🔴 Soldes : jusqu'à - 70% sur le high-tech 🔴 Soldes d'hiver : jusqu'à - 70% sur le high-tech

Test Corsair MP600 GS : inutile de vous ruiner quand des SSD de ce niveau existent !

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
06 décembre 2022 à 11h45
19
Corsair MP600 GS © Nerces
© Nerces

En attendant l’arrivée des SSD à la norme PCI Express 5.0, les fabricants continuent de renouveler leur catalogue PCIe 4.0. Corsair repense ainsi son offre milieu de gamme avec la sortie de ce MP600 Gs qui doit offrir de belles performances sans trop nous ruiner.

Corsair MP600 GS
  • Très bonnes performances
  • Chauffe limitée, PCB simple face
  • Cinq ans de garantie
  • Très bon rapport qualité/prix
  • Pas de cache DRAM
  • Corsair SSD Toolbox à revoir

En juillet dernier, nous testions le MP600 Pro XT, un SSD que Corsair pensait comme « la crème de la crème » avec des débits venant taquiner les limites des contrôleurs PCIe 4.0. On le sait, grappiller ces 1 à 2 Go/s qui séparent le milieu du haut de gamme est très onéreux. De fait, en limitant son MP600 GS à des débits « jusqu’à 4,5 et 4,8 Go/s » en écriture/lecture, Corsair offre une bouffée d’oxygène : quand le Pro XT se négocie 300 euros en version 2 To, la même capacité n’est plus « qu’à » 210 euros sur le MP600 GS.

Fiche technique Corsair MP600 GS

Conception

Format
M.2
Interface
M.2 - PCI-E 4.0 4x
Type de mémoire Flash
TLC (Triple-Level Cell)
Contrôleur
Phison PS5021-E21
NAND Flash
NAND 3D (176 couches)
PCB
Simple
Livré avec dissipateur thermique
Non
Température opérationnelle max
70°C
Température opérationnelle min
0°C
Logiciel compagnon
Corsair SSD Toolbox
Garantie constructeur
5année(s)

Performances

Capacité de stockage
2To
Endurance d'écriture
1 200To
Vitesse de lecture
Jusqu'à 4,8 Go/s
Vitesse d'écriture
Jusqu'à 4,5 Go/s
IOPS
1000000
Compatible TRIM
Oui

Caractéristiques physiques

Hauteur
2mm
Largeur
22,1mm
Profondeur
80mm
Poids
3,4g
Corsair MP600 GS © Corsair
Le MP600 GS existe en trois capacités : 500 Go, 1 To et 2 To © Corsair

Contrôleur Phison PS5021-E21 et NAND 176 couches

Évidemment, rien ne ressemble plus à un SSD NVMe qu’un autre SSD NVMe, surtout lorsqu’ils sont dépourvus de dissipateur thermique comme c’est le cas avec le MP600 GS. Toutefois, soulignons un premier point de différenciation pour ce nouveau modèle de chez Corsair : le PCB est dit « simple face », les composants sont regroupés sur un seul côté du SSD et cela concerne toutes les versions depuis la 500 Go, jusqu’à notre 2 To en passant par la 1 To.

Corsair MP600 GS © Nerces
Corsair MP600 GS © Nerces

Physiquement, pas beaucoup de surprises sur ce MP600 GS © Nerces

Autre caractéristique intéressante, Corsair a jeté son dévolu sur l’un des derniers contrôleurs de chez Phison, le PS5021-E21, qui ne permet pas des débits aussi importants que la star PS5018-E18, mais se trouve sensiblement moins cher. De plus, gravé en 12 nm par TSMC, il devrait moins chauffer. Sur le MP600 GS 2 To, il est associé à quatre puces de NAND TLC 176 couches signées Micron. En revanche, aucune puce de DRAM n’est présente pour faire office de cache contrôleur.

Corsair MP600 GS © TechPowerUp
Corsair MP600 GS © TechPowerUp

À gauche, le Phison PS5021-E21 et, à droite, une puce de NAND Micron. Merci TechPowerUp !

Les quatre puces Micron totalisent 2 To de capacité sur lesquels Corsair n’a donc appliqué qu’une petite étiquette. Notez que le fabricant ne livre aucun dissipateur thermique, pas même en option. Une configuration qui confère quelques avantages comme la possibilité de glisser le SSD dans les formats les plus compacts. Le MP600 GS ne mesure que 3 millimètres d’épaisseur alors que, pour le reste, c’est un classique « 2280 », soit 22 mm de large pour 80 mm de long. Le poids est à l’avenant : seulement 3,4 grammes.

Corsair MP600 GS © Nerces
En place pour les mesures... © Nerces

Débits en lecture/écriture et échauffement

Configuration de test

  • Carte-mère : Asus ROG Maximus Z690 Hero
  • Processeur : Intel Core i9-12900K
  • Mémoire : Kingston Fury DDR5-4800 CL38 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Refroidissement SSD : be quiet! MC1
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11 1000 Watts

Nous l’avons évoqué précédemment, Corsair annonce des débits de haut niveau, mais malgré tout assez éloignés des meilleurs, entre 4,5 et 4,8 Go/s. Par ailleurs, le fabricant souligne l’endurance en écriture très correcte de son produit : 1 200 To pour la version 2 To, on a vu mieux bien sûr, mais il y a aussi bien pire. Enfin, Corsair garantit son produit durant cinq ans sachant que, selon la formule consacrée, la prise en charge « s’interrompt au premier des deux termes échus ».

ATTO Disk Benchmark

Corsair MP600 GS © Nerces
Débits mesurés avec ATTO Disk Benchmark © Nerces

Démarrons avec ATTO Disk Benchmark qui affiche des débits en fonction de la taille des fichiers. En écriture, les performances sont assez semblables à ce que vante Corsair avec un débit mesuré à 4,8 Go/s sur les plus gros fichiers. En lecture, en revanche, le MP600 GS fait bien mieux qu’attendu : jusqu’à 6,5 Go/s. Notons par ailleurs le comportement « aléatoire » sur les petits fichiers : très bon en écriture, le SSD de Corsair rentre dans le rang en lecture.

CrystalDiskMark

Corsair MP600 GS © Nerces
Corsair MP600 GS © Nerces

Mesures (débits et IOPS) réalisées avec CrystalDiskMark sur des fichiers de 1 Go © Nerces

Plus réaliste, notre second outil donne des résultats en phase avec les valeurs communiquées par Corsair. En lecture séquentielle, nous approchons des 5 Go/s tandis qu’en écriture séquentielle, les 4,8 Go/s sont à portée d’octet. Sur les IOPS, on voit les limites du contrôleur Phison PS5021-E21 par rapport au modèle E18 : on perd 30 % de performances par rapport aux MSI Spatium M480 Play ou au Sabrent Rocket 4 Plus.

Corsair MP600 GS © Nerces
Corsair MP600 GS © Nerces

Mesures (débits et IOPS) réalisées avec CrystalDiskMark sur des fichiers de 64 Go © Nerces

Depuis peu, nous ajoutons aux résultats avec 1 Go, ceux en 64 Go. Une seconde batterie de tests qui se montre plus exigeante que la première et fait baisser les performances du MP600 GS… mais si peu. En effet, c’est tout juste si on perd 20 Mo/s en lecture ou en écriture tandis que si les IOPS baissent bel et bien en écriture, elles augmentent en écriture !

Copie de fichiers Windows 11

Corsair MP600 GS © Nerces
Débits observés en écriture sur une copie « simple » via l'explorateur de Windows © Nerces

Comme toujours, nous appuyons ces mesures théoriques par quelques retours d’expérience. En effet, comme il est souvent souligné, au quotidien, il est en réalité très difficile de percevoir une différence entre un SSD « moyen de gamme » et les modèles les plus rapides. Ainsi, notre MP600 GS ne se trouve en difficulté ni sur le chargement de Windows 11 ni sur le démarrage d’une partie de Cyberpunk 2077.

Autre activité que l’on est amené à réaliser de manière régulière, la copie de fichiers via l’explorateur de Windows 11 met en évidence davantage de différences, même si le MP600 GS n’a pas à rougir de la comparaison avec les meilleurs SSD. En écriture, nous avons effectivement atteint un maximum de 2,25 Go/s. En lecture, c’est moins éloquent avec « seulement » 2,8 Go/s.

AIDA64

Corsair MP600 GS © Nerces
Test d'écriture sur la totalité du SSD avec AIDA64 © Nerces

Notre dernier test de performances est comme toujours lié au module d’écriture linéaire d’AIDA64. Il sature l’intégralité du disque et retourne ainsi la moindre baisse de régime. Bien sûr, il s’agit d’un test d’écriture particulièrement intensif qui ne reflète pas un usage « normal » du SSD.

Après un début en fanfare qui voit le MP600 GS atteindre 4 Go/s, le débit chute pour se stabiliser autour de 1,6 Go/s, une performance très honorable. Le cache SLC du SSD de Corsair s’établit à plus ou moins 200 Go, une valeur correcte pour un tel modèle. Sur les derniers 20 % du SSD, les débits sont plus fluctuants, mais on retiendra que la moyenne tourne autour de 1,7 Go/s, un très bon résultat sur cette gamme de prix.

Températures du MP600 GS

Corsair MP600 GS © Nerces
Relevé des températures à gauche au repos et, à droite, en charge © Nerces

De manière classique, nous terminons nos mesures par un coup d’œil sur les températures atteintes par le MP600 GS. Dépourvu de dissipateur, il ne monte pas à plus de 57°C avec la simple ventilation de notre configuration. Mieux, en installant notre be quiet! MC1, le MP600 GS plafonne à 54°C. Aucun risque de throttling et un argument de plus pour les SSD « milieu de gamme » par rapport aux modèles les plus rapides : ils chauffent peu.

Corsair MP600 GS © Nerces
Corsair MP600 GS © Nerces

Informations générales et S.M.A.R.T. : rien de bien extraordinaire © Nerces

Corsair SSD Toolbox : et la refonte, c’est pour quand ?

Vous en avez l’habitude, avant de conclure nous faisons un tour du côté du logiciel compagnon. Sur les serveurs de Corsair, on trouve le SSD Toolbox, mais il faut reconnaître que le soft paraît un rien démodé. Son interface est loin d'être au niveau des meilleures du genre et la comparaison avec le Samsung Magician ou le Western Digital Dashboard frise l’humiliation : même les icônes du Corsair SSD Toolbox ne sont pas correctement détourées.

Corsair MP600 GS © Nerces
Corsair MP600 GS © Nerces

L'interface est particulièrement datée et les options pas très riches © Nerces

Côté fonctionnalités, il faut se contenter du minimum syndical avec de quoi mettre à jour le micrologiciel du SSD et récupérer les informations S.M.A.R.T., mais il ne faut pas demander plus. Aucun outil pour vérifier les performances du SSD et même un élément aussi important que la température n’est pas clairement présenté par Corsair. Cela fait des mois que nous appelons de nos vœux une refonte : le fabricant nous entendra peut-être un jour.

Corsair MP600 GS © Corsair
Un SSD parfait pour doper la capacité d'un portable un peu ancien © Corsair

Corsair MP600 GS 2 To, l’avis de Clubic

8

Tandis que certains SSD se disputent la couronne du « plus rapide », le MP600 GS préfère se focaliser sur le rapport performances/prix. Corsair marque ici des points avec un modèle qui n’est donc pas le plus rapide du moment, mais qui flirte malgré tout avec les 5 Go/s sur les mesures théoriques et assure encore d’excellents débits sur la copie de fichiers.

De nombreux utilisateurs vous le diront : sur la plupart des configurations, il est pour ainsi dire inutile de chercher le SSD NVMe le plus performant, n’importe quel modèle fera largement l’affaire. Dans ce contexte, le MP600 GS paraît presque trop rapide, mais on retiendra surtout les efforts de Corsair pour en faire un modèle peu calorifère, doté d’un PCB simple face. Un SSD qui devrait convenir à la plupart des PC… mais aussi à la plupart des budgets.

Les plus

  • Très bonnes performances
  • Chauffe limitée, PCB simple face
  • Cinq ans de garantie
  • Très bon rapport qualité/prix

Les moins

  • Pas de cache DRAM
  • Corsair SSD Toolbox à revoir
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
8
Baxter_X
J’avais acheté un SSD Samsung 980 sans cache DRAM. Je ne constatais aucune différence avec mon autre Samsung doté du cache DRAM.<br /> Tout ça pour dire que ce n’est vraiment pas indispensable. Et ce SSD semble parfaitement calibré pour 95% des PC.
gemini7
Ce qu’on voit sur le sommet du SSD, c’est un refroidisseur ou ai-je rêvé ?
Baxter_X
Aucun radiateur. Une simple étiquette.
Pernel
Tout va dépendre de l’utilisation. Perso j’ai eu un SSD DRAMLess de chez Intel, pas cher, pour les usages classiques (windows, surf, jeux, etc) aucun souci, par contre niveau transfert c’était une purge, au début du transfert j’étais à 1300Mo/s, donc nickel, mais au bout de quelques Go, ça chutait à … 30-40Mo/s, bah c’est sans moi maintenant. Là j’ai un Sabrent plus rapide certes (5Go/s) mais il les tient, même pour les gros transferts.
Baxter_X
Ah? Je n’avais pas de débits aussi bas. Sauf au dela de plusieurs dizaine de gigas de transfert. Mais c’était impossible à atteindre en utilisation normale. J’y étais arrivé uniquement dans des tests pour voir les limites du SSD.
Pernel
Oui c’était pendant les « gros » transferts, le reste du temps c’était bien.
Zimt
Copie de gros fichiers + durée de vie mon ami …
Baxter_X
La copie de gros fichiers personne ne fait ça en continue. Et concernant la durée de vie, la DRAM n’a rien a voir la dedans.
Nerces
Quelle taille tes gros transferts ? Et quelle taille de fichiers dedans ?<br /> Parce que bon, les SSD sans DRAM modernes et de qualité peuvent tenir 200 ou 300 Go sans sourciller ou en tout cas, pas descendre sous les 300-400 Mo/s, sinon, ils sont mauvais.
Pernel
Oula moins que ça sur le mien (enfin l’ancien donc), à partir de 60Go je crois, enfin moins de 100Go pour sûr. Après c’était pas un « récent », ça devait être 2016-2017 environ, après les nouveaux modèles sont probablement mieux (j’espère pour ceux qui achèteront, moi non, je ne prendrais plus ce risque)
Nerces
Hé hé, mon fichier pour ce test précis, fait 200 Go environ <br /> Après, ce n’est pas l’absence de DRAM le problème à mon sens : c’est la gestion du cache SLC.<br /> Tu avais remarqué le problème d’emblée ou une fois le SSD déjà pas mal plein ?
Pernel
Depuis toujours, je l’ai gardé 2 ans environ, au début ça ne me dérangeait pas plus que ça même si c’était frustrant, donc je faisait petit bout par petit bout (20-30Go) et là c’était normal mais même sur la fin il n’était pas à plus de 60 voir 70% de sa capacité donc c’est pas ça le problème.<br /> Avec mon Sabrent, je suis à 91% en ce moment même, je tiens largement les 4200 (au lieu de 5000) donc un peu de perte mais absolument pas gênant.
Zimt
Mais lol
Nerces
En effet, ben écoute, il est caca ce SSD
Pernel
Pour ça que j’ai changé de crèmerie ^^
Baxter_X
lol?
julla0
Comparativement au 980pro qu’on trouve au même prix?
soaf78
@clubic<br /> vous testez le modele de 2To, mais l’offre qui est attachée (et qui est alléchante) concerne la version 1To
grams
Donc, ce n’est pas mieux qu’un Crucial P3 plus, que ce soit niveau perf comme tarif (~190€ pour du 2To).<br /> Et ça reste du Dramless, donc chute de perfs en vue.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Dell XPS 13 2-en-1 2022 : la Surface Pro 9 peut-elle dormir sur ses deux oreilles ?
Test JBL Tour Pro 2 : des écouteurs pas tout à fait matures, mais aux innovations prometteuses
Test Elgato Facecam : que vaut son
Test G.Skill Trident Z5 RGB DDR5-6800 CL34 : et la DDR5 se transforme en fusée !
Test Intel Core i3-13100F : que vaut l'entrée de gamme de Raptor Lake ?
Test Polar Ignite 3 : une montre connectée sport tout en élégance
Test Sony DualSense Edge : la manette ultime pour la PS5 ?
Test QNAP TS-464 : un NAS performant, évolutif mais trop complexe ?
Test Acer Swift Edge : un laptop OLED ultra léger grisant, mais en manque d'énergie
Test GeForce Now Ultimate : la meilleure expérience Cloud gaming s'améliore encore
Haut de page