Les alternatives à iTunes ou WMP pour son baladeur

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
15 juillet 2007 à 11h48
0

Baladeurs et logiciel propriétaires : une relation contraignante ?

000000C800403937-photo-baladeur-mp3-multim-dia-apple-ipod-vid-o-30go-blanc-5-5g-clone.jpg
Dans le domaine des baladeurs audio (et éventuellement vidéo), il y'a deux écoles. La première, que l'on souhaiterait voir se généraliser, consiste à transférer les fichiers directement sur le périphérique, en passant par le gestionnaire de fichiers de son ordinateur (Explorateur, Finder, Konqueror ...). C'est le cas de nombreux modèles, des innombrables baladeurs d'entrée de gamme à des modèles plus évolués de , Cowon ou Archos (qui gèrent également le mode propriétaire de Microsoft).

Néanmoins, le baladeur le plus populaire, l'iPod, ne fonctionne pas de cette manière. a conçu l'iPod pour fonctionner avec son logiciel, iTunes, dont les qualités sont indéniables (grande simplicité d'utilisation, interface agréable, intégration parfaite avec le baladeur...) mais dont les défauts sont aussi très marqués, notamment en ce qui concerne la version Windows du logiciel, particulièrement lourde. Il est ainsi impossible, officiellement, de transférer de la musique présente sur l'iPod vers votre disque dur, une limitation dont on peut comprendre l'enjeu (limiter le piratage) mais qui peut s'avérer agaçante, voire même dangereuse s'il arrivait par malheur que certains de vos titres ont été perdus. L'approche propriétaire n'est pas limitée à Apple : d'autres fabricants, notamment Creative, mettent un point d'honneur à obliger l'utilisateur à utiliser leur propre logiciel, Creative Mediasource, ou Windows Media Player. Conséquence : inutile d'espérer utiliser un tel appareil sur un Mac ou un PC sous Linux. Du moins, pas officiellement !

012C000000362040-photo.jpg


Comme dans tous les domaines où une technologie limite l'usage d'un produit, des développeurs malins ont vite compris le moyen de contourner ces limitations. Nous ne remettons pas en cause les qualités de logiciels comme iTunes ou Windows Media Player, néanmoins il ne sont pas du goût de tout le monde, même si les baladeurs auxquels ils sont attachés sont attractifs. Répondons donc d'emblée à la question : oui, il est possible d'utiliser un iPod sans iTunes, ou un Zen sous Mac OS X. Voici une sélection d'outils destinés à vous faciliter la tâche.

Les lecteurs audio alternatifs

Pour gérer son iPod ou son baladeur Creative, nul besoin de passer par les logiciels propriétaires dans la plupart des cas : plusieurs lecteurs audio/vidéo populaires intègrent une gestion relativement complète du baladeur d'Apple ou d'autres protocoles propriétaires.

Winamp

Simple lecteur de fichiers MP3 à ses débuts, Winamp s'est progressivement transformé en une solution complète de gestion de bibliothèque audio avec l'arrivée de la fameuse médiathèque, qui reprend la disposition d'iTunes avec des fenêtres multiples pour les artistes, albums, genres et titres, et s'avère très agréable à utiliser, même s'il manque par exemple la possibilité d'importer gratuitement ses CD au format MP3, l'option étant réservée à la version payante. Néanmoins, Winamp reste une référence et apporte depuis quelques versions une prise en charge de nombreux baladeurs, dont l'iPod, les modèles utilisant le protocole MTP de Microsoft (les derniers Creative, ou les modèles d'Archos ou de manière optionnelle), ainsi que les baladeurs Creative « ancienne génération » (jusqu'au Zen Micro). La prise en charge est relativement complète même si, au fil des versions, iTunes a apporté plusieurs modifications qui ne sont pas toujours répercutées : la gestion des pochettes est par exemple assez problématique depuis la version 7 d'iTunes.

012C000000212800-photo.jpg


Avant que Nullsoft n'intègre la compatibilité iPod au sein de son lecteur audio, un plug-in permettait déjà de gérer son baladeur avec Winamp. Ml_ipod est toujours développé et propose de nombreuses fonctionnalités absentes du plug-in officiel, comme la gestion des podcasts, le transfert des pochettes d'album depuis les tags ou l'image folder.jpg (notamment utilisée par Windows Media Player), l'intégration de Last FM ou encore la réparation et le formattage d'un iPod. Notons que dans les deux cas, le transfert de fichiers de l'iPod vers le disque dur est possible, et que la gestion de la lecture sans intervalle, possible sur les iPod 5G et Nano, est totale.


Media Monkey

Autre lecteur audio « alternatif », MediaMonkey est notamment réputé pour ses fonctions d'édition de balises ID3 et de récupération de pochettes d'albums qui le classent presque dans la catégorie de logiciels dédiés comme The GodFather. Un outil très puissant qui dispose de nombreux adeptes, et qui inclut également, et c'est ce qui nous intéresse ici, la prise en charge de l'iPod et des baladeurs utilisant le protocole MTP. En ce qui concerne la gestion de l'iPod, le logiciel souffre néanmoins d'un petit défaut : il ne gère pas les fichiers AAC.

012C000000204149-photo.jpg


Quels avantages offre Media Monkey par rapport à iTunes ? Tout comme Winamp, le logiciel propose la copie de fichiers de l'iPod vers le disque dur. Il permet également d'éditer les balises de vos morceaux ainsi que les listes de lecture directement sur le baladeur. Enfin, une fonctionnalité réservée à la version Gold (payante), offre la possibilité de convertir à la volée les morceaux dans le format de votre choix lors du transfert, ce qui peut être utile pour contourner la limitation évoquée plus haut, mais également pour les utilisateurs stockant leurs fichiers dans des formats volumineux (MP3 de plus de 320 k, voire FLAC). iTunes intègre cette possibilité, notamment pour les iPod Shuffle, mais uniquement en AAC 128k et depuis un des formats gérés par iTunes (pas d'Ogg ni de FLAC par exemple).


Du côté de Linux

On pourrait penser que Linux et iPod ne font pas bon ménage. Il n'en n'est rien : les solutions pour gérer son baladeur Apple abondent, à commencer par les principaux lecteurs audio. Les utilisateurs de KDE peuvent évidemment se tourner vers l'excellent Amarok, le lecteur audio libre qui pourrait même faire des envieux sous Windows ou Mac OS X. Parmi ses nombreuses fonctionnalités, le logiciel inclut la prise en charge de l'iPod, mais aussi des baladeurs MTP (modèles récents de Creative, Archos, Sandisk...), Creative (firmware 1.x) et même des appareils en mode UMS, apparaissant comme un disque externe.

012C000000549207-photo-amarok.jpg
012C000000549208-photo-listen.jpg


Pour les adeptes de Gnome, on pourra conseiller Listen, un logiciel à l'interface très inspirée de celle d'Amarok, qui peut également gérer le baladeur d'Apple, à condition d'avoir installé la bibliothèque libgpod, nécessaire pour rendre cette fonctionnalité opérationnelle.

Les outils spécifiques

Nous avons vu jusqu'ici des lecteurs se proposant de remplacer intégralement iTunes (du moins pour la partie audio), mais on peut très bien avoir un usage complémentaire du lecteur d'Apple, qui a ses qualités, et d'autres outils dans un but plus spécifique, comme pallier l'impossibilité de transférer de la musique provenant d'un iPod sur le disque dur. Là encore, on trouve de nombreux outils, dont certains sont très bien faits.

Yamipod

A première vue, Yamipod propose une interface très proche de celle d'iTunes. Pourquoi changer de logiciel dans ce cas ? Parce que Yamipod n'est pas un clone d'iTunes, mais un logiciel très intéressant de par sa légereté, et son côté multi plates-formes. Yamipod existe ainsi pour Windows, Mac OS X et Linux. Le logiciel permet essentiellement de s'affranchir des limitations de copie de l'iPod, et il le fait très bien. On peut également l'utiliser comme lecteur mais sa fonctionnalité la plus intéressante est qu'il prend peu de place et ne nécessite aucune installation.

012C000000211398-photo-yamipod.jpg
012C000000227471-photo.jpg


L'usage qui en découle apparaît clairement : Yamipod peut être copié et lancé directement depuis le baladeur. Mieux : vous pouvez tout simplement copier les trois versions, et ainsi utiliser le logiciel en toute tranquillité quelque soit l'ordinateur auquel vous connectez l'iPod. Comme toutes les solutions alternatives, Yamipod souffre des changements technologiques apportés par Apple : une nouvelle version d'iTunes, un nouveau firmware pour l'iPod et le logiciel peut cesser de fonctionner. Néanmoins, ses développeurs semblent très réactifs et suivent d'assez près ces changements.


Senuti

Dans la même veine, mais uniquement pour Mac OS X, citons Senuti. Là encore, l'interface du logiciel rappelle furieusement celle de l'original (du moins de ses anciennes versions), mais Senuti offre une fonctionnalité plutôt agréable : lorsque vous copiez de la musique depuis votre iPod, celle ci est automatiquement ajoutée à la bibliothèque d'iTunes, ce qui en fait un bon outil pour ceux qui ne sont pas forcément mécontents du logiciel d'Apple, mais souhaitent tout de même cette possibilité de sauvegarde, Senuti n'étant pas destiné à remplacer, mais à compléter iTunes.

012C000000227488-photo.jpg


iShuffle

Malgré son absence d'écran et son prix que certains jugent assez élevé (surtout comparé à son concurrent, le Zen Stone de Creative), l'iPod Shuffle a ses adeptes, et le baladeur est tellement léger et simple d'utilisation qu'on se demande pourquoi il n'est pas possible de transférer sa musique directement, sans passer par iTunes. C'est possible avec iShuffle, un utilitaire qui, insistons bien sur ce détail, ne fonctionne pas avec les autres modèles d'iPod.

012C000000526222-photo.jpg


En installant iShuffle sur un iPod Shuffle formaté, le logiciel crée un exécutable à la racine de l'iPod, et un dossier Music dans lequel vous n'aurez qu'à copier votre ... musique ! Une fois celle ci copiée, il vous suffit alors de lancer l'exécutable, qui génère le fichier itunesSD, nécessaire à la reconnaissance de la liste de lecture. Non content de vous affranchir de l'utilisation d'iTunes, iShuffle permet également d'utiliser le baladeur avec plusieurs ordinateurs, ce qui est impossible en temps normal, un iPod Shuffle étant synchronisé avec un seul et même PC ou Mac.


iPodDisk

Il n'existe malheureusement pas, à notre connaissance, de solution similaire à iShuffle pour Mac OS X mais nous pouvons toujours évoquer iPodDisk. Comme son nom l'indique, cet utilitaire permet d'afficher le contenu musical de l'iPod dans le Finder, comme un disque monté, et de copier les titres ou les albums par simple glisser/déplacer vers le dossier de votre choix. Difficile de faire plus simple, et parfaitement intégré à un détail près : la frustration de ne pas pouvoir effectuer l'opération inverse et ainsi utiliser, enfin, son iPod comme un baladeur UMS. Néanmoins, si vous cherchez un outil simple et rapide pour récupérer de la musique « prisonnière » de votre iPod, c'est sans doute la solution la plus simple pour Mac OS X

012C000000271487-photo.jpg


XNJB

Terminons par un outil fort pratique pour les utilisateurs de baladeurs Creative, et qui souhaiteraient synchroniser leur appareil avec un Mac, chose impossible officiellement. XNJB est un outil d'apparence plutôt basique, l'interface n'étant pas de plus ergonomiques, mais qui fait son travail correctement, à savoir permettre la synchronisation de nombreux modèles Creative pour Mac. L'application est principalement destinée aux utilisateurs de baladeurs utilisant le firmware 1.X (Zen Micro, Zen Touch, Creative Jukebox...), et donc l'ancien protocole spécifique à Creative, modèles pour lesquels XNJB fonctionne à merveille. Néanmoins, le logiciel continue à évoluer et intègre une prise en charge encore expérimentale mais de plus en plus complète pour les baladeurs fonctionnant uniquement avec le protocole MTP, comme les Zen Vision M ou Zen V Plus.

012C000000278099-photo.jpg

A quand l'interopérabilité totale ?

Il est inutile de préciser à quel point ce recours à des logiciels propriétaires est agaçant. Il ne s'agit pas, encore une fois, de remettre en cause leurs qualités : iTunes est un très bon gestionnaire de bibliothèque audio, notamment sur Mac où il s'intègre très bien avec le système, et même Windows Media Player a fait de gros progrès en matière d'ergonomie depuis la version 9. Néanmoins, ces logiciels n'étant pas universels, la question du choix se pose : pourquoi s'enchaîner à un logiciel ou à une plate-forme ? C'est possible avec de très nombreux baladeurs du marché, mais pas avec un iPod ou un Zen.

012C000000304304-photo-windows-media-player-11-wmp-capture.jpg


Les logiciels que nous vous proposons permettent ce choix, mais leur utilisation est toujours liée à la bonne volonté d'Apple, Creative ou tout autre constructeur : il suffit qu'une technologie ou un firmware change pour que leur utilisation soit compromise, nécessitant alors de nouvelles recherches de la part des développeurs de ces alternatives, pour que tout fonctionne à nouveau. Ce jeu du chat et de la souris n'est pas viable à long terme, mais c'est la seule solution disponible à l'heure actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Utilisez votre baladeur librement avec la logithèque
2 processeurs Intel Core à 3 GHz en test sur Clubic
Le Sénat se prononce pour un commissariat numérique
Intel rejoint le projet OLPC du MIT
Bientôt des capteurs CMOS dans les compacts Canon
DeLaMaison.fr lève 3,3 millions d'euros
E3 :  Universe At War  fait le point en vidéo exclu
Live Japon : succès des sites communautaires fermés
Actualité de la semaine en dessins sur Clubic
Dialog : Jeux vidéo sur mobile et rencontre Vpod.tv
Haut de page