Attaque contre le Playstation Network : pas de vol de données selon Sony

25 août 2014 à 10h57
0
Le PlayStation Network (PSN) a subi une attaque DDoS dans la journée de dimanche, entraînant l'impossibilité pour les joueurs d'accéder aux différents services en ligne sur PS3, PS4 et PS Vita. Sony a rapidement communiqué pour rassurer les utilisateurs.

04255254-photo-psn.jpg
Le PSN et le Sony Entertainement Network (SEN) ont été victimes dimanche d'une attaque par déni de service sur leurs serveurs, faisant tomber les services dans la foulée et les rendant inaccessibles durant plusieurs heures. L'attaque a été confirmée par Sony, qui s'est attelé à corriger le problème pour remettre sur pied les deux plateformes. Dans la soirée de dimanche, le blog officiel de PlayStation confirmait le retour en ligne du PSN et du SEN. « Les gens peuvent à nouveau profiter des services sur leurs appareils PlayStation » affirmait alors Sony.

L'entreprise indique « n'avoir trouvé aucune preuve d'intrusion sur le réseau et aucune preuve d'accès non autorisé aux renseignements personnels des utilisateurs ». Etant donné que la mise hors-ligne du PSN a empêché de nombreux joueurs d'accéder aux jeux et autres services en ligne dimanche, la maintenance initialement prévue lundi 25 août va être décalée à une date ultérieure, ajoute Sony.

L'attaque revendiquée

Cette attaque DDoS lancée à l'encontre des services de Sony a eu de quoi donner des sueurs froides à l'entreprise, mais également aux joueurs qui ont vécu le piratage massif de la plateforme en 2011. A l'époque, le PSN était restée hors-ligne près d'un mois et de nombreuses données personnelles avaient fuité. La rapidité de communication de la firme nippone dimanche a clairement pour but de rassurer les plus inquiets.

Néanmoins, les pirates à l'origine de l'attaque ne se sont pas contentés de perturber l'accès aux services : le groupe LizardSquad, qui revendique la paternité de l'attaque DDoS, a également lancé une alerte à la bombe sur Twitter concernant un vol d'American Airlines dimanche. Parmi les passagers se trouvait John Smedley, le président de Sony Online Entertainment. Le vol a été dérouté.





Déjà alerté par l'attaque DDoS, le FBI enquête également sur cette alerte à la bombe pour mettre la main sur les responsables. Espérons, aussi bien pour Sony que pour les joueurs, qu'il ne s'agisse pas du début d'une nouvelle vague de piratage, alors que l'entreprise souhaite mettre l'affaire de 2011 définitivement derrière elle.

Playstation 4 : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google continuera de référencer les articles sans rémunérer les éditeurs allemands
Surface Pro 3 aurait-elle un problème de surchauffe ?
WhatsApp passe la barre des 600 millions d'utilisateurs actifs
Iliad et Dassault Systèmes sont les groupes français jugés les plus innovants
AMD Radeon R9 285 : nouveau GPU pour nouveau milieu de gamme
Google rachète Gecko Design pour les produits de Google X
Galileo : les satellites sont sur une mauvaise orbite
iMessage vs BBM : quand BlackBerry tacle Apple...
Live Japon: des caisses enregistreuses infaillibles
Revue de Web : Assassin's Creed à l'Age de pierre
Haut de page