Kaspersky Lab : le niveau de spam au plus bas depuis 5 ans en 2012

31 janvier 2013 à 11h46
0
Selon le nouveau rapport de Kaspersky Lab consacré au spam, le trafic mondial de mails indésirables aurait considérablement baissé en 2012, jusqu'à atteindre son niveau le plus bas depuis 5 ans. Une situation qui s'expliquerait par le renforcement des protections anti-spam à travers le monde.

Néanmoins, malgré une baisse de 8,2% de spams envoyés dans le monde sur toute l'année 2012, le trafic de ces derniers reste encore incroyablement élevé : en effet, 72,1% qui ont circulé à travers le monde l'année dernière étaient des courriels indésirables. Par rapport à 2010 où ce « score » s'élevait à 90%, l'évolution est tout de même notable et positive.

01F4000005689470-photo-kaspersky-lab-spam-2012.jpg

Kaspersky Lab explique cette baisse par le renforcement des protections anti-spam instaurées par les services de messagerie eux-mêmes, qui exploitent de plus en plus la signature numérique DKIM, destinée à identifier le domaine d'origine des emails pour immédiatement faire le tri entre les courriels légitimes et les indésirables : de grandes plateformes de messagerie électronique utilisent cette méthode de vérification, parmi lesquelles celles Microsoft, Google ou encore Yahoo.

Autre piste évoquée : la baisse tarifaire des publicités sur les sites Internet, qui permettrait aux spammeurs d'utiliser d'autres moyens pour faire circuler leurs « offres » à faible coût, notamment sur les réseaux sociaux ou sur les blogs, et ainsi éviter de se frotter aux restrictions des messageries. Une technique cependant limitée compte tenu de la nature, souvent illégale, des services et produits proposés dans les spams.

Cette nette baisse s'accompagne par ailleurs d'une évolution des tendances chez les pays émetteurs : la Chine, qui n'apparaissait pas dans le top 20 des sources de spam en 2011, était en première place en 2012, générant 19,5% du spam mondial, devant les Etats-Unis (15,6%) et l'Inde (9,7%). Du côté de l'Europe, le bilan est globalement positif, puisque la part de spam produite par le Vieux Continent a été divisée par 2 en un an, s'établissant à 15% en 2012.

01F4000005689472-photo-kaspersky-lab-spam-2012.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Adyoulike lève 1,2 million d'euros et promeut l'intégration des pubs au contenu
BlackBerry 10 : la tablette PlayBook sera mise à jour
Tablettes : un marché en croissance de 75,3% au 4e trimestre 2012
Qualcomm entame 2013 sur des revenus record de 6 milliards
Gabe Newell, Valve : Apple est la plus grande menace de la Steam Box
Facebook : 23% des recettes publicitaires se font sur mobile
3DMark : sur Windows le 4 février, avec des scores détaillés (màj)
L'excellent Little Inferno arrive sur iPad
Google Earth s'enrichit de 100 000 visites touristiques
BlackBerry 10 : une gamme complète d'étuis, de batteries et d'accessoires
Haut de page