Un serveur de l'OTAN est victime d'un hack

06 juillet 2011 à 17h41
0
Un groupement de hackers connu sous le nom d'Inj3ct0r Team prétend avoir compromis un serveur appartenant à l'OTAN. Des données qu'ils jugent confidentielles auraient ainsi été obtenues.

00A0000003867610-photo-drapeau-de-l-otan.jpg
Les preuves de l'attaque ont été publiés sur le site de partage MediaFire et sont librement téléchargeables. Elles contiennent des informations démontrant que l'attaque a bien été menée à l'encontre des serveurs de l'organisation. De même, un message informe l'OTAN que les données collectées pourront être publiées prochainement sur Wikileaks.

Visiblement, les hackers reprochent à l'organisation du traité de l'Atlantique nord de ne pas avoir suffisamment sécurisé l'un de ses serveurs. Toujours est-il que cette attaque fait écho à un récent hack de la librairie en ligne de l'OTAN. En juin dernier, une base de données avait alors été visée.

Selon Computerworld, Inj3ct0r Team est un groupement fondé en 2003 qui se décrit comme étant formé d'« hacktivistes ». Certains de ces groupes sont relativement actifs dans des pays comme les Etats-Unis (affaire Wikileaks) mais également en Russie ou encore en Chine. Ici, la revendication des hackers tournerait autour de l'armement nucléaire et de son financement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Bill Gates considère que
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
scroll top