La direction de RFI et de France 24 victime de piratage

12 octobre 2010 à 15h05
0
Une plainte contre X vient d'être déposée par la holding AEF, gérante des chaînes France 24, RFI et MC Doualiya. Selon son président, Alain de Pouzilhac, les ordinateurs de la société auraient été visités. De même, l'ensemble des données de certains postes auraient été recopiés.

00A0000003052790-photo-disque-dur-perte-de-donn-es.jpg
Selon des informations recueillies par LePoint.fr, un prestataire informatique extérieur aurait réussi à mettre la main sur tous les ordinateurs de l'AEF. Il serait déjà entendu par les services de police afin de tenter de déterminer son commanditaire. Il faut dire que certaines informations ont fuité et plusieurs détails ont éveillé la curiosité des victimes.

Ainsi, plusieurs informations relatant la santé financière mais également les aides de l'Etat aux chaînes ont commencé à être révélées. Par exemple, la rémunération d'Alain de Pouzilhac soit 315 000 euros annuels ou bien encore l'existence de trois voitures avec chauffeur, alors que l'AEF n'en compte que deux, une pour Pouzilhac, l'autre pour Christine Ockrent.

Une plainte a donc été déposée par la direction d'AEF. Reste désormais à connaître les motifs de ce vol de données informatiques hautement critiques...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
scroll top