Les services de prêt de crypto entre particuliers dans le viseur du régulateur américain ?

13 septembre 2021 à 13h20
0
Coinbase
© Coinbase

Coinbase a été informée d'une possible action en justice de la Securities
and Exchange Commission
(SEC) concernant le lancement du service « Coinbase Lend ».

Le lancement des comptes épargne libellés en crypto-monnaies a été reporté au moins jusqu'en octobre.

Coinbase dans le viseur de la SEC ?

La plateforme d’échange de crypto-monnaie a reçu un avis de la SEC indiquant que le régulateur a l'intention de poursuivre Coinbase au sujet de son service de prêt crypto.

Avec ce nouveau service, l’exchange veut concurrencer les protocoles de finance décentralisée (DeFi) tels que Compound et Aave en offrant des intérêts sur l'épargne en crypto-monnaie. Si l’exchange parvient à lancer Coinbase Lend, les utilisateurs et utilisatrices pourront recevoir des intérêts annuels de l’ordre de 4 % sur les dépôts de stablecoin USD Coin (USDC).

D’après le gendarme financier américain, Coinbase n'est pas une banque et les fonds prêtés par le biais du service ne seraient pas protégés par les assurances FIDC ou SIPC, qui assurent respectivement les fonds détenus sur les comptes d'épargne américains et les instruments financiers.

L’entreprise américaine a indiqué avoir été prise au dépourvu par la menace, compte tenu de ses efforts de collaboration avec l’agence de réglementation au cours des six derniers mois.

Incompréhension du côté de Coinbase

Le P.D.-G. de Coinbase, Brian Armstrong, a vivement réagi aux menaces du régulateur américain. Selon lui, l’entreprise est loin d’être la première à proposer ce type de service. De plus, le P.D.-G. a partagé son incompréhension en rapportant qu’il ne comprend pas bien en quoi un service de prêt peut être considéré comme un titre financier par la SEC.

Paul Grewal, directeur juridique de Coinbase, a expliqué : « La SEC nous a dit qu'elle considérait le programme Lend comme un titre financier, mais elle n'a pas voulu dire pourquoi ni comment elle était parvenue à cette conclusion ».

La SEC n’en est pas à son coup d’essai. Le gendarme financier s’est régulièrement montré hostile au secteur des crypto-monnaies. Toutefois, le rapport de force pourrait cette fois être plus équilibré puisque Coinbase est le premier exchange des États-Unis à avoir été introduit en Bourse.

Source : Vice

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Pour le régulateur US, les cryptos ne sont pas une monnaie pérenne et les stablecoins sont des jetons de casino
Pokmi, une plateforme NFT de contenu pour adultes française lève 9 millions d’euros
Marvel et DC interdisent aux créateurs de vendre librement des NFT de leurs œuvres
La plateforme FTX lance sa marketplace de NFT et en vend (cher) un (moche) de son cru
MS Satoshi : 3 hommes et 1 bateau, ou l’utopie flottante au pays des crypto-monnaies
Après le Salvador, au tour du Panama d'envisager de donner cours légal au bitcoin
L'impact écologique de l'exploitation du Bitcoin à nouveau pointé du doigt
Les nouveaux
Le Bitcoin (BTC) devient une monnaie officielle au Salvador (mais les Salvadoriens sont sceptiques)
NFT : un faux Banksy vendu 300 000$ en ETH... puis remboursé par l’arnaqueur
Haut de page