La justice américaine inculpe des pirates ayant diffusé le virus Gozi

24 janvier 2013 à 13h17
0
Les autorités fédérales américaines viennent d'inculper trois personnes accusées d'avoir utilisé le virus Gozi et ainsi avoir infecté près d'un million d'appareils. Parmi ces machines vérolées figuraient des postes appartenant à la Nasa.

00DC000001777750-photo-nasa.jpg
Suite à une enquête du FBI, le département américain de la justice annonce avoir inculpé trois pirates qui avaient créé et diffusé le virus Gozi. Une fois installé sur un poste cible, ce malware permettait de dérober des informations bancaires, notamment les mots de passe et identifiants nécessaires pour accéder aux comptes des victimes.

Découvert en 2007, le virus a sévi en Europe (notamment en France, Allemagne, Finlande, Italie, Grande-Bretagne...) et, selon les autorités américaines, infecté un million d'appareils à travers le monde (dont 40 000 postes aux Etats-Unis). La justice ajoute même que plusieurs ordinateurs appartenant à la Nasa ont été touchés par cette menace.

Sa diffusion était plutôt simple puisqu'un fichier PDF était envoyé à une victime. Si cette dernière décidait de l'ouvrir, un programme malveillant s'installait et collectait les données permettant d'accéder à des comptes bancaires puis de vider ces derniers.

Après avoir mené des investigations, les autorités américaines ont ainsi mis la main sur Nikita Kuzmin, un pirate russe accusé d'être le créateur du virus mais également sur deux autres complices, le letton Deniss Calovskis et le roumain Mihai Ionut Paunescu. Ils risquent respectivement une peine maximale de 95, 67 et 60 années de prison pour avoir mis sur pied une organisation permettant de s'introduire sans autorisation dans un système informatique.

Si leur peine devrait toutefois être considérablement réduite puisque le créateur de Gozi a déjà plaidé coupable en 2010, le DoJ rappelle qu'ils ont également permis la diffusion d'autres programmes malveillants comme les chevaux de Troie Zeus ou SpyEye.

01F4000005675372-photo-sans-titre-1.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top