Test de la Slingbox Pro : la TV vous suit partout!

0
0064000003053552-photo-301280-main-full.jpg
La Slingbox est un appareil atypique relativement peu connu. Ce petit boitier est capable de diffuser les contenus audio/vidéo d'un ou plusieurs appareils de salon (pour la version pro) sur le réseau local ou via Internet.

Le but final de l'opération consiste à pouvoir regarder ses chaines de télévision (par exemple) de n'importe où à la simple condition de disposer d'un ordinateur ou d'un téléphone mobile connecté à Internet. Mieux encore : les ingénieurs qui ont conçu le produit ont bien compris que ce procédé n'aurait aucun intérêt s'il n'était pas possible de contrôler l'appareil source à distance.

Ce point n'a pas été oublié puisqu'il est tout à fait possible de piloter son décodeur numérique ou son lecteur DVD via une télécommande virtuelle sur l'appareil client (Ordinateur ou Smarphone).

Dès lors, on comprend qu'une Slingbox pourra rendre de précieux services aux personnes qui souscrivent une chaine à péage (Canal +, Canalsat, etc.), ou plus simplement, aux accrocs de la TV mobile. Que vaut vraiment la Slingbox ? Les personnes intéressées peuvent-elles se lancer dans l'aventure ? Notre article vous permettra de découvrir les multiples facettes de cet appareil hors-normes !


0258000003058152-photo-sling.jpg


Sommaire :

Vidéo de présentation

Au premier contact, le concept et surtout, l'intérêt de la Slingbox ne sont pas évidents à appréhender. Pour y voir un peu plus clair, nous vous proposons une vidéo de présentation. En première partie, nous ferons le tour d'une Slingbox Pro et passerons en revue les différentes connectiques qui sont proposées. Pour finir, nous vous montrerons le résultat obtenu sur un ordinateur portable ainsi que sur deux Smartphones (iPhone et HTC Touch 2). Comme vous pourrez le constater, même lorsque les conditions ne sont pas optimales (Slingbox sur un réseau saturé et accès via Internet avec une liaison Wi-Fi de qualité moyenne lors du test), le résultat reste convaincant.



Photos commentées

012C000003053572-photo-dsc-0039-acc.jpg
012C000003053576-photo-dsc-0040-border.jpg


La Slingbox avec tous ces accessoires. L'appareil est accompagné d'un ensemble de câbles particulièrement riche. Dans le lot, on retiendra surtout le prolongateur infrarouge ainsi que le gros boitier externe qui récupère les flux HD en Yuv. Les autres câbles sont plus classiques : on trouve les prolongateurs RCA audio/vidéo, une péritel mâle/femelle avec sorties audio/vidéo en RCA, un câble S-vidéo ainsi qu'un câble réseau de type RJ45. Sur la photo de droite, on peut observer les LED d'activité « réseau » et « Power » ainsi que la conception étrange du boitier en double coque (une transparente, l'autre rouge colorée dans la masse).

012C000003053578-photo-dsc-0042-border.jpg
012C000003053584-photo-dsc-0046-border.jpg


À droite : un détail du logo de la marque sur la partie supérieure du boitier. Après quelques minutes d'utilisation, on peut observer un dégagement de chaleur sur toute la surface. Heureusement, la dissipation thermique est assurée par de nombreuses ouïes situées sur toute la surface supérieure et inférieure.

012C000003053580-photo-dsc-0043-border.jpg
012C000003053582-photo-dsc-0044-border.jpg


Aperçu des connectiques arrière. De gauche à droite, on trouve la prise d'alimentation, une prise RJ45, l'entrée infrarouge, les sorties coaxiales et S-vidéo, les entrées sorties antenne, l'entrée coaxiale ainsi que l'entrée S-vidéo. Enfin, la prise HDMI pourrait laisser croire que l'on peut raccorder des appareils qui sont équipés de cette connectique. La réalité est tout autre puisque cette dernière pourra uniquement accueillir un boitier HD qui se limite aux flux Yuv (voir photo ci-dessous).

012C000003053568-photo-dsc-0037-border.jpg
012C000003053570-photo-dsc-0038-border.jpg


Détail du prolongateur infrarouge qui est utilisé pour contrôler l'appareil « esclave » à distance. À droite, photo du boitier HD capable de transmettre un flux Yuv à la Slingbox (ce dernier est transmis via la connectique HDMI située à l'arrière de la Slingbox).

Slingbox Pro : exemples d'utilisation

La Sling Box est un produit de niche relativement peu connu. Le fait que cet appareil soit rarement commercialisé dans nos grandes enseignes spécialisées en TV et Hifi n'arrange pas les choses. À ces quelques handicaps, on pourra ajouter qu'une Slingbox ne s'adresse clairement pas à monsieur Tout-le-Monde pour deux raisons. La première est simple : pour profiter pleinement d'une Slingbox, il faut impérativement disposer d'une connexion à Internet à la maison et si possible, d'un abonnement Web mobile illimité (ces derniers ne se sont pas encore réellement démocratisés). Enfin, sur le plan technique, la Slingbox nécessite tout de même un minimum de connaissances (branchements, paramétrage du routeur, problèmes éventuels de codes IR pour télécommande, etc.).

0280000003053618-photo-schema-polo-3.jpg


Avant de commencer à entrer dans le vif du sujet, nous commencerons par présenter la force d'un tel dispositif en passant en revue une liste d'exemples concrets d'utilisation. Dans les grandes lignes, une Slingbox permet de diffuser le contenu audio/vidéo d'un appareil de salon (décodeur TV, lecteur DVD, etc.) sur le réseau pour en bénéficier en déplacement (ou en local) sur un appareil mobile (de nombreuses plates-formes sont supportées) ou sur un ordinateur (Windows ou Mac OS).

Réseau local : regarder sa télévision de n'importe où chez soi

0096000003053594-photo-freebox-hd1.jpg
Grâce à la Slingbox, il est possible de regarder la télévision (et de la contrôler) sur un ordinateur situé dans n'importe quelle pièce de sa maison ou de son appartement via une liaison Wi-Fi. À cela, on pourra ajouter qu'il est également possible d'utiliser un Smartphone compatible connecté en Wi-Fi ou en EDGE/3G.

Les freenautes et les personnes qui disposent d'une neufbox rétorqueront peut-être qu'ils ont déjà accès nativement à une telle fonctionnalité (via le freeplayer, par exemple). Cela n'est pas totalement faux, mais il ne faut pas oublier que certaines chaines et non des moindres (TF1, M6, W9, Canal+, etc.) ne sont pas accessibles par ce biais. Avec la Slingbox, il est possible de visionner l'intégralité des chaines qui sont proposées par l'appareil qui est relié au dispositif de streaming. Seuls problèmes par rapport à la fonction freeplayer : si une personne regarde une chaine freebox sur le téléviseur du salon, l'utilisateur distant ne pourra pas regarder un autre programme.


Via Internet : remplacer un abonnement TV mobile

Cette utilisation s'adresse principalement aux personnes qui disposent d'un abonnement Web mobile illimité EDGE/3G, même si le système fonctionne également en Wi-Fi. Les forfaits de ce type se généralisent progressivement, mais les opérateurs intègrent rarement leurs services TV dans les offres de base. Souvent, pour profiter des chaines en 3G, il faut souscrire une option supplémentaire qui gonfle la facture finale de façon non négligeable. D'autre part, les bouquets proposés sont souvent limités à quelques chaines (parfois inintéressantes).

0280000003053632-photo-tous-les-t-l-phones-mobiles.jpg


Avec une SlingBox, il est possible d'accéder à l'ensemble des chaines de sa set top box ou de son tuner TNT depuis n'importe où (sous réserve d'une couverture Web) sur son Smartphone préféré. À l'heure où nous écrivons ces lignes, Sling Media propose un programme client pour les plates-formes mobiles iPhone OS, BlackBerry OS, Windows Mobile et Symbian. Les fans d'Android peuvent être rassurés, d'après le fabricant, une version dédiée au système d'exploitation mobile de Google est actuellement en préparation. Lorsque tout est en place, on peut enfin regarder ses émissions, films et séries préférées dans les transports en commun ou chez ses amis.

Via Internet : emporter sa TV partout avec soi TV

0096000003053636-photo-aldorado-fotolia-com2.jpg
Le fait de pouvoir emporter sa télévision partout avec soi pour la regarder via l'écran d'un ordinateur présente de très nombreux avantages. Tout d'abord, cette possibilité devrait particulièrement intéresser les personnes qui souscrivent un abonnement de type Canal +, Canalsat ou autre. Lorsqu'on est fréquemment en déplacement, il est idéal de pouvoir regarder ses chaines préférées en dehors de chez soi.

La Slingbox pourra aussi intéresser les personnes qui effectuent de longs déplacements à l'étranger et qui ne maîtrisent pas la langue du pays d'accueil. Dans ce cas, il est idéal de pouvoir se divertir en emportant ses chaines habituelles avec soi.

Slingbox Pro : la phase d'installation

1) Tout d'abord, il faudra prendre le soin de connecter correctement l'appareil. Ce dernier devra s'interfacer entre l'appareil source (décodeur TV, lecteur DVD, tuner TNT, etc.) et le téléviseur. La Slingbox Pro supporte un appareil HD (via composante uniquement) ainsi que deux appareils SD (connectés avec de simples prises RCA) à quoi on pourra ajouter le tuner TNT intégré.

La Slingbox Pro devra bien évidemment être connectée au réseau. En l'absence de Wi-Fi, deux solutions s'offrent aux utilisateurs. La première consiste à brancher un câble de type RJ45 relié au routeur, la seconde nécessite l'utilisation d'un accessoire optionnel (CPL) qui répond au doux nom de « Sling Link ».

2) Cette fois, il faut lancer l'assistant de configuration Windows ou Mac. Ce dernier détecte automatiquement la Slingbox lorsqu'elle est raccordée au réseau.

L'assistant propose de créer un compte Slingbox, et d'y associer son appareil. Ce procédé permet de simplifier l'accès à l'appareil depuis l'extérieur de son réseau local (via Internet).

012C000003053596-photo-installation-1.jpg
012C000003053562-photo-configuration-interm-diaire.jpg



2) Les différents appareils devront être configurés lors de cette phase d'installation.

012C000003053560-photo-configration-output.jpg
012C000003053558-photo-config-source.jpg


3) Une fois que tout est en ordre du côté du routeur, il faut configurer le ou les appareils qui seront asservis à la Slingbox. En réalité, le but du jeu consiste « simplement » à indiquer les codes infrarouges qu'il faudra utiliser avec l'un ou l'autre des appareils. Cette étape est indispensable pour pouvoir contrôler le décodeur TV (par exemple) à distance.

01F4000003053620-photo-si-probl-me-de-t-l-commande.jpg


En standard, le programme de Sling Media intègre une base de données IR importante. Si l'appareil n'est pas pris en charge nativement, il faut contacter le support technique pour obtenir un code, ou consulter le site d'apprentissage des codes Betaremote (qui en est encore au stade bêta à l'heure ou nous écrivons ces lignes) de manière a procéder à une séance d'apprentissage. Attention, la bonne compréhension de l'anglais est nécessaire pour s'affranchir de ces étapes.

4) Nous nous approchons de la fin de cette configuration. Cette étape est nettement moins amusante puisqu'elle propose de configurer le routeur de manière à ce qu'il laisse passer le flux vidéo. L'assistant demande la saisie d'un identifiant et d'un mot de passe pour configurer automatiquement le routeur (si compatibilité UPnP). Avec une Freebox, la procédure n'a pas fonctionné. Nous avons donc dû configurer le routeur manuellement.

Pour ce faire, il faut rediriger le port 5001 vers l'adresse IP de la Slingbox, ou basculer cette adresse en DMZ. Les habitués ne seront pas déroutés, mais ces manipulations pourront constituer un obstacle particulièrement gênant pour les profanes.

012C000003053590-photo-etape-4-configurer-l-affichage-via-internet.jpg
012C000003053616-photo-routeur.jpg



5) Désormais, on peut enfin contrôler son appareil via le programme desktop, ou depuis l'application mobile. Pour cela il faudra installer l'application cliente sur l'appareil qui est utilisé pour recevoir le flux vidéo. Sur desktop, Sling Media propose une application Windows et Mac ainsi que des plug-ins pour Internet Explorer et Firefox. Sur mobile, on peut compter sur un programme Windows Mobile, Symbian, BlackBerry OS et iPhone OS (une mouture Android est en préparation).

Slingbox Pro : trois façons d'en profiter !

Le flux audio / vidéo généré par la Slingbox pourra être exploité de plusieurs manières différentes. Que ce soit en réseau local ou via Internet, il est possible de visionner une source distante en utilisant un ordinateur sous Windows, Mac OS ou Linux. Les appareils mobiles n'ont pas été oubliés par l'éditeur puisqu'un programme client est proposé pour les plates-formes iPhone OS, BlackBerry OS, Symbian ou Windows Mobile.

Les versions Mac et Windows

Le programme sous Windows se présente sous la forme d'une fenêtre noire composée de trois panneaux flottants. Dans l'ordre, on trouve une télécommande virtuelle, le lecteur vidéo ainsi qu'un listing de flux favoris. Sur le plan ergonomique, tout se passe pour le mieux : les commandes sont intuitives et le choix du format du flux vidéo s'effectue automatiquement en fonction de bande passante disponible. Au besoin, on pourra toutefois prendre la main pour forcer un type de réglage en particulier, mais cela reste futile dans la mesure ou l'optimisation automatique donne entière satisfaction.

0226000003053614-photo-programme-sling.jpg
Version Windows


Les fonctionnalités ainsi que l'ergonomie sont équivalentes de la version Mac à la version Windows.

0226000003054270-photo-capture-d-cran-2010-03-29-17-27-00.jpg
Version Mac


Le plug-in de navigateur

Les développeurs de Sling media ont pensé à proposer deux plug-ins qui pourront être ajoutés à Internet Explorer ou Firefox. Ce petit programme permet de regarder sa télévision via la fenêtre de son navigateur préféré. Attention toutefois, les amateurs de Linux ne devront pas compter sur ce plug-in pour utiliser une Slingbox sur leur OS préféré.

0226000003053612-photo-plugin.jpg
Plug-in Firefox


Malheureusement, les tests indiquent que ce dernier ne fonctionne pas sous Fedora. Lorsque la version Firefox de Windows est exécutée au travers de l'émulateur Wine, cela ne fonctionne pas non plus, même si l'essai est un peu plus concluant.

Les versions mobiles

Sling Media a adapté son programme de lecture à la quasi-totalité des plates-formes mobiles. Ainsi, il est possible de profiter d'une Slingbox depuis un appareil iPhone OS, Windows Mobile, Symbian/UIQ ou BlackBerry. Pour l'heure, aucune application Android n'est disponible, mais l'éditeur a d'ores et déjà annoncé que l'OS de Google sera bientôt supporté.

012C000003053604-photo-iphone4.jpg
012C000003053602-photo-iphone3.jpg


Les fonctionnalités offertes par les différentes versions sont globalement similaires. Après une brève phase de configuration, la box est détectée automatiquement. Dès que tout est en ordre, le flux s'affiche instantanément sur l'écran du mobile. Bien sûr, il est toujours possible d'accéder à la télécommande virtuelle, tout comme avec les versions desktop.

012C000003053600-photo-iphone2.jpg
012C000003053598-photo-iphone.jpg


Au final, le résultat est particulièrement convaincant. Même lorsque les conditions ne sont pas optimales (débit sortant saturé côté box, liaison EDGE ou signal Wi-Fi faible côté mobile), la qualité de lecture reste honnête. À l'inverse, dans de bonnes conditions, le résultat final est tout bonnement excellent.

On regrettera simplement que l'éditeur ne fournisse pas les applications mobiles gratuitement. Compte tenu du prix de base des boitiers Slingbox (solo, pro ou HD), on ne s'attendait par vraiment à devoir repasser à la caisse. Pourtant, à titre d'exemple, il faudra bel et bien s'acquitter de la somme de 24 euros pour la version iPhone (30 pour Windows mobile et Symbian)...

Les ressources en cas de besoin



Arrivée imminente d'une nouvelle Slingbox

00C8000003053630-photo-slingboxpro2.jpg
Une toute nouvelle Slingbox pro ne devrait pas tarder à débarquer sur notre territoire. Outre un design un peu plus élaboré (le rouge agressif cède sa place à un mariage de plastiques noirs et gris métallisé), comme son nom l'indique, la Slingbox Pro HD est cette fois capable de diffuser des contenus HD sur le réseau. Elle sera équipée d'un tuner TNT et câble HD mais attention, il ne sera toujours pas possible de raccorder un appareil HD via une connectique HDMI.

Conclusion

00FA000003053628-photo-slingboxpro.jpg
La Slingbox est un appareil intéressant à plus d'un titre, mais avant de se lancer dans l'aventure, il est préférable de s'assurer que l'on dispose d'un certain nombre de prérequis. Tout d'abord, comme on peut s'en douter, le concept repose principalement sur la possibilité de contrôler l'appareil « esclave » (set top box, boitier HD, lecteur DVD, etc.) à distance. Seul problème, même si de très nombreux codes de télécommande sont intégrés en standard, il n'est pas rare de tomber sur un appareil qui n'est pas encore pris en charge. Dans ce cas, l'éditeur propose un système d'apprentissage des codes infrarouge à partir de la télécommande d'origine, mais pour l'instant, cette application est uniquement proposée en version bêta.

Lors du test, nous avons pu constater que le programme avait la fâcheuse tendance à se fermer de façon inopinée. Plus gênant encore : parfois, certaines commandes pourtant bien apprises ne fonctionnent pas lors de la prise de contrôle à distance. En bref, il est vivement recommandé de s'assurer que les appareils que l'on souhaite contrôler sont bien pris en charge nativement, ou que des codes infrarouges viables sont fournis via certains forums spécialisés. À titre d'exemple, il ne faudra pas compter contrôler un appareil de marque Bang & Olufsen. Cette marque n'est pas listée en standard et il y a peu de chances pour qu'une phase d'apprentissage règle le problème (Bang & Olufsen utilise une bande de fréquence infrarouge comprise entre 18 et 120 kHz).

Autre prérequis et non des moindres : si vous souhaitez surtout utiliser la Slingbox sur un appareil mobile (iPhone, Smartphone Windows Mobile, etc.), n'oubliez pas qu'en l'absence d'un forfait adapté, vous serez limité aux providentielles bornes Wi-Fi. Pour pouvoir profiter pleinement de sa box, il sera préférable de disposer d'un abonnement DATA mobile illimité et surtout, de s'assurer que ce dernier ne bride pas les flux audio/vidéo provenant de la Slingbox (par défaut, cette dernière utilise le port 5001).

012C000003058520-photo-aaa.jpg
Enfin, il faut rappeler que la Slingbox ne s'adresse pas forcément à monsieur Tout-le-Monde dans la mesure où la configuration de cette dernière demandera un minimum de connaissances techniques (routage des ports, branchements, apprentissage ou ajoute de codes infrarouges) voire parfois, de solides notions d'anglais (pour écumer les forums ou la base de connaissance du site officiel).

Pour le reste, outre l'absence regrettée du HDMI (qui s'explique probablement par le non support de l'HDCP), on aurait apprécié que les versions Smartphone du client Slingbox soient fournies gratuitement. Compte tenu du prix de la Slingbox, cette démarche aurait pourtant constitué un minimum syndical.

Passons cette fois aux éloges. Que ce soit sur le plan matériel ou logiciel, Sling Media a fait un excellent travail avec sa Slingbox ! Même si l'esthétique de cette mouture « PRO » a un certain mal à convaincre, il faut bien avouer que le boitier est aussi robuste que bien pensé. La partie logicielle est également particulièrement convaincante : que ce soit sur desktop ou sur mobile, l'ergonomie est excellente et les fonctionnalités attendues sont bel et bien au rendez-vous (optimisation automatique du flux vidéo, par exemple). En bref, le concept est très intéressant (surtout lorsque l'on est abonné à une ou plusieurs chaines ou bouquet de chaines à péage) et globalement, la Slingbox s'acquitte plutôt bien de sa tâche. Seul bémol : compte tenu de la sortie imminente de la toute nouvelle version HD, il faudra peut-être attendre la relève, ou attendre une éventuelle baisse de prix de la version PRO.


Slingbox PRO

6

Les plus

  • Concept original
  • Idéal pour les chaines payantes
  • Qualité de finition du matériel
  • et de la partie logicielle

Les moins

  • Déconseillé pour les novices
  • En HD, pas de HDMI ni d'HDCP
  • Prix + Prix des applications mobiles
  • Esthétique discutable / pas de Wi-Fi
  • Apprentissage IR en bêta pour l'instant

0

Design6

Logiciels9

Matériel9

Prix/fonctionnalités6




Modifié le 19/05/2021 à 13h23
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Une édition légendaire pour  Blood Bowl  sur PC
Microsoft : un botnet pour chasser les bugs d'Office 2010
Les 5 bonnes raisons d'acheter (ou pas) un iPad
Jeux d'argent en ligne : les détails du projet de loi
Acer détaille les Ethos et Timeline X pour le printemps
Etude : +48% de smartphones en France depuis 2009
Sharp prépare un écran
Windows 7 : les utilisateurs sont globalement satisfaits
Cybercrime : Europol centralisera les données
  Borderlands  est en promotion sur Steam
Haut de page