Nintendo : des mini-jeux sur smartphones pour "recruter" des joueurs sur consoles

28 janvier 2014 à 13h14
0
Après des années de résistance, la firme nippone Nintendo s'apprête à changer son point de vue sur les smartphones. L'entreprise compterait proposer sur iOS et Android des mini-jeux tirés de son catalogue, mais pas sans arrière-pensées.

00C8000006628970-photo-logo-nintendo-1656-nor.jpg
Utiliser les smartphones et tablettes comme plateforme de démo de jeux, telle est la stratégie que semble avoir adopté Nintendo. Après des années de résistance face aux terminaux mobiles, l'entreprise japonaise, qui a publié mi-janvier un avertissement sur ses prochains résultats trimestriels qui s'annoncent très compliqués, a vraisemblablement changé son fusil d'épaule.

A l'occasion d'une réunion d'investisseurs, le président de Nintendo, Satoru Iwata, a ainsi expliqué que la société compte lancer une initiative sur les terminaux mobiles, destinée à dynamiser ses ventes de jeux sur ses consoles 3DS et Wii U. Au programme se trouveraient notamment des applications proposant des démos de titres de ces supports, sous la forme de mini-jeux destinés aux terminaux Android et iOS.

Selon un article de Nikkei, traduit en anglais par Serkan Toto, Nintendo prévoit de donner plus de détails sur ce projet jeudi 30 janvier, soit le lendemain de l'annonce des résultats de son troisième trimestre 2013.

Un glissement progressif vers le mobile

Pendant des années, Nintendo a vu les terminaux mobiles d'un mauvais œil : en 2010, Satoru Iwata déclarait voir en Apple un rival, et n'envisageait pas un seul instant de développer des applications pour iOS. Mais en 2011 et 2012, l'entreprise a discrètement sorti des applications iOS, puis Android, destinées aux adeptes de sa franchise Pokémon. Sans pour autant proposer de véritables jeux sur mobiles, Nintendo avait donc déjà tâté le terrain.

Nikkei indique que si la démarche de proposer des démos sous forme d'applications mobiles se confirmaient, Nintendo deviendrait la première entreprise à tenter de « recruter » des joueurs pour ses consoles par l'intermédiaire de plateformes mobiles. « Le raisonnement, ici, est de donner aux joueurs sur smartphones un avant-goût de l'expérience, sans rendre les jeux véritablement disponibles sur les plateformes qui n'appartiennent pas à Nintendo, pour les convertir à ces dernières » résume le média.

La démarche pourrait notamment être une manière d'essayer de dynamiser les ventes de 3DS, dont l'estimation de 18 millions d'unités vendues à travers le monde au dernier trimestre devrait manquer sa cible de plusieurs millions.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le programmeur des premiers Madden gagne son procès contre EA (màj)
Apple : entre nouveau record et déclin pour l'iPhone, le Mac sort du lot
Microsoft renommerait sa suite Office Web Apps en Office Online
Accès à ses propres données personnelles : 41% des professionnels sondés respectent la loi
AMD veut faire réviser le DisplayPort : du FreeSync sur un plateau ?
Apple : des prévisions moins favorables mais des relais de croissance solides
Les pilotes GeForce 334.67 bêta de NVIDIA sont de sortie
Le navigateur Opera 19 passe en version stable
Quentin Tarantino attaque le site Gawker suite à la diffusion de son scénario sur le Web
Mise à jour du Freebox Player en version 1.2.12 et prise en charge du DTS Neural
Haut de page