Harley dessine un futur de la moto 100% électrique... mais pour quand ?

Stéphane Ficca
Spécialiste hardware & gaming
18 janvier 2023 à 11h55
22
LiveWire S2 Del Mar © (Image : LiveWire)
© LiveWire

Créée en 1903, la marque américaine Harley-Davidson indique vouloir basculer vers le 100 % électrique.

Pas de panique, cela ne se fera pas du jour au lendemain, indique son P.-D.G.

Cap vers le 100 % électrique !

En 2021, le géant américain Harley-Davidson faisait de LiveWire une marque autonome, dédiée intégralement aux motos électriques du groupe. Ainsi, LiveWire peut bénéficier showrooms dédiés, de centres spécifiques et même d'un siège social (virtuel).

Récemment, après une première moto électrique contestée (notamment au niveau de son tarif), LiveWire a levé le voile sur la nouvelle S2 Del Mar, un modèle moins puissant, mais également plus abordable, avec un prix américain (hors taxes) fixé à 16 999 dollars.

120 ans déjà pour Harley-Davidson

Aussi, à l'instar de nombreux autres constructeurs, le géant américain tend à se diriger vers un futur 100 % électrique. C'est en effet ce qu'a déclaré tout récemment le P.-D.G. du groupe, Jochen Zeitz, dans une interview pour le magazine Dezeen.

Celui-ci explique : « À un moment donné, Harley-Davidson sera entièrement électrique. Mais c'est une transition à long terme qui doit se faire. Ce n'est pas quelque chose qui se fait du jour au lendemain. Si vous regardez les 120 dernières années, l'entreprise a toujours évolué, elle n'est jamais restée immobile ».

Harley-Davidson LiveWire © Thibault Jousse pour Clubic
© Clubic

En 2023, Harley-Davidson va célébrer son 120e anniversaire. Aussi, tout au long de cette année historique, la marque va faire honneur à son héritage, en célébrant l'événement avec sa communauté, et en dévoilant de nouvelles motos et de nouveaux produits. Coup d’envoi des festivités prévu aujourd'hui 18 janvier 2023.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
22
14
madforger
pour jamais… on n’est même pas capable de produire assez d’électiricité pour les foyers c’est pas pour supporter une surcharge dûe aux recharges des ces vehicules ultra polluants à frabriquer.
chabgyver
Une Harley Davidson électrique, est-ce encore une Harley ?<br /> C’est comme si Opinel sortait des couteaux en plastique, ça n’aurait aucun sens
zoup01
J’aurais probablement un jour une voiture électrique, mais une moto électrique : jamais.
Nmut
Pourquoi est on obligé de répéter à chaque fois la même chose?<br /> On charge sa voiture ou sa bécane la nuit, donc en heures creuses lorsque le réseau a BESOIN d’avoir des consomations, c’est plus une solution qu’un problème! Les heures creuses sont largement suffisantes pour charger tous les véhicules électriques pendant encore plusieurs années, voir décénies, vu la vitesse d’évolution du parc automobile, il faut compter une vingtaine d’année pour le renouvellement, sachant qu’en plus les véhicules électriques neufs ne sont toujours pas majoritaires…
crush56
Le moteur ne fait pas tout sur une moto, la partie cycle est très importante également
MattS32
chabgyver:<br /> C’est comme si Opinel sortait des couteaux en plastique, ça n’aurait aucun sens<br /> Comme le n°8 Outdoor, qui est un des Opinel qui se vend le mieux actuellement ? (et pourtant plus de deux fois plus cher que le n°8 en bois)
gaadek
Peut-être parce que tu dis est faux?<br /> La production d’énergie est toujours calée sur la consommation. Les heures creuses n’ont qu’un objectif : inciter les gens à décaler leur consommation d’énergie pour éviter les pics de consommation (et donc de production), car sur un réseau, le principal problème c’est d’être capable de gérer ces variations.<br /> Au passage, c’est essentiellement pour cela qu’on utilise encore des centrales à énergies fossiles qui permettent de gérer ces variations de consommation/production beaucoup plus rapidement que d’autres systèmes.<br /> Donc NON, le réseau n’a PAS besoin d’avoir des consommations la nuit.
eagle6
gaadek:<br /> Donc NON, le réseau n’a PAS besoin d’avoir des consommations la nuit.<br /> Bah si puisqu’on ne peux pas couper les centrales la nuit
Nmut
Désolé de ne pas être d’accord avec toi.<br /> Je suis d’accord que la production doit forcément être alignée sur la consommation, mais c’est justement ça le problème! Avec un besoin de démarrer et arrêter les sources de production et le coût qui va avec (centrales juste pour quelques jours par an, difficulté de mise en marche et arrêts, …), c’est un casse tête.<br /> Le fait que les énergies renouvelables sont si difficiles à utiliser, c’est leur production intermitante et que la consommation est non gérable. Le réseau est en train de s’adapter doucement à la consommation flexible (Linky, tests G2A, …) tout simplement car c’est ce qui est envisagé comme solution. Cela diminurait très largement le besoin de centrales de relève. En France, en temps normal (on est dans un cas un peu particulier en ce moment), les centrales thermiques sont quasiment intégralement dédiées à ça.<br /> Un petit tour sur le site eco2mix te permet de voir que même la production nucléaire, la plus difficile à moduler, est adaptée la nuit ou certains jours, les batteries des VEs feraient de très bon tampons de production!
chabgyver
Sérieux, ça existe ? Je savais pas, merci pour l’info, mais quand je parlais de couteaux en plastique, je parlais de couteaux entièrement en plastique, le genre de couteaux qu’on trouve dans des salades toutes faites.
MattS32
Oui, ça existe. Mais bien entendu la lame reste métallique.<br /> Si tu parlais de couteaux en plastique, pour moi la comparaison n’est pas vraiment valable. Parce qu’un couteau à lame plastique, c’est pas du tout fait pour le même service qu’un couteau à lame métallique, c’est fait pour dépanner et pour être jetable.<br /> Alors qu’une moto électrique est là pour rendre le même service qu’une moto thermique.<br /> Nmut:<br /> Un petit tour sur le site eco2mix te permet de voir que même la production nucléaire, la plus difficile à moduler, est adaptée la nuit ou certains jours, les batteries des VEs feraient de très bon tampons de production!<br /> C’est l’occasion de regarder, parce qu’on en a eu de beaux exemples en ce début d’année grâce à beaucoup de vent et donc à une production éolienne importante.<br /> Habituellement la production des centrales nucléaires varie quand même relativement peu, parce que c’est complexe et pas sans risque de la faire varier, donc on reste souvent sur des variations n’excédant pas 1 ou 2 GW entre le min et le max de la journée. Mais avec la forte production éolienne, on a eu des jours où le nucléaire à varié de près de 6 GW à la baisse puis à la hausse sur 24h (soit de l’ordre de 15% de variation). Par exemple le 3 janvier à 19h il était à 41.7 GW, il est tombé à 35.8 GW 10h plus tard puis remonté à 42 GW le 4 janvier à 19h.<br /> Et il y a même eu une baisse de 24% en 12h fin décembre : 31.7 GW le 30 à 13h15, 24.3 le 31 à 3h45.<br /> Et une de 23% (de 41.7 à 32.2) la nuit du 7-8 janvier.<br /> Bref, même avec un parc nucléaire pas disponible à 100%, on a encore des grosses réserves de capacité la nuit, surtout quand il y du vent (ces derniers jours, ce n’est plus la joie à ce niveau, du coup le nucléaire reste dans les 42-43 GW même en pleine nuit).
gaadek
OK, techniquement, tu as raison, j’aurais du écrire:<br /> donc NON, le réseau 'a PAS besoin d’avoir des VE qui consomment la nuit<br /> Bien vu
Korgen
Une Harley qui ne pétarade pas et qui ne fuit pas par tous ses pores, c’est pas une Harley.
Blackalf
Tu dois confondre avec les vieilles anglaises, c’est elles qui fuyaient.<br /> Adage motard : si une anglaise ne pisse pas l’huile et l’essence, c’est qu’il n’y en a plus. ^^
Sampro
Moi s’il reste au thermique je suis pas contre en tout cas d’en acheter un autre
Palou
Blackalf:<br /> Adage motard : si une anglaise ne pisse pas l’huile et l’essence, c’est qu’il n’y en a plus.<br /> et aussi « tant que ça fuit, ça prouve qu’il reste de l’huile dans la moteur »
Blackalf
Oui, aussi. <br /> Et il n’y avait pas que l’huile, dans ma jeunesse, mon voisin avait acheté une Norton 750 Commando et je n’avais pas compris pourquoi il disait qu’il ne fallait pas fumer à côté quand il la démarrait. C’était parce que il fallait « titiller » les carbus jusqu’à ce que l’essence en déborde.
Nmut
Je te pensais un peu plus vieux…<br /> Toutes les anciennes sont comme ça, il faut amorcer!
gaadek
Nmut:<br /> Avec un besoin de démarrer et arrêter les sources de production et le coût qui va avec (centrales juste pour quelques jours par an, difficulté de mise en marche et arrêts, …), c’est un casse tête.<br /> Que ce soit un casse tête n’implique pas qu’il faille absolument augmenter la consommation pendant les heures creuses. On sait déjà réguler la production, notamment quand celle ci est prévue. Par analogie, ce n’est pas parce que ta voiture thermique permet de faire 600km avec un plein d’essence que tu fais systématiquement 600km des que tu l’utilises. C’est pareil avec les centrales, ce n’est pas parce qu’on a une capacité de production qu’il faut l’utiliser en permanence.<br /> Nmut:<br /> les batteries des VEs feraient de très bon tampons de production<br /> C’est techniquement impossible actuellement. Il n’est pas possible, à partir de l’énergie consommée par les particuliers, de déterminer l’utilisation qui en est faite et de réguler cette consommation par le distributeur!<br /> Si Mme Michu consomme x kWh, on ne peut pas réduire la puissance délivrée, même sinon se doute qu’un VE est branché.<br /> Les seuls systèmes de tampon viables sont ceux gérés par le producteur d’énergie lui même : systèmes à inertie, pompage-turbinage, super condensateurs etc…<br /> Bref, désolé mais j’ai l’impression que tu ne connais pas grand chose sur le domaine de la production électrique et de ses contraintes. Je crois que Monsieur Bidouille a sorti un épisode sur sa chaîne Youtube il y a quelques semaines qui traite du sujet, je te le conseille il vulgarise vraiment très bien le sujet
MattS32
gaadek:<br /> C’est techniquement impossible actuellement. Il n’est pas possible, à partir de l’énergie consommée par les particuliers, de déterminer l’utilisation qui en est faite et de réguler cette consommation par le distributeur!<br /> Moduler à la baisse la consommation des voitures électrique en cas de besoin est déjà possible aujourd’hui, pas chez les particulier qui a sa prise domestique sur son réseau électrique, c’est sûr, mais sur les bornes gérées par un opérateur de recharge (notamment en copropriétés), c’est déjà le cas. C’est même une obligation pour avoir droit aux aides à l’installation. Les bornes des particuliers aussi sont pilotable pour avoir droit aux aides, mais là il n’y a par contre pas encore de pilotage effectif.<br /> Et à terme, il y aura le V2G, qui permettra même aux opérateurs électriques d’inverser la charge et de réinjecter des batteries vers le réseau.
Nmut
gaadek:<br /> Que ce soit un casse tête n’implique pas qu’il faille absolument augmenter la consommation pendant les heures creuses.<br /> Bien sûr. Je dis juste que la production nocturne n’est pas optimale (régulation de la production, centrale construites pour un usage « intermitent ») =&gt; cela a un coût.<br /> gaadek:<br /> Par analogie, ce n’est pas parce que ta voiture thermique permet de faire 600km avec un plein d’essence que tu fais systématiquement 600km des que tu l’utilises.<br /> Dans ce cas, c’est un stockage de l’énergie, donc pas de « gaspillage », à part le fait qu’un véhicule à l’arrêt n’est pas utile, mais c’est anecdotique. Et justement, le stockage de l’énergie électrique n’est pas envisageable à grande échalle par un seul opérateur, les véhicules électriques sont par contre une bonne opportunité pour « écouler » cette énergie, donc avoir une meilleure rentabilité de la production et avoir moins de régulation à effectuer à la production.<br /> gaadek:<br /> C’est techniquement impossible actuellement. Il n’est pas possible, à partir de l’énergie consommée par les particuliers, de déterminer l’utilisation qui en est faite et de réguler cette consommation par le distributeur!<br /> Il commence à y avoir des abonnements flexibles, ou les tarifs fluctuent en fonction de la production et de la demande. Tout le monde y gagne, c’est un parfait win-win: le consommateur a accès a de l’énergie a un coût très intéressant de temps en temps (la prévision 2 jours permet de s’organiser en général sens problème pour les recharges), le gestionnaire de réseau sait qu’il n’aura pas de surcharge ou de sous-charge, et les producteurs d’énergie (intermittente ou pas) savent qu’ils auront de la consommation et donc un amortissement avec moins de risques, et pas de vente à prix négatifs comme cela a pu arriver quelques fois (l’arrêt d’un par éolien peut être plus couteux que la vente à prix négatif).<br /> gaadek:<br /> Si Mme Michu consomme x kWh, on ne peut pas réduire la puissance délivrée, même sinon se doute qu’un VE est branché.<br /> Tu prends le problème à l’envers. C’est une incitation par le biais des tarifs qui est faite, équivalente à l’EJP ou au tarif jour/nuit. Et ça marche!<br /> gaadek:<br /> Les seuls systèmes de tampon viables sont ceux gérés par le producteur d’énergie lui même : systèmes à inertie, pompage-turbinage, super condensateurs etc…<br /> Ce ne sont pas les seuls, même si ce sont actuellement les principaux, surtout les STEPs. Et à ma connaissance, les super condensateurs ne sont envisagés que pour les stations de charges VE pour le moment.<br /> Tu peux aussi ajouter les batteries résidentielles qui sont aussi des systèmes qui permettent un lissage / contrôle de la consomation, voir de l’injection, toujours avec des incitations tarifaires, et qui vont se multiplier dans les 5 à 10 ans avec l’arrivée sur le marché de batteries de VE réformées.<br /> gaadek:<br /> tu ne connais pas grand chose sur le domaine de la production électrique et de ses contraintes.<br /> Si, je m’y connais un peu, un bac F3 (électrotechnique) pour la base, ça a été directement mon boulot il y a quelques années (étude début des années 90 pour un pétrolier sur son empreinte écologique et la gestion de sa transition énergétique / diversification à long terme) et c’est une partie de mon boulot actuel.<br /> gaadek:<br /> Je crois que Monsieur Bidouille a sorti un épisode sur sa chaîne Youtube il y a quelques semaines qui traite du sujet, je te le conseille il vulgarise vraiment très bien le sujet<br /> Je ne l’ai pas vue mais je vais regarder.
keyplus
les harley à pétrole avaient une autonomie rikiki<br /> les harley electrique auront une autonomie rikiki<br /> ca fait plaisir de voir que certaines choses ne changent pas
Palou
keyplus:<br /> les harley à pétrole avaient une autonomie rikiki<br /> Ah bon ? jusque récemment où j’avais la mienne, je faisais couramment 300-320km avant la réserve …<br /> Faut pas confondre avec un Sportster qui a un réservoir Peanuts de 7L et qui ne sert qu’à aller au bout de la rue
gaadek
Nmut:<br /> Bien sûr. Je dis juste que la production nocturne n’est pas optimale (régulation de la production, centrale construites pour un usage « intermitent ») =&gt; cela a un coût.<br /> Comme produire de l’électricité dont on a pas besoin la nuit! Cela a un coût<br /> Nmut:<br /> Dans ce cas, c’est un stockage de l’énergie, donc pas de « gaspillage »<br /> Charger un VE, ce n’est pas stocker de l’énergie, car elle ne sera pas redistribuée sur le réseau quand on en aura besoin.<br /> Nmut:<br /> Il commence à y avoir des abonnements flexibles, ou les tarifs fluctuent en fonction de la production et de la demande.<br /> Ca a toujours existé, encore une fois, il s’agit d’inciter les gens à ne pas consommer lors des pics d’énergie. Mais c’est différent de ce que tu as dit, à savoir qu’on a BESOIN de consommer la nuit<br /> Nmut:<br /> Tu prends le problème à l’envers. C’est une incitation par le biais des tarifs qui est faite, équivalente à l’EJP ou au tarif jour/nuit. Et ça marche!<br /> Non, prouve moi aujourd’hui qu’on est capable d’utiliser un VE pour absorber les pic de production? Ce n’est pas le cas. Et Enedis ne peut pas baisser ta consommation instantanée pour réguler le réseau sous couvert que tu charges un VE (ou pas d’ailleurs)! C’est en cela que les VE chargés à domicile ne peuvent pas jouer le role de tampon<br /> Nmut:<br /> Ce ne sont pas les seuls, même si ce sont actuellement les principaux, surtout les STEPs. Et à ma connaissance, les super condensateurs ne sont envisagés que pour les stations de charges VE pour le moment.<br /> Tu peux aussi ajouter les batteries résidentielles qui sont aussi des systèmes qui permettent un lissage / contrôle de la consomation, voir de l’injection, toujours avec des incitations tarifaires, et qui vont se multiplier dans les 5 à 10 ans avec l’arrivée sur le marché de batteries de VE réformées.<br /> J’ai jamais dit que c’étaient les seuls d’où le « etc » à la fin de mon message. Et pour les VE, on ne peut pas les utiliser pour réguler la production énergétique, ces derniers ne sont pas prévus pour renvoyer de l’énergie sur le réseau.<br /> Nmut:<br /> Si, je m’y connais un peu, un bac F3 (électrotechnique) pour la base<br /> J’ai aussi suivi cette formation, et je trouve qu’elle aborde peu les problématiques de production/gestiond’électricité. Mais j’en garde un excellent souvenir
Blackalf
Nmut:<br /> Je te pensais un peu plus vieux…<br /> Toutes les anciennes sont comme ça, il faut amorcer!<br /> Disons que mon âge se situe quelque part entre 50 et 100 ans.
Nmut
On est pas loin de s’entendre mais on a des points de vue différents! <br /> gaadek:<br /> Comme produire de l’électricité dont on a pas besoin la nuit! Cela a un coût<br /> gaadek:<br /> Charger un VE, ce n’est pas stocker de l’énergie, car elle ne sera pas redistribuée sur le réseau quand on en aura besoin.<br /> gaadek:<br /> Et pour les VE, on ne peut pas les utiliser pour réguler la production énergétique<br /> Le but est de déplacer la consomation de la journée ou on a un problème vers la nuit ou on a de très (trop?) grosses marges. Donc, pour moi, c’est du stockage puisque l’on stocke de l’énergie pour la consommer plus tard. Je ne sais pas si je suis assez clair… :-/<br /> De plus, il est déjà prévu de faire du V2G, certains véhicules sont équipés et les Linky sont prêts, l’injection sur le réseau est possible.<br /> gaadek:<br /> Ca a toujours existé, encore une fois, il s’agit d’inciter les gens à ne pas consommer lors des pics d’énergie. Mais c’est différent de ce que tu as dit, à savoir qu’on a BESOIN de consommer la nuit.<br /> Pour moi si, c’est un besoin. Il n’est pas demandé / incité de ne pas consommer mais de décaler, tout ça pour équilibrer les consommations, donc réduire les investissements pour le relevage et les couts de réglation en modulant la demande.<br /> gaadek:<br /> Non, prouve moi aujourd’hui qu’on est capable d’utiliser un VE pour absorber les pic de production?<br /> Ok, je ne peux pas en 5 minutes. Mais maintenant beaucoup de systèmes sont pilotables par défaut, et de toute façon il est simple de faire un programme qui va adapter la charge du véhicule à une demande du fournisseur d’élecricité. Les VE ont déjà tous une programmation de la charge.<br /> Bref, on joue sur la masse. Enedis sait combien il y aura de consommation si on ouvre un créneau à bas cout ou quelle diminution il y aura si on fixe un prix élevé. Le nombre de personnes ne pouvant anticiper pour diverses raisons sera plus ou moins équivalent.<br /> En fait on peut déjà le voir dans les contrats HP / HC proposés. La modulation des heures n’est pas la même dans le temps, ça évolue en fonction des besoins d’étalement.<br /> gaadek:<br /> J’ai aussi suivi cette formation, et je trouve qu’elle aborde peu les problématiques de production/gestiond’électricité. Mais j’en garde un excellent souvenir <br /> Ca ne touche pas la production d’énergie, mais ça donne les bases de l’électricité et la bagage mathématique adapté, ça a été de bonnes bases pour mes jobs. Ma progression profesionnelle semble aléatoire mais est logique de mon point de vue: bac F3 =&gt; électronique =&gt; telecom =&gt; informatique dans les domaines aérospatial, gestion énergétique, billettique, automobile et maintenant aviation, j’ai balayé tout ce qui m’intéressait.<br /> Ca m’intéresse de savoir comment tu en es arrivé à t’intéressé au sujet de la production d’énergie, peut-être que ton point de vue vient de connaissances et d’approches différentes?
MattS32
gaadek:<br /> Charger un VE, ce n’est pas stocker de l’énergie, car elle ne sera pas redistribuée sur le réseau quand on en aura besoin.<br /> Techniquement, c’est déjà possible avec une petite minorité de véhicules (car possible uniquement avec le connecteur japonnais CHAdeMO), et EDF a même déjà une offre commerciale pour ça, visant les entreprises ayant un parc de VE : https://www.edf.fr/entreprises/transition-energetique/mobilite-electrique/v2g-vehicule-to-grid<br /> Et les protocoles sont en cours de standardisation pour le permettre avec les connecteurs type 2/CCS 2, connecteurs qui équipent toutes les VE vendues en Europe.<br /> gaadek:<br /> Et Enedis ne peut pas baisser ta consommation instantanée pour réguler le réseau sous couvert que tu charges un VE (ou pas d’ailleurs)! C’est en cela que les VE chargés à domicile ne peuvent pas jouer le role de tampon<br /> Ce n’est pas encore fonctionnel, mais il n’y a strictement aucun obstacle technique ou réglementaire à ça. Les charges sont déjà pilotées par l’opérateur électrique dans certains cas particulier (l’offre V2G d’EDF que je cite juste au-dessus).<br /> Et les opérateurs de réseau électrique comptent justement beaucoup là-dessus à l’avenir, pour pouvoir augmenter à moindre coût la part d’EnR dans le mix électrique, en compensant la baisse de pilotabilité/prévisibilité de la production par une pilotabilité de la consommation, voire une possibilité de compenser un manque de production en réinjectant l’énergie des voitures dans le réseau. Voir par exemple le rapport de RTE avec ses prévisions pour 2035.<br /> Il n’y a vraiment aucun obstacle technique à ça.
gaadek
Je suis d’accord avec toi, c’est cool de pouvoir débattre tranquillement sur ce forum <br /> Nmut:<br /> Ca m’intéresse de savoir comment tu en es arrivé à t’intéressé au sujet de la production d’énergie, peut-être que ton point de vue vient de connaissances et d’approches différentes?<br /> Je suis juste curieux de science et technologie de manière générale C’est sûrement pour ça que le bac électrotechnique (puis le DUT GEII) m’ont autant plu. Ensuite j’ai viré vers l’informatique pure, et j’ai travaillé dans différents domaines, notamment automobile puis pharmaceutique.<br /> Mais j’ai également une fibre écologique, donc je suis intéressé par tout ce qui touche la production d’énergie, sa gestion et notamment l’intégration des énergies renouvelables dans le parc actuel. Ce sont des domaines vraiment passionants, et réussir à comprendre les enjeux et la manière d’y répondre nécessite tellement de compétences différentes que c’est super intéressant. Mes connaissances, je les gagnent humblement en charchant les informations dans différents médias et en recoupant tout cela pour me faire mon avis, rien de plus!<br /> Et bravo pour ton parcours pro, c’est impressionant et ça donne envie
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un pack PlayStation 5 + God of War : Ragnarök en promo chez Amazon
Le nombre de tweets limité sur Twitter ? Est-ce un bug ou une nouvelle politique ?
Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Haut de page