La justice condamne un site de revente de billets de concert

01 juin 2018 à 15h36
0
Le tribunal de Brest vient d'interdire à un site anglais de revendre certains de ses billets de concerts. Viagogo.fr proposait des places quatre fois plus chères que le tarif normal pour un événement subventionné par la ville d'accueil et le département.

00A0000003947440-photo-justice-marteau-sq-logo-gb.jpg
En s'appuyant sur une loi de 1919, la justice a condamné le site viagogo.fr qui proposait de revendre des places pour les journées de concerts des « Vieilles charrues ». Le tribunal de Brest a invoqué la loi du 27 juin 1919 qui interdit « toute revente de billets à un tarif supérieur à sa valeur faciale pour des manifestations qui font l'objet de subventions publiques ». Comme le souligne Le Télégramme, cette manifestation est subventionnée non seulement par la ville d'accueil (Carhaix) mais également par le Conseil général du Finistère.

La société éditrice du site a donc été condamnée à régler la somme de 1 000 euros au titre d'astreinte si elle ne retire pas les offres qui sont vendues à un tarif supérieur à leur valeur faciale. Visiblement, le message est bien passé puisque suite à cette condamnation, le site affichait un message montrant que plus aucun billet n'était disponible pour cet événement.

En dehors de l'astreinte, le tribunal a condamné Viagogo Limited à verser 5 000 euros à l'association des Vieilles Charrues, pour préjudice moral.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Le SDK de Microsoft Surface 2.0 disponible au téléchargement
TVcheck : un réseau social à la Foursquare dédié à la télévision
Citrix se renforce dans le nuage avec le rachat de Cloud.com
Les ventes de smartphones dépasseront les ventes de mobiles fin 2011
HP restructure son département WebOS
La tablette S1 de Sony en précommande au Royaume-Uni le 1er septembre ?
Twitter : 3,3 millions d'adeptes en France
RIM :
Téléchargement : Hotfile accusé d'encourager la contrefaçon
La Chine se félicite de ses mesures anti-contrefaçon
Haut de page