G-Sync : la réponse de NVIDIA aux tearing / stuttering

Nerces Contributeur
18 octobre 2013 à 18h36
0
00F0000006724180-photo-nvidia-g-sync.jpg
À Montréal, NVIDIA avait rassemblé la presse hardware mondiale afin de présenter le module G-Sync : la solution de la société aux problèmes de tearing, de lag et de stuttering rencontrés par les joueurs PC.

Avant d'entrer dans les détails de cette solution, Jen-Hsun Huang a tenu à expliquer à un parterre d'initiés le pourquoi de ces problèmes : de manière schématique, tout découle du manque de synchronisation entre la carte graphique et le moniteur. Un problème que l'option V-Sync permet de corriger partiellement, mais pas de manière convaincante puisqu'elle génère un tearing (ou déchirement) important.

NVIDIA a donc fait plancher ses ingénieurs et le résultat de leurs travaux tient en un module baptisé G-Sync. Petite carte électronique (en photo ci-dessus), le G-Sync s'intègre au moniteur afin de gérer la fréquence de rafraîchissement de ce dernier pour qu'elle soit plus en phase avec la vitesse d'animation du jeu.

Sur le papier, l'idée est toute simple : plutôt que d'opérer à fréquence fixe, le moniteur ajuste la diffusion de l'image à la vitesse de calcul du GPU. Du coup, la synchronisation entre les deux est parfaite et l'effet de tearing est supprimé alors, bien sûr, que le lag est inexistant puisque nous parlons ici de technologie compatible Kepler, c'est à dire de GPU plutôt véloces par nature.

00F0000006724470-photo-nvidia-g-sync.jpg
Dans la pratique, cette petite carte vient remplacer le scaler des moniteurs traditionnels et nécessite donc de posséder un GPU Kepler (GeForce GTX 600 et supérieur) sur sa carte graphique. À l'heure actuelle, seuls quatre fabricants d'écrans ont signé avec NVIDIA (Asus, BenQ, Philips et Viewsonic), mais d'autres vont sans doute suivre le mouvement.

Nous avons pu assister évidemment à une convaincante démonstration de cette technologie avec l'exemple d'une pendule et celui du dernier Tomb Raider de Crystal Dynamics. Précision utile : si la vitesse d'animation est très élevée alors le système se cale aux possibilités du moniteur afin que tout reste toujours parfaitement synchronisé.

NVIDIA n'a encore donné aucune idée du surcoût pour les moniteurs G-Sync approved, ni aucune date de disponibilité.

01E0000006724260-photo-nvidia-g-sync-partenaires.jpg


Màj du 06/02/2014 : notre test de G-Sync a depuis été publié.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top