L'EFF fait appel de la condamnation du hacker Andrew Auernheimer

04 juillet 2013 à 15h31
0
Aux Etats-Unis, l'Electronic Frontier Foundation estime que les motifs invoqués pour condamner le hacker Andrew Auernheimer n'étaient pas légitimes. L'organisme a donc fait appel de sa condamnation à 41 mois de prison pour avoir été en mesure d'accéder à des données personnelles via une faille de sécurité.

00FA000003292396-photo-andrew-auernheimer.jpg
En janvier 2010, Andrew Auernheimer était accusé d'accès non-autorisé dans un système informatique. Avec Daniel Spitler, ils avaient découvert une faille sur le site Internet d'AT&T. Il était alors possible au collectif de récupérer les informations des clients de l'opérateur américain possédant un iPad. La justice a par la suite reproché que ce script automatisant la récupération des données sensibles ait été partagé avec des tiers avant de le communiquer à AT&T.

Ce script permettait en effet de retourner une adresse e-mail associée à l'identifiant unique que porte chaque iPad (ICC-ID). Plusieurs adresses électroniques de personnes connues comme Janet Robinson, p-dg du New York Times, Les Hinton, p-dg du Dow Jones ou encore Michael Bloomberg, le Maire de New York, avaient alors été collectées.

Après une condamnation à 41 mois de prison et au paiement d'une amende de 73 162 dollars en mars dernier, une équipe de juristes de l'EFF contestent désormais les motifs invoqués. Ils font appel de la décision de la justice considérant que l'article 18 du Computer Fraud & Abuse Act américain était inopérant dans ce cas d'espèce.

L'avocat d'Auernheimer Hanni Fakhoury souligne ainsi que « le gouvernement a décidé de faire un exemple d'Auernheimer. Mais le seul message que cela renvoie à la communauté de la sécurité est que si vous découvrez une vulnérabilité, vous pourriez aller en prison pour avoir tenté de tirer la sonnette d'alarme ».

L'EFF espère donc qu'un débat sur le sujet de la divulgation des failles de sécurité, y compris lorsque cela concerne des données personnelles, puisse intervenir. Elle précise également que le hacker n'a pas réellement violé le CFAA puisqu'il s'est rendu sur un site non-protégé, il ne s'agit donc pas selon elle d'un accès « non-autorisé ». Elle demande enfin une meilleure définition de ce critère par les tribunaux.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top