Le FBI enquêterait sur les Anonymous

10 novembre 2010 à 11h21
0
Les autorités américaines cherchent à en savoir plus sur les attaques Ddos orchestrées contre certains sites. Le site Cnet avance une information selon laquelle le FBI aurait interrogé différentes organisations concernées par ces attaques. Tous les ingrédients sont donc réunis pour qu'une enquête sur cette communauté débute.

00A0000000136266-photo-wallpaper-v-for-vendetta.jpg
Selon une source proche, les autorités fédérales « ont commencé à coopérer étroitement avec les différentes organisations ». Il faut dire que des sites d'ayants droit ou d'acteurs majeurs comme la RIAA ont été rendus indisponibles sans que cela ne change radicalement les positions prises par leurs responsables.

Enfin, le site rappelle que des sanctions ont déjà été prononcées comme pour cet étudiant américain qui a été condamné à 30 mois de prison pour avoir lancé des attaques Ddos contre des sites Web traitant de politique.

La question des attaques Ddos semble donc ne pas faire l'unanimité. Si le principe de l'action civique peut être retenu, les moyens sont plus douteux et contribuent à durcir le comportement des organisations visées. Le but obtenu est alors l'inverse de celui recherché...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Steam ajoute un tag « LGBTQ+ » et ouvre un hub dédié à ces contenus
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Volkswagen garantira les batteries de l'ID.3 pendant 8 ans : une première
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
Bill Gates considère que
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
scroll top