SFR désimlockera finalement sans frais les Galaxy Nexus achetés "nus"

23 décembre 2011 à 11h02
0
SFR, qui commercialise en exclusivité le Galaxy Nexus, le fournit simlocké, même si le mobile est acheté nu, et réclame 65 euros pour le déverrouiller dès l'achat. Interrogé, l'opérateur assure qu'une nouvelle procédure, parfaitement gratuite, sera bientôt mise en place.

00B4000004828136-photo-galaxy-nexus-3.jpg
Au sein des communautés Android, la grogne monte, et certains n'hésitent pas à qualifier l'affaire de « SFR Gate ». En cause : la politique commerciale de l'opérateur SFR, qui distribue en exclusivité le Galaxy Nexus, la nouvelle Rolls des smartphones Android.

Jusqu'ici, les précédents Nexus (One et S) pouvaient en effet être achetés nus chez l'opérateur partenaire de Google pour le lancement. Ils étaient alors livrés déverrouillés, c'est à dire susceptibles d'accueillir une carte SIM venant d'un autre opérateur. Avec le Galaxy Nexus, la donne est légèrement différente, puisque même s'il est acheté sans forfait (à son prix maximum, soit 549 euros), le mobile est livré « simlocké ».

Les abonnés à un autre opérateur se sont alors tournés vers le service client SFR pour demander le déverrouillage de leur appareil. Plusieurs d'entre eux rapportent qu'il leur a alors été demandé de verser 65 euros pour que l'opération soit effectuée immédiatement, ou d'attendre trois mois pour l'obtenir gratuitement.

Parmi les acheteurs de la première heure, la nouvelle n'a pas fait que des heureux, et d'aucuns ont rapidement tiré à boulets rouges sur l'opérateur, invoquant notamment les dernières décisions (PDF) de l'Arcep en matière de blocage des terminaux.

« N'ayant pas d'engagement avec l'opérateur à l'achat d'un mobile Nu il est tout à fait normal que le desimlockage soit gratuit. De plus c'est de même pour une téléphone acheté avec "SFR à la carte", les cartes pré-payées de mobiles n'engendrant aucun engagement avec l'opérateur celui-ci ne doit pas vous refuser le désimlockage GRATUIT », s'insurge par exemple l'auteur du blog Android pour les Nuls.

D'aucuns reprochent également à SFR d'avoir effacé de façon un peu trop rapide les messages de consommateurs demandant des explications sur son forum officiel, et accusent l'opérateur de ne pas avoir communiqué correctement sur le caractère simlocké du terminal. Le 20 décembre, un laconique message signé d'un des administrateurs du Forum lève toute ambiguïté, à défaut de répondre au problème sur le fond : « Contrairement aux précédents mobiles Nexus, tous les Galaxy nexus livrés sont simlockés ».

Contacté par nos soins vendredi matin, SFR confirme le blocage par défaut du terminal, même s'il est vendu nu. Notre correspondante n'a toutefois pas été en mesure de nous expliquer, pour l'instant, la raison de ce blocage qui n'existait pas sur les précédents Nexus.

Elle a su en revanche nous apporter une réponse quant à la grogne des acheteurs de la première heure : « les acheteurs du Galaxy Nexus pourront obtenir le déverrouillage de façon gratuite, soit en s'adressant au service client, soit en se rendant directement dans un point de vente ». La procédure sera alors assurée en « cinq jours », sans qu'il soit nécessaire d'immobiliser le terminal. Le dispositif n'est pas encore actif, mais il devrait selon le service de presse être mis en place « dans les tous prochains jours ».

Que dit l'Arcep ?

« L'opérateur peut faire activer, lors de la vente ou de la location-vente de terminaux, des logiciels ou des dispositifs empêchant ces terminaux de se connecter sans adaptation préalable à un service autre que le sien, sous réserve des dispositions suivantes visant à garantir la liberté de choix de l'abonné :

- L'opérateur a l'obligation d'informer l'abonné de l'existence de ce mécanisme préalablement à son activation ;
- L'abonné a la droit de demander à tout moment que ce mécanisme soit désactivé ;
- L'opérateur a l'obligation de communiquer systématiquement et gratuitement à l'abonné la procédure de désactivation de ce mécanisme à l'issue d'une période au plus égale à la durée de l'engagement éventuel du client auprès de son opérateur, ne devant en aucun cas excéder six mois à compter de la date de conclusion du contrat d'abonnement.  »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top