Critique Don't Look Up : un casting exceptionnel pour une satire à balles réelles

24 décembre 2021 à 10h30
65
Don't Look Up © Netflix
© Netflix

Pour le réveillon de Noël, Netflix nous invite à rejoindre Leonardo Di Caprio et Jennifer Lawrence afin de célébrer l'Apocalypse qui nous menace. Un programme irrésistible donc, pour l'un des grands films de cette fin d'année 2021.

Don't Look Up - Déni cosmique
  • Vous aimez les castings quatre étoiles
  • Vous avez un goût pour la comédie poil à gratter
  • La fin du monde ne vous fait pas peur
  • 2 heures 18, c'est un peu long pour vous
  • Vous préférez les franches rigolades
  • Vous êtes survivaliste

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique du film :

Fiche technique Don't Look Up - Déni cosmique

Informations

Titre original
Don't Look Up
Date de sortie
24 décembre 2021
Durée du film
2H18
Réalisateur
Adam McKay
Société(s) de production
Netflix, Hyperobject Industries
Genre cinématographique
Science-Fiction, Comédie
Plateforme de streaming
Netflix
Classification
Tous publics

Apocalypse Now

L'astronome Randall Mindy et sa doctorante Kate Dibiasky découvrent l'existence d'une comète qui s'écrasera sur la Terre dans un peu plus de six mois. Les deux scientifiques tentent d'alerter le gouvernement et l'opinion publique mais personne ou presque ne semble se soucier du danger imminent qui se profile à l'horizon…

Prévu à l'origine pour la fin d'année 2020 et repoussé d'une année pour cause de pandémie, le nouveau film d'Adam McKay, réalisateur de Vice mais aussi des géniaux The Big Short et Frangins malgré eux avec Will Ferrel et John C. Reilly, débarque enfin sur Netflix.

Le projet était hautement attendu par les cinéphiles, ne serait-ce que pour son casting cinq étoiles marqué par la présence de Leonardo Di Caprio, Jennifer Lawrence mais aussi Meryl Streep, Jonah Hill ou encore Cate Blanchett et Timothée Chalamet.

Si Don't Look Up est une pure comédie de science-fiction, le film verse dans la satire et se plait à nous confronter, sans trop avoir à forcer le trait, à notre société occidentale contemporaine, à ses paradoxes et à ses déviances. On rit souvent, oui, mais on rit jaune.

Idiocratie

S'il n'y avait qu'une seule raison d'appuyer sur le bouton « Lecture » de votre télécommande pour lancer Don't Look Up, ce serait pour la prestation de l'ensemble du casting. Leonardo Di Caprio est, sans grande surprise, impérial en professeur d'astronomie dépressif et dépassé par les évènements ; Jennifer Lawrence excelle en lanceuse d'alerte, et les second rôles jouent tous une partition exemplaire.

Don't Look Up © Netflix
© Netflix

Mention spéciale à Meryl Streep, en clone féminin de Donald Trump qui réussit, dans un grand numéro d'équilibriste dont elle seule à le secret, à singer l'ancien président des Etats-Unis sans en donner la caricature grotesque attendue. Les séquences qui la mettent en scène, ainsi que son cabinet, poussent les potards à outrance et ne surclassent pourtant qu'à peine certains des plus mémorables instants de la dernière présidence américaine.

Par ailleurs, Don't Look Up ne se contente pas de se reposer sur sa brochette de stars et Adam McKay tient son récit d'une main de maitre dans une réalisation nerveuse impeccable. La caméra, quasi constamment à l'épaule, est toujours en mouvement autour des personnages pour nous immerger au mieux dans les situations. On peut également saluer le travail de la photographie, qui sans être exceptionnel s'efforce de donner une couleur à chaque scène et ne se contente pas d'être simplement illustratif.

Don't Look Up © Netflix
© Netflix

C'est le montage qui nous a le plus scotchés sur notre siège durant les deux heures de film. Pour accentuer les effets comiques ou au contraire appuyer son propos, le metteur en scène n'hésite pas à multiplier les ruptures de ton, en insérant des plans sans rapport avec l'action mais pertinents pour le sens global de la séquence ; il interrompt les conversations en plein milieu d'une phrase ou joue avec les ellipses pour changer en un plan d'un lieu à l'autre, et ce, sans jamais perdre le fil de son histoire.

Don't Look Up enchaine ainsi son script à toute allure, sans baisse de rythme, et réussit à raconter autant voire plus de choses par sa simple mise en scène que par son scénario. Seuls quelques effets visuels un peu légers ternissent ce bien joli tableau, mais ici on pinaille, tant les séquences de pure SF sont rares et accessoires dans le récit.

Souriez, c'est la fin du monde !

Don't Look Up est finalement une étude aussi fun que chirurgicale de notre époque. Le film prend un malin plaisir à tirer à boulets rouges sur les réseaux sociaux, la collusion entre les gouvernements et les sociétés technologiques à travers le personnage du CEO du groupe BASH (une sorte de Google qui aurait fusionné avec Tesla), le populisme ou encore (et surtout) la société du spectacle dans son ensemble.

Don't Look Up © Netflix
© Netflix

Même un événement aussi dramatique que la fin du monde doit être mis en scène, promu et vendu à la population pour être consommé sur un écran. Que ce soit le discours de la présidente ou la mission de sauvetage lancée par la NASA, tout est prétexte à faire un show son et lumière prêt à être consommé par le public.

Le personnage de la pop-star idiote interprétée, non sans une délicieuse auto-dérision, par Ariana Grande, vient enfoncer un peu plus le clou d'une démonstration implacable et à peine exagérée. Celui de Leonardo Di Caprio est quant à lui tiraillé entre déontologie scientifique et envie de paillettes, ce qui amènera ce brillant chercheur à écumer les plateaux de télévision, quitte à se retrouver petit à petit figure de proue d'un système médiatico-politique corrompu impossible à arrêter.

Don't Look Up © Netflix
© Netflix

Evidemment, toute référence à une certaine crise sanitaire ou écologique n'est pas fortuite. Même si le scénario de Don't Look Up date d'avant l'apparition du COVID-19, on ne peut pas s'empêcher de comparer chaque scène avec les événements récents et y trouver des similitudes troublantes.

Seul le personnage de Jennifer Lawrence garde la tête froide face à cette folie furieuse et collective. C'est elle qui permet, de manière inconsciente, de reconnecter certains protagonistes et de faire basculer le scénario dans une émotion aussi sincère que puissante qui finit de transpercer les spectateurs.

Don't Look Up © Netflix
© Netflix

Une fois le film terminé, un goût amer nous arrive en bouche. De fait, si Don't Look Up est une farce parfaitement assumée, les dernières séquences, désenchantées, ne prêtent plus à sourire mais bien à s'interroger sur la bêtise de notre monde et sa vacuité.

Adam McKay met une nouvelle fois, et avec talent, le doigt où ça fait mal dans un film tout simplement incontournable en cette fin d'année.

Don't Look Up - Déni cosmique

9

Porté par des comédiens au sommet de leur art, Don't Look Up est une comédie à la fois pêchue et grinçante qui n'a même pas besoin de forcer le trait pour se moquer de nos travers contemporains, sans négliger l'émotion dans ses ultimes minutes. Brillant d'un bout à l'autre.

Les plus

  • Vous aimez les castings quatre étoiles
  • Vous avez un goût pour la comédie poil à gratter
  • La fin du monde ne vous fait pas peur

Les moins

  • 2 heures 18, c'est un peu long pour vous
  • Vous préférez les franches rigolades
  • Vous êtes survivaliste

Don't Look Up est disponible sur Netflix depuis le 24 décembre 2021.

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
65
43
Kergariou
56% d’avis positifs seulement sur rotten tomatoes… chacun son avis
Stakh
Vous aimez les castings 4 étoiles.<br /> Euh qui n’aime pas un film avec un bon casting?<br /> 2h18 c’est un peu long pour vous.<br /> C’est un peu le principe d’un film de faire 2h en fait…
Laura
Et vous @Stakh , vous avez juste décidé d’être condescendant et désagréable ce matin ou c’est comme ça tous les jours ? N’hésitez pas à lire la critique en entier en tout cas, visiblement cette œuvre pourrait vous plaire puisque vous aimez les bons castings et que 2h18 de film ne vous rebutent pas, vous en apprendrez donc davantage sur la réalisation au fil des paragraphes et pourrez peut-être nous apporter un commentaire plus constructif. Bonne lecture !
gdepre
Moi j’ai pas lu parce que ça m’intéresse pas. En revanche j’ai lu le titre et j’ai adoré ‹&nbsp;satire à balles réelles&nbsp;›
manufr
Faut y voir une métaphore sur le changement climatique mais tout le monde s’en fout?
PierreKaiL
Merci pour cette critique qui donne envie d’aller y jeter un œil. Par contre mon côté «&nbsp;condescendant&nbsp;» me titille quand je lis que le final pousse à «&nbsp;s’interroger sur la bêtise de notre monde et sa vacuité&nbsp;». C’est bien gentil, loin d’être nouveau et j’aurai donc une question :<br /> A quand un film qui montre qu’on peut regarder 10 milles films sur ce thème sans pour autant changer quoi que ce soit dans nos comportements ?<br /> Je dis ça dans le sens où plus on regarde des films sur la bêtise ou la cruauté humaine et moins ça s’arrange, ça aussi ça laisse un goût amer… Bref, bon réveillon à tous et merci pour cette idée de film à voir même si à certains moments on peut se demander si cela sert à quelque chose.
wannted
il fait que donner son avis…<br /> Faut arrêter de tout prendre comme une attaque car ceci ou cela ne vous plait pas !
malak
Un bon film, de bons acteurs, mais rien de très surprenant ou prenant… c’est une satire vue et revue.<br /> ça se regarde principalement pour les acteurs.
dredd
Un avis condescendant et désagréable en plus d’être gratuit et sans fondement. Depuis quand le principe d’un film c’est de faire 2h ?
Zakalwe
Bon film. Je rappelle que sans l’argent (public) que Trump a débloqué aux US aucune boite n’aurait fait un vaccin aussi vite.<br /> M. Streep joue une gourde assumée dans les mains d’un Facebook-like.<br /> C’est le contraire d’un Trump. (Dans mon univers, FB hait Trump.)
GCN01
C’est une satire noire, voir très noire et j’ai peur qu’on soit aussi cons .
Blackalf
Kergariou:<br /> 56% d’avis positifs seulement sur rotten tomatoes… chacun son avis <br /> Effectivement…il faudrait donc se baser sur l’avis de moins de 200 péquins pour savoir si un film est susceptible de vous plaire ? <br /> En passant, un truc amusant constaté récemment : je regardais le casting d’un film datant de 15 ans sur Wikipédia, parce que j’aime savoir qui a tel rôle et une idée du synopsis…et voilà que dans la section «&nbsp;accueil critique&nbsp;», je constate que la presse de l’époque était unanime et pas loin de déclarer que le film était un chef-d’oeuvre à tous points de vue.<br /> Or ce film (j’ai oublié ce que c’était, c’est tout dire) était parfaitement quelconque, juste le genre qu’on regarde distraitement pour tuer un moment.<br /> A mes yeux, il ne fait donc aucun doute que la question n’est pas tellement que la qualité des films en général se soit améliorée ou non…ce sont les mentalités qui ont changé, et pas en bien. Autrefois on prenait ce qu’un film avait à offrir en parlant d’abord des qualités puis en mentionnant les défauts, aujourd’hui on commence par critiquer et chercher le négatif avant tout.
Kergariou
Bonjour<br /> Rotten tomatoes est un site communautaire et participatif, ouvert à tous. Donc les avis sont mis à jour régulièrement.
Blackalf
Je ne vois pas le rapport. ^^<br /> Il se fait qu’on en a justement parlé il y a peu dans un autre sujet : il y avait moins de 100 avis pour un film qui a fait 1,2 millions d’entrées en France. En quoi l’avis de cette microscopique minorité reflète-t-il l’avis du plus grand nombre ?
ccvman
Payés 20 millions de dollars chacun pour tourner cette bouse, l’argent facile n’a plus de limite
Rumpelstiltskin
Leonardo DiCaprio: Taille, poids et âge<br /> Informations rapides sur Leonardo DiCaprio<br /> Taille<br /> 1m83<br /> Poids<br /> 75 Kg<br /> Date de naissance<br /> 11 novembre 1974<br /> Age<br /> 45 ans<br /> J’ai vu un extrait et 1m83 pour 75kg , jai quelques doute . . …
vbond007
Bien d’accord…<br /> Et encore là on parle de films, mais il y a des gouvernements qui prennent les mêmes raccourcis pour des décisions bien plus graves, juste avec 1 seul cas répertorié…<br /> Ô micron scopique minorité, quand tu nous tiens!
PierreKaiL
Bon et bien film vu et comment dire… C’est du grand n’importe quoi, un vide intersidéral. Il n’y a pas vraiment de message assumé, pratiquement tout tourne autour du sexe (niveau cours de récréation), comment cette bouse peut amener à une note de 9 alors là j’ai beaucoup de mal à comprendre. Encore un film de plus qui participe à l’abrutissement général, des petites phrases par ci par là qui font bien leur boulot dans le mauvais sens, malgré cette mauvaise caricature (au passage pour voir du Trump là dedans il faut vraiment le vouloir) du pouvoir politique américain on retrouve des vannes sur les complotistes par exemple.<br /> Bon une chose est sûre, cela fait plusieurs exemples où les notes attribuées sur Clubic ne sont pas du tout en rapport avec mon point de vue. Pour moi c’est 6/10, pour le côté décalé mais sinon, c’est franchement mauvais. Ce film ne donne absolument pas envie de réfléchir plus que ça malgré un thème plutôt sérieux et intéressant, c’est mal joué et ce n’est même pas drôle quand ça le devrait, déconcertant d’amateurisme en faites je dirai. J’imagine même pas la tête du gars qui a été exprès au cinéma pour aller voir ce truc… Dépité, en tout cas moi je le serai.
robert_b
Marrant que vous n’ayez pensé qu’à Google et Tesla… le premier qui m’est venu n’est pas celui-là !<br /> La présentation du téléphone est énorme.
Hulk69
J’ai aussi bien aime Mark Rylance le Frankenstein de Steve Jobs, Elon Musk et Zuckerberg
EricARF
Arrêtez! Vous m’excitez!
luck61
Ce film montre bien où mène la dégénérescence de l’espèce humaine, la fin est particulièrement intéressante
Hulk69
je viens de lire un article sur ce que voulais montrer le réalisateur et le thème serait lie au changement climatique (représenté par la comète), qui serait prit a la légère par tous l’appareil médiatique et décisionnaire américain
PierreKaiL
Cela montre keudal, une très mauvaise caricature d’une réalité qui n’est pas reluisante mais quand même pas à ce point de débilité, le pire là dedans est que ce n’est absolument pas utile pour une quelconque réflexion. Qd à la fin, cette résiliation sans saveur, vous trouvez ça intéressant ? je serai curieux de connaitre la raison.<br /> @Hulk69 ha wé ? et bin dis donc, avec ce thème, réussir à faire mal jouer Di Caprio et Meryl Streep dans un film insipide qui n’apporte rien, et n’ayant aucun rapport avec le réchauffement climatique au passage, tout en réussissant à avoir des 9/10 et des spectateurs qui apprécient visiblement, alors là j’avoue, chapeau l’artiste.
Hulk69
PierreKaiL:<br /> n’ayant aucun rapport avec le réchauffement climatique au passage, tout en réussissant à avoir des 9/10 et des spectateurs qui apprécient visiblement, alors là j’avoue, chapeau l’artiste.<br /> Ils jouent mal en Français?
PierreKaiL
Non ils jouent mal car pas du tout intéressés par leur personnage et je peux très bien les comprendre… Aucune cohérence, sans raison, ni dramatique, ni humoristique, rien, juste du vide, un nouveau style peut être ? le jeu du vide à l’américaine ? non c’est déjà fait en faites mais là ça bat des records. Que ce soit en VO ou en FR idem.<br /> D’ailleurs, est ce qu’à la suite de ce film, et en sachant que le réalisateur cherche à sensibiliser sur le réchauffement climatique en faisant une analogie avec l’urgence d’une comète qui nous arriverait dessus, est ce que cela me sensibilise sur l’urgence du réchauffement climatique ? la réponse est non et même pire je range tout ça dans un placard tellement la caricature est mauvaise. Que ce soit au niveau du message ou du divertissement, c’est du zero pointé. Bref je m’arrête là, j’en ai assez dit je pense. Au moins on ne pourra pas me reprocher de critiquer gratuitement.
jwchretien
Vous n’auriez pas oublié de prendre votre Xanax ce matin? Vous êtes pas obligé d’être aussi condescendant et désagréable.<br /> J’ai pas trouvé les acteurs mauvais et j’ai même trouvé le film sympas et pas si loin de la réalité.<br /> D’ailleurs votre façon de répondre illustre bien le film.<br /> Sauf, à ne pas vouloir réfléchir, le film parle clairement de réchauffement climatique.
Goodbye
C’est l’hôpital qui se fout de la charité un peu ton commentaire non ?<br /> Je sors de ce bourbier, salut !
pecore
Je n’ai pas vu car ce n’est pas tellement mon type de film et que je n’ai pas trop le temps en ce moment mais je devine que beaucoup risquent de se reconnaitre dans les personnages et possiblement, de ne pas apprécier. Cela peut expliquer certaines réactions ici et ailleurs.
Morlac
Je me suis fait la même réflexion en le regardant ^^
Blackalf
jwchretien:<br /> Vous n’auriez pas oublié de prendre votre Xanax ce matin? Vous êtes pas obligé d’être aussi condescendant et désagréable.<br /> J’ai pas trouvé les acteurs mauvais et j’ai même trouvé le film sympas et pas si loin de la réalité.<br /> D’ailleurs votre façon de répondre illustre bien le film.<br /> Sauf, à ne pas vouloir réfléchir, le film parle clairement de réchauffement climatique.<br /> Seconde et troisième phrase : avis personnel sur le film, pas de problème.<br /> Première phrase : n’a rien à faire là.<br /> 5. Restez courtois<br /> Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.<br /> 6. Publiez des messages utiles<br /> Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d’humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.<br />
_J2B
Que ce soit sur Sens Critique où ici, je ne comprends pas les critiques dithyrambiques. Je l’ai vu hier. Je l’ai trouvé chiant.<br /> L’idée est bonne, le casting est bon.<br /> Mais comme avec Netflix, à chaque fois que c’est prometteur, ils en font n’importe quoi.<br /> Cette satire est grossière, peu recherchée et parfois idiote. En fin de compte elle arrive à être ce qu’elle dénonce.<br /> Le peuple mondial apprend qu’il va mourir dans 6 mois et ne bronche pas ? Aucune entreprise, chamane pour en tirer du fric ?<br /> Les autres pays ne sont quasiment pas mentionnés. Les autres chefs d’État ? Encore une fois, tout se résume aux USA.<br /> Et puis honnêtement, tout est exagéré, aucune nuance. Alors d’accord, c’est certainement voulu, mais je trouve ça dommage de tout exagérer comme ça. Ça n’aide pas à faire passer le message.
PierreKaiL
_J2B:<br /> Et puis honnêtement, tout est exagéré, aucune nuance. Alors d’accord, c’est certainement voulu, mais je trouve ça dommage de tout exagérer comme ça. Ça n’aide pas à faire passer le message.<br /> C’est exactement la raison de mon agacement et cela dure depuis pas mal de temps avec les prod US, Netflix au hit parade. Je pourrai aller plus loin en parlant de tous ces petites messages agissant comme de la «&nbsp;propagande subliminale&nbsp;» au service de… (à chacun de voir) plutôt agaçants aussi à la longue mais bon j’avais dit que j’arrêtais là <br /> @pecore comme tu n’as pas vu le film je ne vois pas comment tu pourrais imaginer que certains puissent se reconnaitre dans un personnage, regarde le quand tu auras le temps et tu comprendras, personne ne peut se reconnaitre dans aucun des personnages tellement c’est exagéré et stupide. En tout cas ce n’est absolument pas mon cas, je peux bien sur être stupide mais pas comme ça <br /> @Blackalf merci pour le recadrage
sylvio50
Ma note des 35 premières minutes (je suis resté à cause du 9/10 donné par Clubic) : 3/10.<br /> Si vous pensez que le film commence vraiment après la 1ère demi-heure, dites-le, mais en attendant, trop dur de continuer à regarder.
PierreKaiL
De pire en pire jusqu’au bout… A la limite regarde la fin juste pour voir ce que certains trouvent intéressant, ton opinion ne changera pas mais ça donne à réfléchir, non pas sur ce que voudrait montrer ce film mais sur la critique qui en est faites par certains. Très étonnantes pour ma part (les critiques). 9/10 franchement je suis sur les fesses pour rester poli et j’imagine que toi aussi. Conflit de génération peut être…
pecore
PierreKaiL:<br /> C’est exactement la raison de mon agacement et cela dure depuis pas mal de temps avec les prod US, Netflix au hit parade. Je pourrai aller plus loin en parlant de tous ces petites messages agissant comme de la « propagande subliminale » au service de… (à chacun de voir) plutôt agaçants aussi à la longue mais bon j’avais dit que j’arrêtais là<br /> Dans l’ensemble tout à fait d’accord sauf que je trouve les messages dans le cinéma US tout sauf subliminaux. Au contraire, je les trouve lourdingues et envahissants et effectivement Netflix est l’un des pires à ce niveau.
PierreKaiL
Disons que c’est la propagande que j’appel subliminale. Les messages sont effectivement bien audibles et récurrents mais au service de quoi ou de qui après ?<br /> C’est là que ça devient subliminale pour moi
MattS32
Stakh:<br /> Euh qui n’aime pas un film avec un bon casting?<br /> Ceux qui accordent plus d’importance au fond qu’à la forme ? Il n’y a absolument pas besoin d’avoir une tripotée d’acteurs connus au casting pour faire un bon film. Et à l’inverse, une tripotée d’acteurs connus sont loin de garantir un bon film…<br /> Stakh:<br /> C’est un peu le principe d’un film de faire 2h en fait…<br /> Ben non, la plupart des films sont plutôt entre 1h30 et 1h50, avec une moyenne de l’ordre de 1h40.<br /> duree-films808×594 26.9 KB (source : Les films sont-il vraiment plus longs ? - Télérama Vodkaster)<br /> Zakalwe:<br /> Je rappelle que sans l’argent (public) que Trump a débloqué aux US aucune boite n’aurait fait un vaccin aussi vite.<br /> Faux. Les vaccins de Moderna et Pfizer étaient déjà formulés avant même que Trump ne débloque un centime d’argent public, et les labos n’avaient pas besoin de cet argent pour continuer le développement. Ils ont pris l’argent parce qu’on le leur a proposé, mais ils n’en avaient pas besoin.
PierreKaiL
MattS32:<br /> Il n’y a absolument pas besoin d’avoir une tripotée d’acteurs connus au casting pour faire un bon film<br /> Entièrement d’accord et du coup je me pose une question à laquelle je n’avais pas pensé avant. Le réalisateur voulait peut être qu’on déteste son film ? d’où la présence d’acteurs du haut du panier en plus du reste ? …<br /> MattS32:<br /> Don’t look up c’est clairement un film qui aurait gagné à durer 30 ou 40 minutes de moins<br /> Encore une fois d’accord, un long métrage avec des inconnus et là ok il y aurait eu un peu matière. Mais de cette façon et comme ça ? bin non ça passe pas.
MattS32
PierreKaiL:<br /> pratiquement tout tourne autour du sexe (niveau cours de récréation)<br /> On n’a pas du voir le même film…
PierreKaiL
Quant je parle de sexe, je parle de séduction ce qui revient au même, cela n’arrête pas, ne me fais par regarder une nouvelle fois ce film pour te sortir toutes les scènes et dialogues qui parlent d’apparence sexy ou pas. Juste un exemple, la présidente, au moins 3/4 fois il est dit qu’elle est «&nbsp;bonne&nbsp;» et «&nbsp;sexy&nbsp;». La scène sur le plateau télé etc etc. Je n’en dis pas plus sinon je spoile.
MattS32
Ça ça fait justement partie de la critique de la société actuelle : une société d’apparence qui donne plus d’importance au physique de la personne qu’au message qu’elle porte.
PierreKaiL
Je ne dis pas le contraire, et justement nous avons donc bien vu le même film. La caricature qui est faites est mauvaise et ne pousse pas à la réflexion constructive. Nous sommes déjà assez divisés dans l’ensemble, je ne vois pas la nécessité d’en rajouter, en tout cas pas de cette façon. C’est mon point de vue.
Cynian90
«&nbsp;J’aime pas de ce film, donc les acteurs jouent mal&nbsp;», le critique moyen du XXIème siècle.<br /> Perso j’en suis à la moitié et je me marre comme jamais, faut juste mettre son cerveau en mode satire.
jeanlucesi
J’ai regardé ce film et j’ai bien ri. Il faut bien sûr le prendre au deuxième degrés et quand même y voir une satire de notre monde devenu fou pour une épidémie de grippe.
stbx00
Arrivé à ma moitié du film j’étais un peu perplexe tant la bouffonnerie était grosse mais à partir du moment où on l’accepte on passe dans autre chose et j’ai pris la suite en étant plus à l’écoute du message. Au final je l’ai trouvé très bon…
HAL1
robert_b:<br /> Marrant que vous n’ayez pensé qu’à Google et Tesla… le premier qui m’est venu n’est pas celui-là !<br /> C’est clair. On se demande même si la personne qui a rédigé l’article a vu le film…<br /> _J2B:<br /> L’idée est bonne, le casting est bon. […]<br /> Cette satire est grossière, peu recherchée et parfois idiote. En fin de compte elle arrive à être ce qu’elle dénonce. […] Les autres pays ne sont quasiment pas mentionnés. Les autres chefs d’État ? Encore une fois, tout se résume aux USA.<br /> Et puis honnêtement, tout est exagéré, aucune nuance. Alors d’accord, c’est certainement voulu, mais je trouve ça dommage de tout exagérer comme ça. Ça n’aide pas à faire passer le message.<br /> Je ne suis pas parfaitement d’accord avec tout le contenu de ton message, mais je me retrouve dans les points ci-dessus.<br /> Je donnerais à ce film une note de 7/10. Il y a du bon, voire du très bon, mais l’exécution à la truelle gâche véritablement le résultat. Et la manière de dépeindre les «&nbsp;antis&nbsp;» est vraiment idiote, et n’aidera en rien à réconcilier les populations divisées des États-Unis et d’ailleurs.
jeyce
@Zakalwe<br /> Je rappelle que sans l’argent (public) que Trump a débloqué aux US aucune boite n’aurait fait un vaccin aussi vite.<br /> Comme l’a déjà indiqué @MattS32 c’est un peu du n’importe quoi hein, d’autant plus que le CEO de Pfizer avait confirmé qu’il n’avait pas profité des fonds, ET que BioNTech (Pfizer) c’est allemand.<br /> Tiens, un peu de lecture pour corriger ta connaissance «&nbsp;alternative&nbsp;» Trump Falsely Claims Credit For Pfizer Vaccine, Though Company Did Not Take Government Funds
pecore
Je rejoins @stbx00 : il faut outrepasser certaines très grosses lourdeurs et globalement les premières 40 minutes du film pour apprécier. Clairement, le trait est tellement forcé sur certains personnages ou certaines situations qu’on ne peut que finir par se sentir agacé.<br /> Mais au final, un très bon film avec des jeux d’acteurs fabuleux. Le film nous montre en gros ce qui pourrait se passer si tous les travers de notre société actuelle : avidité, carriérisme, népotisme, corruption, narcissisme, mégalomanie etc… coïncidaient avec un événement apocalyptique.<br /> Le film ne décrit pas un scénario probable mais un scénario possible dans l’état actuel des choses et c’est sans doute sa plus grande force. Malgré des personnages complétement caricaturaux pour beaucoup, le film sonne vrai et ça, ça fait presque plus peur qu’une comète.
PhM
Pour moi, ce film est comme un vin léger et fruité, accessible au plus grand nombre, des stars, une histoire contemporaine, pas de violence.<br /> Sa dégustation, d’abord aisé, se révèle des plus complexes tant l’assemblage comporte d’éléments, beaucoup de clichés, de caricatures les uns après les autres à la mode us.<br /> J’ai constamment oscillé entre l’envie de me divertir et celle de réfléchir et au final, trois jours après, j’ai toujours pas fini de digérer ce morceau de ciné.
tfpsly
PierreKaiL:<br /> C’est du grand n’importe quoi, un vide intersidéral. Il n’y a pas vraiment de message assumé, pratiquement tout tourne autour du sexe<br /> «&nbsp;pratiquement tout tourne autour du sexe&nbsp;» !?!? Non pas du tout, à croire que l’on n’a pas vu le même film.<br /> Ce film semble un peu lourd au début, difficile de rentrer dedans. Et puis on se rend compte que c’est bien une caricature de la société actuelle, et le film se met à se dérouler d’une façon très souple. Mais très pessimiste. Sauf que… Selon des personnalités scientifiques s’y connaissant, ce film est plutôt un documentaire hélas.<br /> twitter.com<br /> Neil deGrasse Tyson (neiltyson)<br /> Finally saw the @Netflix film “Don’t Look Up,” a fictional tale of a Nation distracted by pop-culture and divided on whether to heed dire warnings of scientists.<br /> Everything I know about news-cycles, talk shows, social media, &amp; politics tells me the film was instead a documentary https://t.co/tvDuEUXWCW<br /> 8:48 PM - 29 Dec 2021<br /> 64K<br /> 8.9K<br /> vbond007:<br /> Ceux qui regardent en haut et qui affirment que la comète existe face au reste du monde qui les traite de fous et de complotistes.<br /> Dans le film, le gouvernement a la solution, faire exploser la comète en petits morceaux ( référence aux gouvernements actuels qui ont la solution avec les injections à tout prix).<br /> […]<br /> Malgré les évidences que ces experts mettent sous le nez des gens, ils ne réagissent pas ( comme quand on dit qu’une injection à répétition qui n’empêche pas la contamination, qui n’empêche pas de tomber malade, n’est pas un vaccin (puisque par définition il n’à pas les propriétés d’un vaccin)). Finalement ils réagissent trop tard, c’est ce qui risque de se passer en vrai.<br /> Lecture à l’envers Ceux qui refusent de regarder en haut, qui crient à répétition un «&nbsp;cri de guerre&nbsp;» don’t look up avec la casquette qui va bien etc., sont évidemment les républicains à-la trumpiens, anti-science et qui sont devenus les anti-vax Pas pour rien que «&nbsp;Don’t look up&nbsp;» et «&nbsp;Lock her up&nbsp;» sonnent pas mal pareil <br /> Le film a même été écrit en 2019, avant la pandémie. Selon Adam McKay, la comète représente bien le réchauffement climatique comme d’autres l’ont déjà dit.<br />
Wen84
«&nbsp;utrefois on prenait ce qu’un film avait à offrir en parlant d’abord des qualités puis en mentionnant les défauts, aujourd’hui on commence par critiquer et chercher le négatif avant tout.&nbsp;» =&gt; Franchement, j’ai pas l’impression que ce soit si nouveau. Suffit de remonter à certaines critiques de film des années 70/80 devenus culte ensuite, alors qu’ils étaient démoli gratuitement par la presse pro.
Blackalf
Plusieurs messages et réponses ont été supprimés, je ne pense pas que le sujet concerne la pandémie, le Covid ou les vaccins.
SlashDot2k19
Très bon film. C’est à la fois drôle et dérangeant de constater que pas mal de scènes absurdes se vérifient dans la réalité.
melcky
Jolie satire, ou la caricature est donc la règle.<br /> Oui, cela appuie ou cela fait mal.<br /> C’est le but.<br /> Ce n’est pas un documentaire et il est tout à fait normal qu’une satire exacerbe les points de vue.<br /> Ce qui me frappe, ce sont certaines réactions qui elles ne sont pas satiriques mais qui pourtant sont caricaturales et reflètent donc l’existence trop banale et bien réelle de points de vue extrêmes et sans fondements.<br /> Et c’est ce qui me fait le plus peur.<br /> Au delà de la négation du changement climatique, c’est bien l’aveuglement, le manque de recul, les «&nbsp;faits sociaux&nbsp;» qui remplacent la réalité qui m’inquiètent.
pfiandesio
j’adore ce genre de filme , mais je dois dire que celui la c’est une vrais aube !au bout de 20 mn jai accelerer pour voir la fin ! très déçus
pecore
Peut être dommage car une pandemie mondiale n’est pas si éloignée d’un scénario de fin du monde et il y a avait des avis intéressants, même parmi ceux qui se trompaient. Mais je suppose que c’est l’accumulation de messages anti-ceci ou pro-cela qui a motivé la décision.
Blackalf
Exactement, il y a suffisamment eu de sujets et discussions sur les pandémie/vaccins/covid pour qu’il ne soit pas nécessaire d’en détourner un de plus pour y exposer des opinions déjà abondamment rabâchées. <br /> Alors un peu de respect pour le travail du rédacteur, et ce travail concerne un film qui parle de tout autre chose.
HAL1
Blackalf:<br /> Alors un peu de respect pour le travail du rédacteur, et ce travail concerne un film qui parle de tout autre chose. <br /> C’est un peu dommage de considérer une discussion issue du travail du rédacteur, même quelque peu hors sujet, comme un manque de «&nbsp;respect&nbsp;»…<br /> Et je trouverais préférable de donner un avertissement plutôt que de supprimer un ensemble de messages intéressants.<br /> Mais bonne année quand même !
Dahita
Ce serait bien d’avoir un barometre «&nbsp;woke&nbsp;» dans la note du film. Que l’on sache quoi eviter rapidement tellement ca devient omnipresent sur les prod americaines!
Morlac
@Dahita<br /> Y’a qu’un seul noir sur l’affiche, c’est encore trop pour toi ?
molotofmezcal
Pour ma part, plutôt 6.5/10.<br /> Sympathique mais caricatures quand mêmes simplistes, faciles et pas vraiment subversives.<br /> Sans le casting, il aurait difficilement eut la moyenne pour moi.
HAL1
molotofmezcal:<br /> Sans le casting, il aurait difficilement eut la moyenne pour moi.<br /> Tout à fait d’accord.
aazert
«&nbsp;Autrefois on prenait ce qu’un film avait à offrir en parlant d’abord des qualités puis en mentionnant les défauts, aujourd’hui on commence par critiquer et chercher le négatif avant tout.&nbsp;» : Houlà, c’est justement exactement le contraire qui se passe justement. Si on suivait ta logique alors le cinéma serait tiré vers le haut. Regarde ce qui cartonne en salle. Le dernier Spiderman par ex : Une bouse sans nom mais tellement bourré de fan service que bcp y voit un formidable film.<br /> Bien au contraire les critères qualitatifs du cinéma ont nettement était revu à la baisse : l’écriture a était mise complètement au second plan pour laisser place au lissage intempestif à la Disney.
Yahren
Je dirais que ça a tendance a banaliser le sujet dénoncé. Comme si regarder et prendre conscience suffisait à clore le sujet.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Mortal Kombat, le film, signe pour un deuxième round
Malin ? Le fils de John Lennon vend des souvenirs physiques de son père en NFT (en virtuel donc)
Une série Percy Jackson est officiellement en route vers Disney+
The Ark : le co-créateur de Stargate SG-1 est aux manettes de la prochaine série Syfy
Netflix dévoile les premières images du Pinocchio de Guillermo Del Toro
Après le cinéma, Godzilla va poursuivre sa route en série sur Apple TV+
The Batman : il ne faudra pas oublier de passer aux toilettes avant la projection...
Upload : la série d'Amazon vous donne rendez-vous en mars pour sa saison 2
WeWork, vous vous souvenez ? Avec la série WeCrashed, Apple TV+ revient sur les déboires de la start-up
Le premier épisode de la série Shenmue sera diffusé dans quelques jours, un nouveau trailer est disponible
Haut de page