Test D-Link Covr X1863 : le routeur Wi-Fi 6 mesh abordable

14 janvier 2022 à 09h00
5
Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Pour améliorer son débit Wi-Fi ou étendre sa couverture réseau, les solutions de système Wi-Fi mesh ont le vent en poupe. Voyons ce que le D-Link Covr X1863 apporte à ce marché qui ne cesse de croître.

D-Link Covr X1863
  • Wi-Fi 6
  • Design compact sans antennes externes
  • Bonne couverture maillée
  • 1 port WAN Gigabit et 1 port LAN Gigabit par satellite
  • Débits à courte et moyenne portée
  • Une application peu performante
  • Pas de véritable fonction Quality of Service
  • Seulement bi-bande
  • Les débits s'effondrent à longue portée

Le constructeur taïwanais d'équipement de réseau domestique D-Link est parvenu à se faire un nom en Europe, où des marques comme Netgear, TP-Link ou Asus sont plus connues du grand public. Avec un système de Wi-Fi mesh compatible avec la norme Wi-Fi 6, le Covr X1863 attire forcément l'attention de ceux qui ont besoin d'étendre la couverture Wi-Fi au sein de leur domicile, ou d'améliorer les performances dans des zones mal desservies, le tout via un unique réseau maillé.

Dans la boîte

La référence du produit que nous avons testé est D-Link Covr X1863, qui vient avec trois routeurs (une base et deux satellites). Sachez qu'il existe également le D-Link Covr X1862, le même appareil accompagné de deux routeurs seulement (une base et un satellite). Cette deuxième option peut convenir pour les petites surfaces. Une unité seule apparaît comme D-Link Covr X1860.

Chaque pack comprend un câble d'alimentation par unité d'équipement réseau, ainsi que des adaptateurs pour prise européenne et pour prise anglaise. Un câble Ethernet est également fourni pour brancher un satellite à l'appareil qui fait office de modem.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Fiche technique D-Link Covr X1863

Réseau

Ethernet
Oui
Norme ethernet
10/100/1000 Mbps
Norme Wi-Fi
Wi-Fi 6 1800 (IEEE 802.11ax)
Cryptage Wi-Fi
Cryptage WPA/WPA3
Wi-Fi Maillé
Oui
MU-MIMO
Oui
Bluetooth
Non
Authentification WPS
Oui
Bandes de fréquence
Dual-band
Débit théorique annoncé
1800 Mbps

Connectiques

Connecteur(s) Réseau
LAN - Gigabit Ethernet
Interface
WAN - Gigabit Ethernet
Lecteur carte mémoire
Non
Antennes
Interne(s)
Nombre d'antennes
4
Branchements antennes externes
Non

Fonctionnalités

Contrôle parental
Oui
Interface web avec le routeur
Oui
Application Mobile
Oui

Caractéristiques physiques

Écran
Non
Longueur
104mm
Largeur
104mm
Hauteur
111,8mm
Poids
263g

Une connectique WAN et LAN sur chaque boîtier

Le D-Link Covr X1863 adopte une forme cubique et se montre plutôt compact pour un routeur, en témoignent ses dimensions de 104 x 104 x 111,8 mm, pour un poids de 263 grammes. On note que les routeurs du pack sont identiques en tous points, alors que certains systèmes mesh distinguent clairement la base des satellites. Ici, n'importe quel boîtier peut faire office de routeur principal.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

La station est dotée d'un revêtement blanc somme toute classique, mais qui parvient à rendre un effet à la fois sobre et classe. La partie supérieure grise est moins conventionnelle et apporte un certain cachet à l'appareil. Tout au centre, on retrouve une lumière LED en forme de croix qui donne des indications quant au statut du routeur. Les antennes (deux WLAN 2,4 GHz et deux WLAN 5 GHz) sont exclusivement internes.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

À l'arrière, nous avons droit à la connectique, avec la prise d'alimentation, un port WAN Gigabit (10/100/1000 Mbps) pour la connexion à la box internet et un port LAN Ethernet Gigabit (10/100/1000 Mbps) pour connecter un appareil en filaire. Un bouton WPS est également de la partie.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Enfin, la partie inférieure nous gratifie de quatre petits pieds en matière caoutchouteuse pour assurer une bonne stabilité du D-Link Covr X1863 tout en épargnant les meubles de traces ou rayures. Le bouton reset figure en dessous du routeur, avec des informations pour accéder aux options de l'appareil ou au réseau sur lequel il émet.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Rien de transcendant niveau design donc, on fait dans la simplicité mais surtout dans l'efficacité.

Une configuration assez simple, mais un poil longue

On le sait, configurer un réseau mesh est bien souvent un peu plus long et compliqué qu'installer un répéteur Wi-Fi. Une donne qui se confirme avec le D-Link Covr X1863, même si le fabricant a fait des efforts pour rendre le processus le plus fluide possible.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Il faut commencer par installer l'application mobile D-Link WiFi pour débuter le paramétrage. Bonne nouvelle, contrairement à ce qu'imposent certains concurrents, comme Netgear par exemple, il n'est pas nécessaire de créer un compte pour configurer son nouveau réseau Wi-Fi. Sachez que vous devrez au bout du compte enregistrer tout de même un compte si vous comptez utiliser les fonctions liées aux assistants vocaux Alexa et Google Assistant.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

L'application demande d'abord s'il s'agit de créer un tout nouveau réseau ou d'étendre un réseau déjà existant. Dans la majorité des cas, c'est la seconde option qui vaut. L'application guide ensuite l'utilisateur pas à pas, les explications sont suffisamment détaillées pour ne pas s'y perdre : on branche l'un des périphériques réseau à son modem ou à sa box FAI via le WAN, et on se laisse guider à travers les différentes étapes.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Premier couac : l'app exige de désactiver les données mobiles, ce qui est déjà le cas puisque le smartphone est en mode avion. Mais l'application nous empêche d'aller plus loin, il faudra retirer le mode avion et désactiver à nouveau le réseau mobile manuellement pour être autorisé à continuer la configuration.

Une fois le nouveau réseau mis en place, il nous est proposé d'installer le ou les satellites supplémentaires pour enfin profiter d'un réseau maillé. Il faut attendre longtemps après la mise sous tension pour que l'appareil entre en statut autorisant la configuration et le pairage. Ils sont également longs à rejoindre le réseau une fois l'opération lancée sur l'application. Il faut donc se montrer un peu patient, mais au bout du compte tout fonctionne comme prévu.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Une application pratique bien qu'améliorable

La page d'accueil de l'application affiche le statut de la connexion, le nom du réseau Wi-Fi, le nombre de routeurs mesh qui constituent le réseau, le nombre d'appareils connectés au réseau et les résultats du dernier test de performances lancé via l'application. Un balayage vers la droite nous octroie le code QR qui permet à un appareil tiers de se connecter rapidement au réseau (ce qu'il est toujours possible de faire via les paramètres Wi-Fi du smartphone plutôt que par l'application). Un autre balayage vers la droite donne la possibilité de couper rapidement le réseau maillé et l'accès à internet aux différents périphériques réseau qui constituent le D-Link Covr X1863.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Nous avons ensuite accès à des paramètres plus avancés dans le menu d'options dédié de l'appareil. Le contrôle parental en fait partie. Plusieurs profils peuvent être créés pour couvrir différents besoins selon la situation. Il est possible de définir des plages horaires lors desquelles certains appareils spécifiques ne peuvent pas accéder au réseau, qui peuvent être personnalisées suivant le jour de la semaine. Idéal pour obliger des enfants à se déconnecter. L'application ne permet en revanche pas de bloquer certains contenus ou sites ciblés.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Le traditionnel Wi-Fi invité est également disponible pour éviter de donner les identifiants de son réseau principal à n'importe qui, mais sans aucune option de personnalisation. Ce mode est bien pauvre ici, et nécessite un redémarrage du système pour être mis en place à chaque activation et désactivation. Le mobile perd donc la connexion Wi-Fi et l'application devient inutilisable durant ce moment.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
Les temps d'attente sont parfois un peu longs

La documentation du D-Link Covr X1863 évoque une fonction de Quality of Service afin de donner la priorité à l'allocation de bande passante à certains appareils ou certaines activités, mais aucune option de ce type n'est présente sur l'application. Il s'agit en fait d'un QoS automatique et « intelligent » qui ne peut pas être paramétré en détail à la main par l'utilisateur. Dommage.

L'interface est claire et lisible, l'expérience de navigation est bonne. Mais on assiste parfois à quelques couacs, comme lorsque l'on veut basculer du monde routeur au mode pont, ou inversement : un bug d'affichage cache les différentes options, qui deviennent invisibles, obligeant à tâtonner pour trouver le paramètre qui nous convient. Niveau performances, l'application se montre souvent un peu lente, avec parfois quelques plantages nécessitant une fermeture. Quelques optimisations en la matière seraient bienvenues.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
Un bug d'affichage pour changer entre mode routeur et mode pont

Une extension de la couverture fonctionnelle

Le constructeur annonce une couverture maximale de 420 m² avec deux appareils et de 600 m² avec trois appareils. La couverture est le critère principal sur lequel on juge un système mesh, car tout l'intérêt d'opter pour cette option souvent plus coûteuse que les autres est de pouvoir étendre intelligemment son réseau sans souffrir de coupures en se déplaçant et sans avoir à se soucier de savoir sur quel périphérique réseau notre appareil est connecté.

Et de ce point de vue, le D-Link Covr X1863 tient ses promesses. Nos appareils mobiles se connectent d'eux-mêmes au satellite qui leur octroie la meilleure expérience, sans que l'on constate de perte de signal lors du changement d'un équipement réseau à un autre.

Grâce au système mesh, nous avons pu profiter d'une excellente connexion à Internet dans une zone autrefois blanche du domicile, dans laquelle le signal Wi-Fi était inexistant. Dans une zone grise, où il est quasi impossible de naviguer sur la bande 5 GHz et où même le 2,4 GHz éprouve des difficultés, nous avons été capables de jouer en ligne et de lancer une vidéo en streaming sans aucun problème à constater.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
© Alexandre Schmid pour Clubic

Pas de débits extravagants pour le D-Link Covr X1863, mais il assure une expérience homogène

Commençons par parler rapidement théorie avant d'entrer dans le cœur de notre test de performances. Le D-Link Covr X1863 est compatible Wi-Fi 6, et profite donc de fonctionnalités comme le MU-MIMO, le OFDMA, le Smart Steering ou encore le Smart Roaming, qui offrent une expérience de connexion sans fil plus fluide et plus efficace quand de multiples appareils sont connectés au réseau. Pour en bénéficier au mieux, il faut bien sûr que vos appareils soient compatibles Wi-Fi 6 eux aussi, une norme que l'on ne retrouve encore que sur les produits les plus récents.

Chaque routeur prend en charge un débit pouvant atteindre jusqu'à 1 800 Mbps : jusqu’à 574 Mbps sur la bande de fréquence 2,4 GHz et jusqu’à 1201 Mbps sur la bande 5 GHz. Pas de tri-bande ici, la communication entre les satellites s'effectue donc sur les bandes de fréquence utilisées également par nos appareils domestiques.

L'application propose un speedtest intégré (propulsé par Ookla) qui indique la vitesse de téléchargement entre le FAI et le routeur. Pas de problème, nous obtenons bien les données auxquelles l'on pouvait s'attendre : le potentiel de la connexion internet est sauvegardé en utilisant le système mesh.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic

Mais ce qui nous intéresse vraiment, ce sont les performances réelles constatées sur nos appareils sans fil. Nous avons pour cela comparé la qualité de la connexion internet, sur plusieurs appareils, dans plusieurs zones du domicile et à différents horaires, offerte par le D-Link Covr X1863 par rapport à notre simple routeur fourni par un opérateur.

Le constat est sans appel : à moins de se trouver proche de la box internet principale, les débits sont systématiquement supérieurs une fois connecté au réseau du système mesh. Pour prendre l'exemple le plus parlant, dans une zone reculée du domicile, nous avons mesuré 38 Mbps de débits descendants et 63 Mbps de débits montants avec le Covr X1863, contre 5 Mbps de download et 7 Mbps d'upload dans notre configuration standard. La différence n'est pas toujours aussi marquée bien sûr, mais un gain de performances est perceptible dans de très nombreuses situations.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
Avec ou sans système mesh : la différence est flagrante dans certaines pièces

Pour vous aider à prendre conscience du nombre de satellites dont vous avez besoin pour votre domicile, nous avons aussi analysé le différentiel de débits en fonction de la distance par rapport à un satellite du système mesh.

Si l'on estime que les débits (descendants seulement) mesurés à deux mètres représentent une base 100, les débits mesurés à six mètres tiennent bien le coup avec un score de 85. Par contre, c'est la dégringolade à douze mètres puisque l'on passe à un indice de 12. Bien entendu, la configuration des lieux joue un rôle primordial ici. 12 mètres de séparation dans une énorme pièce à vivre ne sont pas 12 mètres avec portes et murs qui viennent bloquer le signal, comme ce fut le cas dans notre test.

Test D-Link Covr X1863 © Alexandre Schmid pour Clubic
Performances selon la distance, indice base 100 /

D-Link Covr X1863 : l'avis de Clubic

Si vous n'avez pas été convaincu par la solution répéteur Wi-Fi pour améliorer la couverture réseau de votre domicile, le D-Link Covr X1863 pourrait vous satisfaire. Il remplit parfaitement son rôle de création d'un réseau maillé et offre une bonne expérience une fois convenablement configuré. C'est un très bon tueur de zones blanches.

Son prix est plutôt attractif pour un système mesh compatible Wi-Fi 6 : en dessous de 250 euros pour trois unités, et moins de 175 euros pour le pack contenant deux périphériques. On est au moins aussi cher, voire plus, chez la concurrence lorsque l'on parle des marques les plus reconnues.

Autant vous prévenir : les débits ne vont pas crever le plafond avec ce 1 800 Mbps bi-bande, mais ce produit est destiné aux utilisateurs qui veulent simplement une bonne couverture de leur espace sans déconnexion à Internet, même sur les appareils mobiles. L'application rame un peu, mais la plupart des utilisateurs n'y reviendront pas ou très peu après avoir paramétré leur réseau maillé.

8

Le pack Wi-Fi mesh D-Link Covr X1863 répond aux attentes. L'extension de couverture réseau est intéressante, et on profite des fonctionnalités Wi-Fi 6 avec les appareils compatibles. L'application pourrait être mieux optimisée et nous n'avons pas affaire à un champion des débits, mais le tarif pour de telles prestations est dans la moyenne.

Les plus

  • Wi-Fi 6
  • Design compact sans antennes externes
  • Bonne couverture maillée
  • 1 port WAN Gigabit et 1 port LAN Gigabit par satellite
  • Débits à courte et moyenne portée

Les moins

  • Une application peu performante
  • Pas de véritable fonction Quality of Service
  • Seulement bi-bande
  • Les débits s'effondrent à longue portée
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
soaf78
Toujours pas de test du xiaomi ax1800 ou 3600 qui restent les solutions wifi6 et mash la plus abordable ?
Urleur
intéressant pour le prix, mais comme je l’ai déjà dit il faut calculer par rapport à la surface à couvrir et besoins avant de choisir le bon moyen en wifi, et comme dit « a plupart des utilisateurs n’y reviendront pas ou très peu après avoir paramétré leur réseau maillé. », une fois installé on ne revient plus. Ce qu’il faut surtout faire attention c’est de pouvoir tout contrôler grâce à l’application.
zeebix
J’avoue que je serais également intéressé par un test des produits Xiaomi qui offre un rapport qualité prix souvent très bon.
soaf78
A titre perso, j’ai 2 routeurs AX1800 en mesh, moins de 100€ les 2 routeurs et j’ai un débit fixe dans toute la maison…<br /> J’aimerai bien le voir testé ici.
Karuk13
Peut-on le configurer en mode pont?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Haut de page