Logitech Z-2200

Par
Le 16 janvier 2004
 0
00055962-photo-s-lection-clubic-80.jpg
012c000000069971-photo-logitech-z-2200.jpg
Alors que la mode est aux kits multicanaux avec enceintes surround dans tous les sens, il semble qu'un marché existe encore pour des ensembles moins pléthoriques puisque simplement dotés de deux satellites en sus du caisson de basses. C'est en tout cas ce que semble croire Logitech qui distribue depuis quelques semaines un kit 2.1 que le fabricant suisse compare au fameux MegaWorks 250D de Cambridge SoundWorks / Creative, rien que ça !

Le Logitech Z-2200 est un produit qui n'est de ce fait pas destiné à monsieur tout le monde et le prix de vente du petit dernier de Logitech ne laisse d'ailleurs pas planer le doute bien longtemps. A près de 180 euros, ce kit 2.1 ne peut évidemment qu'être fait pour les amateurs de son "haut de gamme", les fins mélomanes qui ne regarderont pas à la dépense pour s'offrir un appareil capable de restituer la moindre des nuances... Enfin c'est à espérer !


Digne successeur du Z-680 ?


Depuis quelques mois déjà, Logitech s'est trouvé un formidable fer de lance pour sa nouvelle gamme d'enceintes. L'ensemble Z-680 est pour ainsi dire ce qu'il se fait de mieux sur PC en termes de Kits 5.1 et il rivalise sans problème avec des produits signés Cambridge SoundWorks comme le fameux MegaWorks. Aussi réussi soit-il, ce Z-680 dispose toutefois d'un défaut notable : il n'existe qu'en version "multicanale" et fait ainsi l'impasse sur toute une partie des utilisateurs, ceux qui n'attachent pas encore une grande importance à ce que l'on appelle le son "surround". Aux dernières nouvelles, le fabricant suisse n'avait à proposer à ce public que le Z-340. Plutôt réussi et proposé à un prix très serré, ce kit a ravi nombre d'acheteurs. Malgré toutes ses qualités, le Z-340 n'était toutefois pas capable de se mesurer au 621 d'Altec Lansing et plus encore au MegaWorks 250D de Cambridge SoundWorks / Creative. Il fallait donc que Logitech trouve une solution pour avoir à son catalogue un produit 2.1 haut de gamme capable de faire trembler ses illustres concurrents. La solution n'était en réalité pas si difficile à trouver et en se basant sur le Z-680, Logitech devait être en mesure de créer un ensemble tout à fait convaincant... Le Z-2200 était né.

00069972-photo-logitech-z-2200-caract-ristiques-de-base.jpg

Logitech Z-2200 : des caractéristiques proches du Z-680


Présentation générale


Au premier coup d'œil, la parenté, que l'on pouvait tout d'abord supposer entre le Z-2200 et le Z-680, ne fait plus aucun doute. Les satellites sont pour ainsi dire strictement identiques et même le caisson de basses ressemble fort à celui de son grand frère. En revanche et limitation au 2.1 oblige, la télécommande est évidemment bien différente. De la même manière, on ne retrouve pas dans le carton du Z-2200 la même pléthore d'accessoires et comme nous allons le voir maintenant quelques petites différences plus ou moins subtiles peuvent être observées sur les différents composants de ce kit qui impressionne tout de même par les dimensions hors-normes de son caisson. Ce dernier ressemble d'ailleurs à une version simplifiée de celui qui équipe le Z-680. On retrouve la robe grise caractéristique des enceintes Logitech. On retrouve également la large grille en façade ou l'évent disposé sur le côté droit de l'appareil. On retrouve enfin et surtout le fameux radiateur présent sur la face arrière de l'appareil.

00d2000000069973-photo-logitech-z-2200-fixation-murale.jpg
00d2000000069974-photo-logitech-z-2200-photo-de-famille.jpg
00d2000000069975-photo-logitech-z-2200-avec-et-sans-grille.jpg

Deux satellites et un caisson de basses, rien de plus classique pour un ensemble 2.1 !

A côté de ce dernier, il est possible de distinguer les quelques connecteurs du Z-2200 et c'est là que l'on peut mesurer l'écart qui existe entre un kit 5.1 comme le Z-680 et le kit 2.1 qui nous préoccupe aujourd'hui. Le Z-2200 propose deux connecteurs RCA destinés à recevoir le satellite gauche et le droit. En dessous, il propose aussi un connecteur 15 broches propriétaire sur lequel se branche la télécommande et, enfin, l'indispensable prise secteur. On regrettera donc de ne pas retrouver comme sur le Megaworks 250D une entrée numérique S/PDIF et on se consolera avec la télécommande globalement plus agréable à utiliser que le modèle de Cambridge SoundWorks. La télécommande de Logitech est en effet dotée de "bonnes grosses" molettes là où celle du MegaWorks 250D présente de petits boutons beaucoup moins ergonomiques. Ces molettes très pratiques font d'ailleurs oublier l'absence de réglage des aigus : chez Logitech, on ne règle que le volume général et les basses ! Si cette absence n'est pas vraiment gênante, elle dénote tout de même du manque relatif d'attention apporté par Logitech à son produit.

00d2000000069976-photo-logitech-z-2200-bien-peu-de-prises-sur-le-caisson.jpg
00d2000000069977-photo-logitech-z-2200-une-t-l-commande-bien-pratique.jpg
00d2000000069978-photo-logitech-z-2200-pas-de-bonier-dommage.jpg

Le Z-2200 se veut beaucoup plus grand public et donc simple d'emploi que le Z-680

Manque d'attention d'autant plus étonnant que le Z-680 est dans ce domaine le meilleur produit que nous ayons eu l'occasion de tester. Notez qu'une prise casque est évidemment intégrée à la base de la télécommande. Pour compléter cette rapide description du Z-2200, il nous faut encore parler des deux satellites qui ressemblent à s'y méprendre à ceux du Z-680. Bien que Logitech ait conservé les dimensions des modèles précédents, il a choisi de revoir à la baisse leur puissance. Il faut dire que comme celle du caisson avait été réduite de 188 watts à 120 watts, il était également préférable de procéder à une petite réduction du côté des satellites qui passent donc de 62 watts à 40 watts chacun. On remarquera également que pour simplifier la mise en place de son kit 2.1, Logitech a décidé de supprimer les connexions par borniers : les câbles ne se démontent tout simplement pas des satellites. Enfin, il est important de signaler que Logitech n'est pas aussi généreux qu'il a pu l'être autrefois. Le Z-2200 n'est ainsi livré qu'avec un banal adaptateur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top