Comparatif des logiciels d'authoring DVD

0

Performances

00051152-photo-configuration-compl-te.jpg
Qui l'eut cru ? Les tests de performances s'insinuent jusque dans les comparatifs logiciels tant les écarts que nous avons pu relever entre nos différents cobayes sont importants. C'est naturellement la phase de transcodage qui prend plus ou moins de temps en fonction du logiciel. Pour se faire une idée précise des performances de chacun des protagonistes nous avons utilisé le même fichier en entrée, un AVI de 1.2 Go utilisant le codec Indeo 5. Chacun des logiciels offrant des réglages de sortie différents, nous avons opté pour l'utilisation systématique du mode 'haute qualité'. L'ensemble des tests a été exécuté sur la plate-forme suivante :
  • Carte mère DFI Infinity i865PE,
  • Intel Pentium 4E 3.2 GHz,
  • 2x512Mo Corsair TwinX PC3200 LL,
  • NVIDIA GeForce 6800 GT,
  • Disque dur Maxtor 80Go UDMA 133 7200 RPm
Le système d'exploitation retenu étant bien entendu Windows XP Professionnel Service Pack 2.

00100725-photo-comparo-authoring-dvd-graph-des-temps-de-transcodage.jpg

La grande surprise vient ici des piètres performances de Nero Vision Express qui met presque trois quarts d'heure pour transcoder notre fichier AVI, alors que MyDVD 6.0 met à peine dix minutes à vidéo et qualité équivalente ! Le logiciel de Cyberlink montre lui aussi ses limites avec près de trente minutes pour transcoder les 1 Go de notre vidéo initiale. Encore DVD 1.5 et Roxio DVD Builder sont quant à eux au coude à coude, alors que curieusement Ulead DVD Movie Factory 3.0 est assez rapide. Avec 11 minutes relevées au compteur, Sonic DVDit 5 est assurément le logiciel le plus véloce de notre sélection. Toutefois il faut bien voir que notre exercice consistait à transcoder un AVI en MPEG2 ce qui reste simple, les performances de nos divers protagonistes peuvent grandement évoluer en fonction du fichier source. Il suffirait par exemple que celui-ci soit au format DivX pour changer la donne...

Quid de la qualité ?

00100763-photo-comparo-authoring-dvd-image-quality.jpg

La qualité est un point essentiel lors de la conception d'un DVD. Partant de ce constat, il nous fallait vérifier, au delà des performances, que la compression MPEG 2 proposée par les différents logiciels était bien de qualité. Le moins que l'on puisse-dire est qu'aucune différence majeure ne saute à l'oeil nu lors des séances de visualisation et il faut décortiquer à la loupe certaines scènes pour observer d'infimes différences sur des motifs chargés. Au global les capacités de compression MPEG2 des logiciels d'authoring DVD qu'ils soient professionnels ou grand public sont donc très bonnes et ce n'est pas sur ce terrain que l'on pourra les critiquer.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 est mort ? Canonical vous invite à essayer Ubuntu
La vignette Crit'Air devient obligatoire pour les véhicules en vente ou en location
Reconnaissance faciale : l'Union européenne pourrait interdire la technologie pendant 5 ans
L'Europe veut uniformiser les chargeurs des smartphones, Apple prend les devants
L'UE dévoile son projet de
La 5G, une aberration écologique… et économique ?
OneWeb produit à présent deux satellites par jour !
Cyberpunk 2077 repoussé au mois de septembre
Une ONG accuse YouTube de favoriser la propagation de fake news sur le changement climatique
Un député LREM veut inscrire une référence aux Lois de la robotique dans la Constitution

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top