Test D-Link DIR-X5460 : un routeur techniquement attrayant, trop pour être vrai ?

26 janvier 2022 à 14h45
12
D-Link DIR-X5460
© D-Link

Avec le routeur Wi-Fi DIR-X5460, D-Link tente l'aventure des très gros débits en Wi-Fi 6, mais toujours en maintenant des prix bas. C'est une habitude pour la marque, qui vise le rapport qualité-prix pour se distinguer de la concurrence.

D-Link DIR-X5460
  • Quatre ports Ethernet LAN
  • Deux ports USB
  • Les débits sur la bande 5 GHz
  • Facilité d'installation
  • Un contrôle parental pauvre en fonctions
  • L'application un peu lente
  • La couverture n'est pas incroyable
  • Bi-bande seulement

Un routeur compatible Wi-Fi 6 et prenant en charge de très gros débits avec un look agressif, c'est la proposition du D-Link DIR-X5460, qui semble vouloir imiter les équipements réseau marketés « gaming » par certaines marques concurrentes, mais à un prix beaucoup plus abordable.

Un tarif attractif qui soulève d'ailleurs la question des concessions consenties par la marque sur ce routeur, qui cherche d'ailleurs une cible claire en tentant le créneau du « haut de gamme à bas prix ». Le D-Link DIR-X5460 est-il vraiment un appareil alliant performances et prix abordable ? La réponse dans ce test…

Fiche technique D-Link DIR-X5460

Résumé

Norme ethernet
10/100/1000 Mbps
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Authentification WPS
Oui
Débit théorique annoncé
5400 Mbps

Réseau

Ethernet
Oui
Norme ethernet
10/100/1000 Mbps
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Wi-Fi Maillé
Oui
MU-MIMO
Oui
Bluetooth
Non
Authentification WPS
Oui
Bandes de fréquence
Dual-band
Débit théorique annoncé
5400 Mbps

Connectiques

Connecteur(s) Réseau
WAN - Gigabit Ethernet
Interface
Gigabit Ethernet, USB 2.0, USB 3.0
Lecteur carte mémoire
Non
Antennes
Externe(s)
Nombre d'antennes
6

Fonctionnalités

Contrôle parental
Oui
Interface web avec le routeur
Oui
Application Mobile
Oui

Caractéristiques physiques

Écran
Non
Longueur
241,35mm
Largeur
338,8mm
Hauteur
211,32mm
Poids
732g

Contenu de la boîte du D-Link DIR-X5460

Sont fournies avec le routeur D-Link deux antennes externes à installer soi-même (quatre le sont déjà), un câble Ethernet, ainsi qu'un bloc d'alimentation venant avec un adaptateur pour prise de courant européenne et un autre pour prise électrique britannique.

Un design qui rappelle certains routeurs gaming

Le DIR-X5460 est un routeur plutôt volumineux avec ses dimensions de
241,35 mm x 338,8 mm x 211,32 mm pour un poids de 732 grammes. Il se fait aisément remarquer, surtout avec ses six antennes externes, deux sur chaque côté et deux positionnées à l'arrière.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le D-Link DIR-X5460 en impose © Alexandre Schmid pour Clubic

Ses lignes de design sont agressives, mais son revêtement entièrement noir en fait un produit plus discret que d'autres routeurs du genre qui ont recours à des touches de couleurs vives comme le rouge pour appuyer encore cet aspect.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Les deux antennes plus en avant doivent être installées soi-même © Alexandre Schmid pour Clubic

Six LED d'indication de statut sont présentes à l'avant pour savoir d'un coup d'œil si tout va bien du côté de l'alimentation de l'appareil, de la connexion à Internet, du réseau Wi-Fi sur chaque bande de fréquence disponible et des périphériques de stockage branchés au routeur.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Un problème sur le réseau ? Le routeur sera le premier à vous en informer © Alexandre Schmid pour Clubic

À l'arrière se trouve toute la connectique du D-Link DIR-X5460. Les ports USB 2.0 et USB 3.0 sont à gauche, les quatre prises Ethernet LAN et le port internet WAN sont au centre, et on retrouve du côté droit le bouton WPS, le bouton de reset, l'alimentation et le bouton de mise sous tension.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Une connectique généreuse sur ce modèle © Alexandre Schmid pour Clubic

Une configuration simple et rapide

Pour ce test, nous avons installé l'application D-Link, qui n'est pas obligatoire mais permet de paramétrer le DIR-X5460. Une incongruité se présente dès le début de la procédure : on nous demande de désactiver les données mobiles de notre smartphone avant d'aller plus loin. Et si elles sont déjà désactivées, il faut les activer pour pouvoir les désactiver à nouveau. Un défaut que l'on avait déjà souligné lors de notre test du D-Link Covr X1863 et qui marque un premier contact raté avec l'interface logicielle.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Après un faux départ, la configuration peut se lancer © Alexandre Schmid pour Clubic

Heureusement, la suite des événements se passe mieux. Un scan de QR Code permet à l'application de savoir quel modèle nous souhaitons configurer sans besoin de le renseigner nous-mêmes, et nous sommes accompagnés dans l'installation du routeur par des textes explicatifs et des visuels pour la pose des antennes externes, le branchement au modem et la mise sous tension de l'appareil.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Des visuels pour aider les non-initiés © Alexandre Schmid pour Clubic

Il s'agit ensuite de créer le réseau, là encore en suivant les étapes à l'écran, et le tour est joué. C'est très simple et intuitif, le tout est effectué en une poignée de minutes sans complication. Cerise sur le gâteau, il n'est pas obligatoire de créer un compte D-Link pour configurer le routeur, une attention très appréciable. Vous en aurez en revanche besoin si vous comptez utiliser les assistants vocaux Amazon Alexa et Google Assistant, mais toutes les autres fonctions ne requièrent aucune identification.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
La création du réseau se fait rapidement © Alexandre Schmid pour Clubic

Une application incomplète, l'interface Web pour prendre le relais

Il faut ensuite naviguer au sein de l'application pour bénéficier d'une expérience personnalisée et mieux adaptée à nos besoins. L'écran d'accueil de l'application nous rappelle combien d'appareils constituent le réseau domestique et combien sont connectés en Wi-Fi. Un balayage vers la droite fait apparaître un QR Code à partager pour se connecter rapidement au réseau. Son intérêt est limité, car l'application est plutôt lente à s'ouvrir et on préfèrera souvent passer par les paramètres Wi-Fi du smartphone pour gagner du temps.

C'est d'ailleurs l'un des grands problèmes de cette application : elle manque de rapidité et il y a toujours un temps de latence avant d'accéder à un menu. Ce délai est même parfois très long lorsque l'on change une option ou que l'on met en place un nouveau paramètre, aucune application concurrente que nous avons l'habitude d'utiliser n'a montré une telle latence.

L'application permet de configurer la façon dont le routeur D-Link DIR-X5460 doit gérer ses deux bandes de fréquence, avec la possibilité de les séparer en deux réseaux distincts, alors qu'elles sont regroupées sous le même SSID par défaut. Un réseau Wi-Fi invité peut aussi être mis en place, mais il lui manque des fonctions de personnalisation et il reste extrêmement basique.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Une interface claire, des performances moyennes © Alexandre Schmid pour Clubic

Le contrôle parental permet d'établir plusieurs profils (jusqu'à 10) et reste là encore assez peu généreux en possibilités. De plus, la méthode pour établir les plages horaires selon les jours lors desquels les appareils choisis ne peuvent pas se connecter à Internet n'est pas des plus pratiques.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le contrôle parental et le Wi-Fi invité manquent d'options © Alexandre Schmid pour Clubic

Pour accéder à des fonctions plus avancées, il faut passer par l'interface Web, comme d'habitude disponible à l'adresse « 192.168.0.1 ». Étonnamment, les options présentes sur l'application ne le sont pas via le panneau web, il faut donc utiliser les deux interfaces à la fois pour avoir accès à toutes les options du routeur. Nous sommes accueillis par un schéma du réseau indiquant le modem, le routeur, les clients connectés, les éventuels répéteurs Wi-Fi ou appareils mesh et les potentiels périphériques USB branchés.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Un panneau de contrôle un peu plus complet sur l'interface web que sur l'application.

"

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Partage de fichiers et configuration de serveur se font seulement sur le web.

Parmi les fonctionnalités absentes de l'application, mais accessibles depuis le Web, on retrouve le Quality of Service (QoS). Le speedtest de la plateforme Ookla y est intégré pour mesurer la bande passante de sa connexion, les données servant à optimiser les réglages du QoS. Ensuite, il suffit de glisser les étiquettes de chaque client connecté au réseau dans des cases de priorité pour favoriser l'allocation de la bande passante à un ou plusieurs appareils. Il y a une place pour la catégorie « maximale », deux pour la catégorie « élevée » et huit pour la « moyenne ».

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
L'UI du Quality of Service (QoS) pour définir les appareils prioritaires.

Les options de pare-feu, de redirection de port, de DNS dynamique, de routes statiques et de mise en place d'un VPN maison se trouvent ici, tout comme le filtre de sites Web. Ce dernier permet de renseigner jusqu'à 24 adresses URL qui deviennent inaccessibles (ou au contraire les seules accessibles, selon le paramètre choisi) sur le réseau. À noter qu'il n'y a pas d'option de blocage de catégories de sites pour cibler directement la pornographie, les jeux d'argent, etc.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Le filtre de sites web se trouve sur l'interface web alors que le contrôle parental est sur l'application.

Une couverture insuffisante ?

Le D-Link DIR-X5460 est un routeur supportant la norme Wi-Fi 6 et bon nombre de technologies qui sont liées au standard, comme le MU-MIMO, le OFDMA, le BSS Coloring ou le Target Wake Time. Des technologies qui servent à réduire les interférences, à mieux gérer l'allocation de bande passante et le transfert de données sur plusieurs appareils en même temps.

Ce routeur est seulement dual bande, le tri-bande étant encore réservé aux appareils premium. Le DIR-X5460 prend tout de même en charge des débits jusqu'à 5 400 Mbps, répartis en 600 Mbps sur la bande de fréquence 2,4 GHz et 4 800 Mbps sur les 5 GHz. Il émet sur six flux en simultané, profite du 1 024 QAM et travaille sur une largeur de canal de 160 MHz.

Malgré ces spécifications alléchantes, notre test du routeur DIR-X5460 nous a laissés quelque peu sur notre faim. La couverture réseau offerte par l'appareil, notamment, est décevante. En fait, nous n'avons pas constaté de différence par rapport à l'équipement réseau fourni par notre FAI. Dans une zone habituellement grise du domicile, où les débits sont limités par la distance avec la source du signal, les débits n'ont pas décollé en utilisant la référence de D-Link.

Test D-Link DIR X5460 © Alexandre Schmid pour Clubic
Nous attentions un peu plus du routeur à moyenne et longue portée © Alexandre Schmid pour Clubic

Aussi, lorsque les bandes de fréquence 2,4 et 5 GHz sont regroupées sur le même réseau, l'appareil a tendance à privilégier très vite le 2,4 GHz lorsque l'on s'éloigne un peu, alors que le 5 GHz pourrait encore faire l'affaire. En conséquence, les débits diminuent très vite puisque le 2,4 GHz est bien moins véloce. D'autres routeurs peuvent tenir le 5 GHz dans la zone évoquée et ainsi proposer de meilleurs débits.

Le D-Link DIR-X5460 semble mieux s'en tirer lorsque l'on connecte un grand nombre d'appareils au réseau et que l'on lance des tâches gourmandes en bande passante : vidéo 4K, Cloud gaming, téléchargement de jeux… Sans briller particulièrement, il parvient à mieux fournir les débits aux différents appareils, notamment à ceux qui se trouvent à courte portée. Lors de nos essais, le Quality of Service s'est par contre montré assez peu efficace.

Officiellement, le routeur est compatible mesh, mais seulement avec des équipements de la même marque. Sauf que le choix reste limité sur les références « DIR » de D-Link, mieux vaut donc se tourner vers la gamme COVR du constructeur pour trouver un véritable satellite mesh plutôt qu'un routeur. Le COVR-X1870, par exemple, est compatible Wi-Fi 6 et peut intégrer un réseau maillé.

D-Link DIR-X5460 : l'avis de Clubic

En tentant de ramener à un prix plus accessible un routeur à la fiche technique généreuse, avec son support Wi-Fi 6 et des débits jusqu'à 5 400 Mbps, l'intention de D-Link était noble. Mais l'efficacité de l'appareil n'est pas toujours à la hauteur des espérances.

Nous avons été étonnés de la faible couverture offerte par le routeur DIR-X5460, qui ne parvient pas à délivrer les débits espérés dès que l'on prend un peu de distance. On mesure en revanche une différence sensible dès que l'on connecte un grand nombre d'appareils au routeur et que l'on lance des activités gourmandes en bande passante, mais seulement sur la bande de fréquence 5 GHz.

Certaines fonctionnalités mériteraient de pouvoir être affinées, et on regrette le fait que bon nombre d'entre elles ne soient pas disponibles sur l'application, mais seulement via l'interface Web. L'application est d'ailleurs trop lente à notre goût.

Le D-Link DIR-X5460 vise un public très spécifique, équipé de plusieurs appareils compatibles Wi-Fi 6 et qui ne cherche pas à augmenter la portée du signal, mais seulement à mieux gérer l'allocation des ressources réseau disponibles à courte portée. Une troisième bande de fréquence aurait peut-être permis d'encore améliorer les performances dans ce type de situation.

7

Le routeur D-Link DIR-X5460 ne fait pas de miracles, mais peut améliorer le réseau domestique du foyer dans certaines conditions. Il est surtout performant à courte portée et perd de sa superbe avec la distance. Toutefois, pour une pièce avec de lourds besoins, il peut mériter votre attention, notamment si vous êtes équipés ou comptez investir dans des appareils Wi-Fi 6.

Les plus

  • Quatre ports Ethernet LAN
  • Deux ports USB
  • Les débits sur la bande 5 GHz
  • Facilité d'installation

Les moins

  • Un contrôle parental pauvre en fonctions
  • L'application un peu lente
  • La couverture n'est pas incroyable
  • Bi-bande seulement
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
10
Guillaume1972
En ce qui me concerne, j’attends plutôt que le prux des routeurs WIFI 6e se démocratisent.
MattS32
Avec de tels débits en Wi-Fi, faudrait penser à mettre au moins un port 2.5 ou 5 GbE pour le lien avec le réseau fixe…
Rumpelstiltskin
Sinon pour revenir au sujet , j’ai pris sur Aliexpress car les porté des versions Europe sont soumis<br /> Si on prend un routeur même marque même modèle , une version Europe , une version chinoise , la chinoise gagnera .<br /> J’ai pris une version chinoise du ax3 pro , je reçois sous peut .tout ceux qui commandent sur Amazon sont déçu , bizarrement tout ceux qui commande sur ali en cn , sont content .<br /> Différence : porter nettement meilleur , 4 ampli sur la cn 2 pour l’Europe.
tinou7789
Non c’est faux.
TAURUS31
Quel est l’intérêt d’un wifi chez soi quand on peut mettre du CPL, si quelqu’un peut m’éclairer, je suis preneur.
barret2222
moi j’attends la v7 qui est un réel progrès avec la version précédente
clockover
Bof ils peuvent bien annoncer 999999 Mb/s de débit ça reste du WiFi…
clockover
Tout simplement pour les équipements portable, smartphone, tablette, etc…
MattS32
Smartphone et tablette, en CPL, c’est pas terrible hein… Ordinateur portable non plus si on le ballade beaucoup dans le logement.<br /> Et même parmi les équipements «&nbsp;fixes&nbsp;», il y en a qui n’ont que le Wi-Fi. Certaines TV et «&nbsp;radio&nbsp;» connectées, boîtiers TV (MiBox, FireTV, Chromecast…)…
MattS32
J’ai déjà vu des débits réels de l’ordre de 2 Gbit/s entre deux appareils WiFi 6.
weedhopper
Bonjour<br /> Les sorties réseau de ma Box FAI est 2.5G.(il en existe avec des sorties 10G…)<br /> Donc j’attend un routeur avec :<br /> une liaison WAN vers Box FAI de 2.5G<br /> 4 (ou plus) sorties LAN en 2.5G<br /> Wifi 6, je n’ai aucun récepteur wifi 6 chez moi (à part peut être mon portable)<br /> J’ai bien peur de devoir attendre longtemps…<br /> Ce qui n’est pas gênant vues les performances de ma Box FAI…<br /> Je me demande combien de gens manifestent contre la mise en place d’antenne et qui ont le wifi à la maison…
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Voici une promo immanquable sur cet écran gaming Acer de 24
Les GeForce RTX 4000 de NVIDIA arriveraient plus tôt que prévu
Profitez de cet écran gaming incurvé de 24
HP met une RTX 3080 Ti dans son ultraportable ZBook Studio G9
Ce casque gaming Acer profite d'une réduction de plus de 50% !
Un premier CPU AMD Zen4 avec iGPU RNDA2 apparaît sur OpenBenchmarking
Un écran gaming incurvé 27
Cette carte graphique RTX 3070 profite d'une belle promo en ce moment !
Le FSR 2.0 d'AMD est aussi efficace que le DLSS 2.0 de NVIDIA d'après les premiers tests
La carte graphique Radeon RX 6900 XT Gaming X Trio à prix préférentiel
Haut de page