Bernard Cazeneuve veut limiter le chiffrement des messageries

Par
Le 23 août 2016
 0
Quelles sont les implications politiques et sociales d'une limitation du chiffrement des communications ? Voilà le sujet sur lequel le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve entend amorcer en cette rentrée.

Depuis quelques temps les messageries chiffrées sont pointées du doigt par les gouvernements à travers le monde. Ces derniers estiment en effet que ces dispositifs de sécurité facilitent les communications à couvert dans l'organisation des terroristes.

Le Conseil National du Numérique entend ainsi lancer une réflexion, une initiative qui survient précisément alors que le Ministère de l'intérieur a officiellement communiqué sur Twitter que « Pour le seul mois d'août, la DGSI a procédé à l'arrestation de 7 individus, tous écroués, dont au moins 3 avaient des projets constitués ».


Bernard Cazeneuve souhaite ainsi amoindrir le chiffrement des messageries afin que les autorités puissent accéder de manière privilégiée aux échanges. Ce dernier s'appuierait notamment sur une directive européenne assimilant le statut des messageries tels que WhatsApp ou Skype à des opérateurs téléphoniques.



Dans un communiqué officiel le Conseil National du Numérique s'oppose à la diminution du chiffrement et explique que « de telles mesures auraient pour conséquence d'affaiblir la sécurité des systèmes d'information dans leur ensemble en ouvrant des failles de sécurité utilisables par tous, à des fins légitimes ou mal-intentionnées ».

Reste à savoir si, dans ce débat qui promet d'être houleux, l'exception fera la règle.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Sécurité informatique

scroll top