur robot qui a pour mission de démocratiser la station de récupération automatique des poussières auprès d'un plus large public. Cet accessoire est la dernière innovation majeure de la marque, qui a aussi été récupérée par bon nombre de ses concurrents depuis quelques mois.

Qu'apporte finalement le Roomba i3+ par rapport à ses nouveaux camarades ? C'est ce que nous allons voir tout de suite.

iRobot Roomba i3+ : la fiche technique

  • Dimensions : 34 x 34.2 x 35 cm
  • Poids : 3,2 kg
  • Capacité du bac à poussières : 0,4 L
  • Capacité de la batterie : 3300 mAh
  • Système de navigation : gyroscopes, capteur d'obstacles, capteur de vide, capteur de sol
  • Détection des obstacles : ou
  • Lavage des sols : non
  • Connectivité : Wi-Fi 2,4 GHz
  • Compatibilité : Google Assistant, Amazon Alexa
  • Application : iRobot (iOS et Android)

Design : un Roomba peut en cacher un autre

Pour ce nouvel appareil, et contrairement au Roomba s9+ qui avait fait preuve d'un peu d'originalité, iRobot ne vient pas casser ses codes de design maintes fois éprouvés.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On se retrouve avec un appareil au format rond d'une grande sobriété. Sur le dessus iRobot a placé les trois boutons habituels :

  • Le bouton Clean pour démarrer un cycle de nettoyage ;
  • Le bouton Home qui permet d'envoyer le robot à sa base ;
  • Le bouton Spot pour un nettoyage localisé.


Le bouton Clean est cerclé par une LED qui indique l'état du robot durant le fonctionnement, l'appairage ou encore la recharge. L'effet est aussi discret qu'élégant.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On peut noter toutefois le revêtement du capot dans une matière qui rappelle le denim et qui distingue (un peu) l'appareil des autres membres de la gamme. On apprécie toutefois le revêtement mat de l'appareil, qui évitera de trop apercevoir la poussière qui s'y dépose ainsi que les traces de doigts.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Sur le devant est placé le pare-chocs qui contient également une batterie de capteurs afin d'aider à la navigation du robot. Il dispose également de gyroscopes pour se repérer dans l'espace et éviter les obstacles sur son chemin.

En dessous on retrouve la brosse principale, une nouvelle fois réalisée en caoutchouc et arborant cette forme propriétaire développée par la marque. À ses côtés est présente une brosse latérale pour la récupération des poussières dans les coins et le long des murs.

On retrouve également sous l'appareil les capteurs de vide ainsi que le capteur de suivi de sol pour conserver sa trajectoire en ligne droite lors de ses différents déplacements.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Passons désormais à la Clean Base, qui permet de recharger le Roomba i3+ mais aussi de le vider des détritus ramassés. Si vous avez lu nos tests des Roomba i7+ et s9+, vous constaterez que l'accessoire est parfaitement identique, mis à part le support adapté à la forme du robot.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La base est toujours aussi imposante une fois posée sur le sol par rapport aux stations de charge classiques. Il ne faut pas oublier que la Clean Base intègre un moteur pour récupérer les détritus et les sacs jetables. À l'intérieur on retrouve d'ailleurs un sac préinstallé et iRobot fournit gracieusement un accessoire supplémentaire. Ensuite il faudra passer à la caisse, à raison de 19,99€ le lot de trois sacs.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si le design général du Roomba i3+ ne nous a pas fait chavirer, il faut néanmoins souligner la qualité indiscutable de sa fabrication. Les matériaux respirent la qualité, l'appareil est dense et robuste, pas un seul élément ne bouge lorsqu'on le manipule. iRobot maitrise son sujet et on n'en attendait pas moins.

Aspiration : un cador qui ne laisse rien passer

Lançons dès à présent notre premier nettoyage, sans même regarder l'application mobile pour le moment (rassurez-vous, on y revient un peu plus tard).

Le Roomba i3+ avait fort à faire pour ce premier passage, avec un sol jonché volontairement de miettes, de poils d'animaux et d'autres poussières. Résultat après quelques minutes : un sol propre et débarrassé de l'ensemble des déchets.

L'appareil possède la technologie Dirt Detect qui lui permet, sur une zone plus encombrée que le reste de la maison, d'insister pour ramasser l'intégralité des détritus. Le procédé fonctionne très bien et permet de ne pas oublier un seul grain de poussière lors du cycle de nettoyage.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le Roomba i3+ est malheureusement un appareil très bruyant par rapport à certains de ses concurrents. Soyons clairs, il sera très désagréable de l'utiliser si vous êtes présents. Le dernier-né d'iRobot est clairement conçu pour être actionné lorsque vous quittez votre lieu de vie, pour aller au bureau ou faire une promenade par exemple.

C'est d'autant plus agaçant que la marque ne propose pas le choix entre différents niveaux de puissance. Il n'y a aucun réglage pour réduire le bruit du moteur. Il est tout juste possible de demander à l'aspirateur robot de passer une ou deux fois sur chaque zone pour affiner la qualité du nettoyage de chaque pièce.

iRobot a opté pour une simplicité d'utilisation extrême, on ne peut pas le blâmer pour cela, mais on aurait quand même aimé pouvoir personnaliser un peu plus quelques options.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une fois revenu à sa base commence automatiquement la récupération des poussières dans le sac prévu à cet effet. Là encore le bruit produit par le moteur est absolument indécent, mais l'opération ne dure que quelques secondes, une dizaine au maximum. Nos oreilles l'en remercient.

On apprécie toutefois toujours autant le confort apporté par cet accessoire, d'autant plus que la capacité des sacs jetables est assez grande. Il vous faudra plusieurs mois à raison de deux ou trois passages par semaine pour le remplir intégralement et avoir à le remplacer.

Navigation : des déplacements rondement menés même sans télémétrie

Pour proposer un prix plus agressif, et aussi pour donner quelques avantages aux modèles plus onéreux de la gamme, le Roomba i3+ fait l'impasse sur les capteurs laser. Celui-ci fonctionne "à l'aveugle" en se repérant uniquement grâce à ses gyroscopes et ses différents capteurs.

Est-ce handicapant pour autant ? La réponse est non. Le Roomba i3+ n'a montré aucun signe de faiblesse, et ce dès le premier cycle de nettoyage.

L'aspirateur utilise un schéma classique de navigation en couloirs pour récupérer les poussières sans oublier un seul centimètre carré de la maison. Le robot est assez rapide à se déplacer d'un bout à l'autre d'une pièce. Pour l'aspiration de notre logement, une surface d'environ 60m2, il aura fallu environ 1H20 à l'appareil pour réaliser l'opération.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Les obstacles sont eux parfaitement évités et le robot se déplace avec aisance entre les pieds de chaise ou de meuble.

En cas de contact, le Roomba i3+ reste un peu trop brusque à notre goût et pourra déplacer vos meubles les plus fragiles, sans toutefois les endommager fort heureusement.

Le Roomba i3+ peut enfin franchir sans problèmes les seuils et se déplacer de pièce en pièce sans être bloqué.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Concernant le nettoyage ciblé, nous n'avons rien à dire de particulier. Il suffit de placer le robot sur une zone et d'appuyer sur la touche Spot pour qu'il commence le nettoyage en tournant en rond sur un diamètre de plus en plus grand. La fonctionnalité est utile pour nettoyer un petit accident de la vie et fonctionne comme attendu.

Sans capteurs laser, l'appareil est incapable de générer une carte d'étage, ce qui permettrait d'envoyer le robot dans une pièce spécifique en fonction de ses besoins. À chaque allumage, le Roomba i3+ procédera à un passage complet dans la maison. À vous ensuite de fermer ou d'ouvrir les portes pour empêcher l'aspirateur d'accéder à certaines pièces.

Application : peu de fonctionnalités dans une interface agréable

Passons enfin au logiciel iRobot, qui permet de paramétrer son robot aspirateur. L'interface a été entièrement revue à la faveur d'une mise à jour majeure publiée en septembre 2020.

L'écran d'accueil présente désormais le robot connecté avec un bouton "Nouvelle tache". Celui-ci permet de le lancer et un bouton juste au-dessous pour vider le bac à poussières si le robot est placé sur sa base de chargement.

En faisant défiler cette page, on retrouve les favoris, la nouveauté de ce logiciel. Cette section permet de paramétrer rapidement des cycles de nettoyage.

Le logiciel peut également proposer, selon les habitudes analysées sur plusieurs semaines ou encore les horaires habituels des utilisateurs iRobot, des plages de fonctionnement plus ou moins fréquentes. Ces analyses permettent au robot de se lancer automatiquement quand vous partez au bureau par exemple, ou lors des saisons de mue des animaux de compagnie.

Plus bas on retrouve le volet de programmation du robot, selon des horaires prédéfinis, mais aussi selon vos allées et venues grâce à la localisation de votre smartphone. L'aspirateur robot, grâce au service IFTTT, pourra se lancer automatiquement lorsque vous quitterez votre logement.

À noter qu'il est possible de démarrer ou de suspendre le Roomba i3+ grâce aux assistants vocaux Google Assistant et Amazon Alexa, en liant son compte iRobot dans les applications des deux géants du web.

Pour ceux souhaitant totalement déléguer le lavage du sol de leur résidence à des robots, il est également possible de lier le Roomba i3+ au Bravaa jet m6, le robot laveur de sols de la marque. Une fois l'aspiration terminée, ce dernier débutera automatiquement le lavage humide de la maison grâce à sa serpillère. Le Bravaa jet m6 dispose lui d'un système de cartographie, mais ne peut pas en faire bénéficier le Roomba i3+.

Autonomie : un aspirateur peu endurant

Le Roomba i3+ ne brille pas pour son autonomie. Lors de nos différents tests, l'aspirateur robot, sur une surface traitée d'environ 60 m2, a fini son cycle de nettoyage en perdant au passage près de 50% de batterie. On peut donc estimer de 1H10 à 1H20 son autonomie totale.

L'aspirateur robot aura donc bien du mal à traiter les maisons les plus larges en un seul passage. Si l'appareil est en manque de batterie, il retournera aussitôt à sa station de charge pour se recharger avant de reprendre son nettoyage là où il l'avait laissé.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Contrairement au Roomba i7+ et au Roomba s9+, l'aspirateur se rechargera intégralement avant de reprendre la route là où ses grands frères étaient capables d'estimer le niveau de batterie suffisant pour terminer leur cycle plus rapidement. Une concession de plus, hélas…

iRobot Roomba i3+ : l'avis de Clubic

Ce dernier aspirateur robot d'iRobot nous a laissé un petit goût d'inachevé.

La marque a tenu son pari de proposer un appareil haut de gamme à un prix (un peu) plus abordable. Le Roomba i3+ est un aspirateur plus que performant à qui aucun déchet ne résiste. Sa fabrication est tout simplement remarquable et la base de récupération des poussières reste une idée brillante et parfaitement exécutée.

On ne peut toutefois qu'être déçu de la timidité d'iRobot avec ce nouveau membre de la gamme. Le Roomba i3+ est un aspirateur robot qui fait bien trop de compromis pour baisser la note. Ne pas proposer de système de cartographie pour un appareil vendu 699€ est un manque criant face à une concurrence qui ne cesse de progresser d'année en année tout en proposant des tarifs de plus en plus agressifs.

Nous conseillerons principalement ce robot à des clients au budget assez confortable et qui souhaitent une solution clé en main pour nettoyer parfaitement leur maison sans jamais avoir à mettre les mains dans le cambouis. Car on le répète, le Roomba i3+ est un très bon aspirateur robot, mais simplement trop limité pour pleinement convaincre.

iRobot Roomba i3+

7

Avec le Roomba i3+, iRobot propose un aspirateur robot ultra-performant avec une base de récupération des poussières qui offre encore plus de confort au quotidien. Dommage que le produit soit aussi limité sur le plan de la navigation et vendu à un prix encore un peu élevé.

Les plus

  • Fabrication exemplaire
  • Aspiration puissante
  • Base de récupération des poussières
  • Déplacements rapides
  • Simplicité d'usage

Les moins

  • Bruyant
  • Pas de cartographie
  • Personnalisation minimale
  • Une autonomie limitée
  • Le prix

Fabrication 9

Aspiration 9

Navigation 7

Logiciel 6

Autonomie 6

Modifié le 23/04/2021 à 16h56
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Smartphone pas cher : le Xiaomi Redmi 9A passe à moins de 100€ sur Amazon
Intel lance officiellement sa 11e génération de processeurs mobiles
Prime Video dévoile Solos, une série d'anthologie au joli casting teintée de SF
Comment supprimer son compte Discord ?
Comment débloquer un compte Discord ?
Comment bloquer un compte Discord ?
Comment connecter ses autres comptes de réseaux sociaux à Discord ?
Haut de page