Samsung embrassera le FreeSync d'AMD dès l'année prochaine

24 novembre 2014 à 10h03
0
00C8000007771533-photo-ecran-freesync-samsung.jpg
AMD a profité du salon Future of Compute de Singapour pour annoncer un partenariat avec le coréen Samsung. L'enjeu : la promotion du Freesync.

Il y a un peu plus d'un an, NVIDIA présentait G-Sync, une technologie permettant de proposer un affichage toujours fluide des jeux vidéo sans déchirement ou sauts d'image. L'idée est toute simple : plutôt que d'opérer à fréquence fixe, le moniteur ajuste la diffusion de l'image à la vitesse de calcul du GPU, pour une parfaite synchronisation entre les deux parties.

Mais alors que le caméléon fait cavalier seul avec une solution propriétaire, AMD a choisi la voie opposée. G-Sync ne fonctionne qu'avec certaines cartes NVIDIA, FreeSync n'opère pas de discrimination, si ce n'est celle de la puissance de la carte.

L'ex-fondeur a semble-t-il trouvé un allier de poids dans sa démarche : Samsung promet cinq références d'écrans compatibles FreeSync pour l'année prochaine. Un 23,6" et un 28" issus de la série UD590, mais aussi les 23,6", 28" et 31,5" de la série UE850. Des modèles Ultra HD dont on ne connait pas encore les prix, mais dont on sait qu'ils arriveront sur le marché en mai prochain.


Contenu connexe :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
scroll top