Nos lecteurs ont testé les écouteurs Adidas ! Quel est leur retour d'expérience ?

14 mars 2022 à 18h00
Sponsorisé par
Adidas
0
Sponsorisé par Adidas
adidas écouteurs

À l'occasion de la sortie des derniers écouteurs Adidas, trois lecteurs de Clubic ont testé les trois produits phares de la marque. Dédiés au sport, ces écouteurs ont été utilisés lors de sessions plus ou moins longues, à l'extérieur ou en intérieur, afin de juger leur confort d'usage. Le moment du bilan a sonné, écoutons leurs avis !

Adidas F.W.D 02 par R. Nassiri, Lamotte Beuvron

« On est de suite baignés dans l’univers sportif dès le premier regard »

adidas fwd 02

Ouverture et premières impressions

Le déballage ainsi que la première mise en service sont d’une très grande simplicité. Le boitier de recharge est semble être fait de plastique recyclé, mais surtout de tissu maillé, rappelant un peu les chaussures de la marque. On est de fait baignés dans l’univers sportif dès le premier regard.

Le temps d’ouvrir le boitier, de procéder à l’appairage et mon téléphone propose de télécharger l’application idoine, l’expérience utilisateur est donc plutôt bonne. Aussi, l’impression de solidité est là et leur couleur grise claire assez atypique rappelle immanquablement l’univers sportif. J’y trouve alors un avantage insoupçonné : si je les fais tomber par inadvertance, il me sera plus aisé de les retrouver.

Premiers pas

Je me familiarise avec les commandes disponibles sur les écouteurs, de sorte à ne pas avoir à manipuler mon téléphone lors de ma première séance de sport. S'approprier le fonctionnement est un mal nécessaire, mais heureusement j’acquiers vite les quatre principales commandes nécessaires pour naviguer dans mes playlists et augmenter/diminuer le volume.

Une option intéressante, que l’on retrouve également sur un grand nombre d’intras à vocation sportive, est la possibilité de laisser passer les bruits ambiants quand on écoute de la musique. C’est un gage de sécurité, surtout dès lors que l’on pratique un sport d’extérieur dans lequel les bruits environnants ne doivent pas être masqués. 

L’application fournie est épurée et se pare des couleurs de la marque. On retrouve les sempiternelles options propres à ce genre de matériel : égaliseur, réglage des bruits ambiants, et en bonus, la possibilité de personnaliser les commandes tactiles.

On peut également faire la mise à jour du firmware, configurer les sons d’interactions et consulter des informations sur ses écouteurs. Une petite option permettant de retrouver aisément ses écouteurs aurait été bienvenue, d’autant plus qu’il s’agit d’écouteurs à vocation sportive.

Usage sédentaire

Mes premiers essais se font à la maison puis au bureau, soit deux environnements différents. Dans un cadre calme, la qualité audio avec l’égaliseur présente un petit creux dans les basses, accentué lorsque l’on active le « Awareness » des bruits environnants. Petit point très pratique, on peut régler l’intensité de captation selon le bruit ambiant et son désir de se couper du monde. Heureusement, l’application permet de corriger cette carence grâce à des paramètres manuels ou par courbes préréglées. On n’atteint pas des sommets, mais la compensation effectue le travail et l’écoute se révèle assez équilibrée.

Les aigus sont d’un niveau plus que correct, avec toutefois quelques sibilances lorsque l’on pousse un peu le volume. Rien de bien grave, mais c’est un défaut que j’ai retrouvé dans mes précédents écouteurs dédiés au sport, notamment chez Jabra. 

Au bureau, où le niveau sonore ambiant est plus élevé, l’isolation phonique liée à la nature même des écouteurs n’est pas mauvaise, mais l’absence de réduction active est clairement un désavantage. Ce n’est pas grave, car ce n’est pas le but visé.

En ce qui concerne la partie ergonomie, les commandes tactiles sont suffisamment bien dimensionnées pour ne pas tâtonner. Quant aux écouteurs, ils se maintiennent bien en place grâce à la variété des canules fournies.

adidas fwd 02 confort

Sport et confort d'usage

Pratiquant la course à pied et le cyclisme, j’ai pu effectuer mon test dans des conditions les moins favorables possibles : courir sous la pluie à bonne vitesse, puis aller rouler par grand froid.

Je me prépare donc pour un circuit de 10km accompagné de mes écouteurs, chargés à bloc, entre ville et forêt. Lors des premiers kilomètres, les écouteurs tiennent bien en place et je n’ai pas à les remettre en place constamment. Mes canules semblent être les bonnes et surtout, malgré leur apparente grandeur, les écouteurs ne me gênent en rien. 

La pluie s’invite un peu dans mon trajet, mais la certification IPX me permet de garder l’esprit tranquille : aucun risque de panne ou d’un quelconque problème. Mais au bout de vingt minutes, la transpiration auriculaire me contraint à remettre en place les écouteurs. Pas de risque de chute, mais le glissement de la canule se ressent sur la qualité audio : les basses s’estompent et les bruits environnants sont davantage audibles.

Je désactive l’amplification des bruits environnants, accélère mon rythme pour soumettre à mes écouteurs de plus grosses secousses. Ils restent bien en place malgré cette même propension à glisser. Rien de grave, il faut penser à les réajuster de temps à autre.

Qualité sonore à l'heure du sport

Je constate qu’à plus grande vitesse, l’effet stéthoscope se fait davantage ressentir : on a tendance à entendre les chocs des conductions osseuses auriculaires. C’est typiquement propre aux intras et certains y sont plus sujets que d’autres. Ça reste évidemment moins flagrant qu’avec des écouteurs intras-filaires mais tout de même, ça pourrait être désagréable sur une plus grande distance.

En matière d'expérience audio, le ressenti est différent, j’aurai aimé davantage de basses, en tout cas un spectre de basses plus « percutant ». Étant musicien, j’apprécie toutefois l’équilibre sonore et le soin apporté à la qualité de restitution, mais je déplore l’absence de dynamique : mes morceaux perdent en intensité et je les trouve plus « plats ». 

Solidité et autonomie

Au bout d’une heure d’utilisation environ, la batterie est à 80%. Ce qui est vraiment pas mal, on peut ainsi envisager de longues sorties. Adidas indique 6 heures d’autonomie, cela semble relativement crédible.

Autre bon point, la boite faite de tissu respirant (mesh) permet de sécher plus rapidement les écouteurs. Dans les faits, on a tendance à les essuyer après chaque séance, avant de les ranger, mais c’est un plus.

J'ai réalisé une session de sport avec des conditions meilleures, sans pluie, donc moins de chocs. Dans ce cas de figure, la batterie a par contre été confrontée à un plus grand froid. Et au bout de deux heures, elle affiche à nouveau 80%, soit un très bon résultat.

Les points positifs :

  • Une autonomie honorable, même par grand froid
  • Un encombrement et un poids léger
  • Une qualité d’écoute globalement satisfaisante
  • Un réel confort avec aucune gêne subie durant toutes mes sorties


Les points négatifs :

  • Une isolation phonique pauvre en environnement bruyant : l’absence de mode « actif » est le plus préjudiciable, mais ces écouteurs semblent être déclinés avec une version pourvue de cette option. 
  • Un manque de basses flagrant, mais rien de bien méchant.

Adidas Z.N.E 01 par F. Marot, Aubagne

« C’est exactement ce que j’attends d’un casque pour faire du sport »

adidas zne 01

Confort d'usage

Très confortables, ces écouteurs sont parfaitement adaptés à mon oreille. Ils ne sont ni trop gros, ce qui induirait une pression oculaire désagréable, ni trop petits, ce qui donnerait l'occasion de les perdre. De mon point de vue, ils sont très agréables, on ne les sent quasiment pas. J’ai même pu expérimenter leur écoute la tête en bas et pas de problème, ça tient bien.

En matière de confort plus sonore, c’est exactement ce que j’attends d’un casque pour faire du sport, dans la ville ou la nature. Les oreillettes sont assez ouvertes pour ne pas masquer les sons environnants, et il n’y a pas de réduction de bruit, ce qui serait inutile pour moi. Lorsque l'on court, il est important de ne pas être complètement coupé du monde. 

Ergonomie

On touche ici, à mon sens, le plus gros problème de ces écouteurs. Ce n’est pas spécifique aux Adidas ZNE-01, mais je pense à tous les écouteurs types « true wireless » : il y a 3 batteries ! La batterie dans le boitier de recharge ainsi qu'une batterie par oreillette. Que se passera-t-il lorsque l’une de ces 3 batteries flanchera ? Faudra-t-il mettre tout le casque à la poubelle ? On croise les doigts pour qu’Adidas dispose d’un bon SAV. J’ai aussi été embêté par l’absence d'un bouton de réglage pour le volume. Sans doute que l’application Adidas (que je n’ai pas testée) aurait pu permettre de reconfigurer les actions des boutons tactiles pour le volume. Toujours est-il qu’il manque ce réglage sur les boutons tactiles (play/pause/avance/recule/prendre les appels). Par rapport à mon précédent casque, c’est un gros manque.

Toujours concernant les boutons tactiles, ils sont trop sensibles. Il m'est impossible de m’endormir, car l’oreille sur l’oreiller déclenche le bouton ! Dommage, j'espérais pouvoir l’utiliser dans mon lit, mais de ce côté il ne fait finalement pas mieux que mon ancien tour de cou bien plus imposant.

adidas zne 01

Qualité sonore

À ce niveau, rien à redire ! Écoutant tout type de musique, allant du ska au punk, ainsi que de nombreux podcasts, le son des Adidas ZNE-01 était toujours impeccable. Bien que courir des kilomètres n’est pas forcément la meilleure façon d’apprécier la qualité musicale, les Adidas ZNE-01 ne m'ont pas déçu. De plus, on peut régler le son très bas et il n’y a pas de souffle audible lors des blancs sonores.

Point positifs :

  • Des écouteurs très confortables, avec une sensation quasiment invisible à l'oreille
  • Très bonne qualité sonore en extérieur


Points négatifs :

  • Ergonomie perfectible
  • Trop de batteries !

Adidas Z.N.E 01 ANC par F. Aubry, Peltre

« Qu’on se le dise, l’ANC est tout bonnement exceptionnelle »

zne 01 ANC

Design et confort

Le design Adidas est très reconnaissable avec les 3 bandes de la marque placées sur le côté de chaque écouteur. Les produits sont en plastique rigide, donnant ainsi une impression de solidité.

Le boitier est lui aussi en plastique rigide afin de parfaitement protéger les écouteurs. Il dispose d’un avantage non négligeable puisque vous pouvez recharger vos écouteurs sans fil en les mettant dedans. En effet, c’est ce boîtier qui dispose d’une batterie rechargeable. Il est très petit et il faut vraiment bien le ranger sous peine de l’égarer assez facilement.

Le confort des écouteurs est très bon, Adidas a fourni 3 embouts de taille différente. Ce qui permet aux écouteurs de s’adapter à toutes les morphologies auriculaires.

Néanmoins, la surface tactile des écouteurs est trop sensible. Il suffit d’un simple effleurement pour malencontreusement activer le changement de chanson. En outre, il n’y a aucun indicateur sur les écouteurs, ni même une voix qui mentionne ce que l'on vient d’activer. Il faudra ainsi vérifier dans l’application les paramètres actifs.

Ces écouteurs tiennent bien en place, aussi bien en faisant du vélo, que du yoga voire même de la course.

L'application mobile

L’application Adidas Headphones, en version iPhone, semble être encore phase de développement. En effet, lors de mes premiers jours de tests elle n’était qu’en anglais, avant de passer dans une version au ¾ traduite, et ce dans un français plutôt approximatif.

L’application est sommaire, on retrouve sur l’écran d’accueil les paramètres essentiels : batterie des écouteurs, activité ou non de l’ANC, ainsi que le preset choisi pour l’équalizer.

Dans les options, on retrouve finalement peu de chose et l’impression d’avoir à sa disposition un grand panel d’action est en fait bien limitée.

Il est possible de changer le preset des équalizer. On en recense six, et malheureusement aucun n’est personnalisable. Il faut se contenter des réglages du constructeur, ce qui est bien dommage. Il est possible de choisir sommairement les actions de la partie tactile et de mettre nos écouteurs en mode éco. En effet, ils peuvent être chargés à 80% au lieu de 100%, ce qui à mon sens ne présente aucun intérêt puisque cela ne fait que réduire l’autonomie des écouteurs. Nous pouvons également mettre à jour le firmware des écouteurs.

La fonction finalement la plus utile reste le réglage de l’ANC, qui est vraiment très poussé. Celui-ci permet de le régler au niveau souhaité selon la teneur de notre activité. Ce qui est vraiment très appréciable étant donné la qualité de ce dernier. Malgré tous ces défauts, l’installation, l’application est indispensable pour profiter pleinement des écouteurs.

L'ANC : le gros plus des écouteurs

Qu'on se le dise, l’ANC est tout bonnement exceptionnelle. Dans une salle de sport, avec plusieurs autres personnes et une télévision en fonctionnement, je n’entendais absolument rien hormis ma musique.

Il est possible de régler cet ANC sur un niveau plus bas awareness, ce qui permet d’entendre les bruits environnants. Je recommande fortement cette option lors d'un sport en extérieur, afin de pouvoir entendre un quelconque danger. 

L'ANC est entièrement personnalisable dans l’application. Il est possible d'y retrouver dans son compte toutes les situations de la vie quotidienne sportive, et même durant un appel téléphonique. Car oui, nous pouvons répondre au téléphone avec ces écouteurs.

zne 01 ANC

Qualité sonore

Il s'agit malheureusement du point noir des écouteurs. En effet, les aigus sont beaucoup trop dominants et les graves quasiment inexistantes. J’ai testé tout genre de musique jusqu’à la techno, mais rien n’y fait. C’est là que l’on regrette l’absence de personnalisation de l’équaliseur dans l’application. Les preset de l’application ne sont pas que des gadgets et vous entendez la différence entre chaque preset. Pour moi, le preset qui me convient le mieux reste le ROCK. Le preset Adidas est quant à lui inutile puisque toutes les fréquences sont sur zéro.

On touche ici la grosse déception de ces écouteurs, même si c’est un problème courant sur les écouteurs ANC. Je reste cependant convaincu qu’avec une mise à jour du firmware, ainsi que la possibilité de faire ses propres réglages via l’application, il serait possible d’obtenir une qualité sonore tout à fait acceptable.

Autonomie

Sur une séance de deux heures de sport, je n’ai perdu que 10% de chaque écouteur. De quoi présager une autonomie plus que satisfaisante. En réalité, l’autonomie est quasi illimitée, puisqu’à chaque fois que vous les rangez dans le boitier les écouteurs se rechargent.

Un petit voyant vert indique que le boitier est suffisamment chargé et je n’ai pas eu l’occasion de le voir changer de couleur.

Points positifs :

  • Le design soigné qui respire la solidité
  • Le confort des écouteurs et leur stabilité dans les oreilles
  • L’ANC exceptionnelle et entièrement personnalisable via l’application
  • La charge sans fil


Points négatifs :

  • Une application non terminée et pourtant indispensable
  • La qualité sonore beaucoup trop axée sur les aigus dont on n’arrive pas à se débarrasser
  • Le rapport qualité/prix 

Verdict !

Alors, ils valent le coup ces écouteurs Adidas ? Selon le produit, on relève une impression générale de confort et d'expérience audio plus que positive. Bien que perfectible, cette nouvelle gamme d'écouteurs a majoritairement plu à nos lecteurs-testeurs. Faire du sport avec sa musique favorite, en ayant le choix de se couper ou non du monde extérieur, et ce, avec un son de qualité, Adidas semble avoir réussi son pari.

Article proposé et conçu par La Rédaction Clubic en partenariat avec Adidas
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
1

Lectures liées

Sony lance les LinkBuds S, des WF-1000Xm4 simplifiés mais next-gen... et brouille encore les pistes
On connaît le prix des Google Pixel Buds Pro en France... et c'est une bonne surprise !
Après sa
Turtle Beach dévoile une oreillette-micro gamer pour smartphone et ordinateur
Cette barre de son Sony voit son prix diminuer de plus de 100€ !
Sony WH-1000Xm5 : le roi des casques nomades révolutionne enfin son design et perfectionne sa technologie
Officiellement abandonnés par Apple, les iPod sont déjà en rupture de stock
Workspace, Google Assistant, Android 13, Pixel 6A, Pixel Buds Pro : ce qu'il faut retenir de la Google I/O 2022
Pixel Buds Pro : Google annonce ses nouveaux écouteurs sans-fil à réduction de bruit active
Sonos Ray : la promesse d'un son maxi au prix et au format mini
Haut de page