L'éditeur du jeu Rift évoque une intrusion sur ses serveurs

23 décembre 2011 à 10h42
0
04840276-photo-rift.jpg
Trion Worlds rejoint la longue liste des éditeurs dont les serveurs auront été visités : l'entreprise, qui propose le MMORPG Rift, vient d'annoncé avoir découvert des traces d'une intrusion non autorisée sur ses services. L'éditeur ne sait pas encore si des données ont pu être compromises.

La base de données visitée contenait des informations sur les utilisateurs : noms, mots de passe chiffrés, dates de naissance, adresses email, adresses de facturation, et les quatre premiers et les derniers chiffres ainsi que les dates d'expiration des cartes de crédit des personnes enregistrées.

« Il n'y a aucune preuve, et nous n'avons aucune raison de croise que des informations liées aux cartes de crédit ont été consultées ou compromises de quelque façon » explique l'éditeur, qui ajoute avoir déjà pris des mesures pour renforcer la sécurité sur ses serveurs. Trion Worlds indique néanmoins que les joueurs de Rift devront obligatoirement changer leur mot de passe et reconfigurer leur éventuel clé de sécurité lors de leur prochaine connexion.

Enfin, l'éditeur précise que Rift ne sera pas perturbé par la situation, et dédommage les joueurs pour les démarches demandées en leur offrant deux bonus : trois jours d'accès gratuit au jeun, ainsi qu'un objet qui permet de ramasser plus d'or sur les ennemis.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

SFR désimlockera finalement sans frais les Galaxy Nexus achetés
Sensics 3D SmartGoggles : un HUD futuriste sous Android
Mozilla publie (déjà) un correctif pour Firefox 9
Etude : les smartphones très populaires pour la capture de photos et de vidéos
Qualité de service, neutralité : l'Arcep lance ses consultations publiques
Insolite : une souris rétro qui sacrifie l'ergonomie au profit de la nostalgie
Galaxy Y Duos et Pro Duos : deux smartphones Android dual-SIM chez Samsung
EBay fait l’acquisition de la société Bill Safe
Google+ compterait 150 millions de comptes actifs
Fréquences
Haut de page