Kaspersky Lab : le niveau de spam au plus bas depuis 5 ans en 2012

31 janvier 2013 à 11h46
0
Selon le nouveau rapport de Kaspersky Lab consacré au spam, le trafic mondial de mails indésirables aurait considérablement baissé en 2012, jusqu'à atteindre son niveau le plus bas depuis 5 ans. Une situation qui s'expliquerait par le renforcement des protections anti-spam à travers le monde.

Néanmoins, malgré une baisse de 8,2% de spams envoyés dans le monde sur toute l'année 2012, le trafic de ces derniers reste encore incroyablement élevé : en effet, 72,1% qui ont circulé à travers le monde l'année dernière étaient des courriels indésirables. Par rapport à 2010 où ce « score » s'élevait à 90%, l'évolution est tout de même notable et positive.

01F4000005689470-photo-kaspersky-lab-spam-2012.jpg

Kaspersky Lab explique cette baisse par le renforcement des protections anti-spam instaurées par les services de messagerie eux-mêmes, qui exploitent de plus en plus la signature numérique DKIM, destinée à identifier le domaine d'origine des emails pour immédiatement faire le tri entre les courriels légitimes et les indésirables : de grandes plateformes de messagerie électronique utilisent cette méthode de vérification, parmi lesquelles celles Microsoft, Google ou encore Yahoo.

Autre piste évoquée : la baisse tarifaire des publicités sur les sites Internet, qui permettrait aux spammeurs d'utiliser d'autres moyens pour faire circuler leurs « offres » à faible coût, notamment sur les réseaux sociaux ou sur les blogs, et ainsi éviter de se frotter aux restrictions des messageries. Une technique cependant limitée compte tenu de la nature, souvent illégale, des services et produits proposés dans les spams.

Cette nette baisse s'accompagne par ailleurs d'une évolution des tendances chez les pays émetteurs : la Chine, qui n'apparaissait pas dans le top 20 des sources de spam en 2011, était en première place en 2012, générant 19,5% du spam mondial, devant les Etats-Unis (15,6%) et l'Inde (9,7%). Du côté de l'Europe, le bilan est globalement positif, puisque la part de spam produite par le Vieux Continent a été divisée par 2 en un an, s'établissant à 15% en 2012.

01F4000005689472-photo-kaspersky-lab-spam-2012.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top