Spectre : aucun correctif logiciel n'en viendra à bout, selon des chercheurs de Google

Mathieu Grumiaux Contributeur
26 février 2019 à 13h26
0
Processeur

Selon des ingénieurs du moteur de recherche, la faille d'origine matérielle sera impossible à combler par un ou plusieurs patchs. Seule une nouvelle architecture pourra venir à bout des problèmes de sécurité engendrés par Spectre.

Des chercheurs en sécurité de Google ont étudié les différentes vulnérabilités découvertes après la mise en évidence de Spectre, une faille matérielle présente sur la très grande majorité des processeurs Intel, AMD ou ARM.

Une faille matérielle impossible à réparer totalement


Spectre permet d'utiliser l'exécution spéculative de manière frauduleuse par des pirates, leur permettant d'accéder à des données présentes sur la machine. Cette technique permet d'optimiser le fonctionnement du processeur en devinant la commande suivante lors de l'exécution d'un processus.

L'attaque Spectre force le processeur à exécuter une commande spécifique et contraire à la normale afin d'accéder à des informations normalement protégées, dont le contenu de la mémoire du noyau d'un ordinateur.

Différents patchs ont été déployés par les constructeurs de processeurs pour colmater les brèches, ces derniers entraînant des baisses de performances des ordinateurs. Pourtant divers rapports continuent d'affluer pour documenter de nouvelles failles de sécurité.

Spectre sera encore une préoccupation dans les prochaines années


Pour les ingénieurs de Google, le constat est sans appel. Il ne sera pas possible de corriger complètement les problèmes de sécurité relatifs à Spectre de manière logicielle. Le problème étant matériel, il faudra en passer par l'élaboration de processeurs réalisés sur une toute nouvelle architecture.

Intel a déjà annoncé la mise en place de correctifs matériels sur ses nouveaux processeurs, mais ces derniers utilisant l'exécution spéculative, il sera impossible d'empêcher de nouveaux modes d'attaque avant plusieurs années.

Les chercheurs concluent leur rapport par une formule fataliste : « Spectre porte peut-être trop bien son nom, car il semble destiné à nous hanter pendant longtemps ».

Source : Ars Technica

8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top