Faille AT&T : le hacker plaide coupable

01 juin 2018 à 15h36
0
Andrew « Escher » Auernheimer avait été inculpé dans le cadre de la faille découverte sur les serveurs de l'opérateur AT&T. Cette fois, il plaide coupable afin de pouvoir négocier un accord et échapper à une lourde peine.

00A0000003292396-photo-andrew-auernheimer.jpg
Les choses semblaient plutôt mal engagées pour le hacker Andrew Auernheimer. Accusé de s'être introduit sans autorisation sur les serveurs d'AT&T afin de procéder à des vols d'identité, il encourrait une peine entre 12 et 18 mois de prison. Le hacker avait ensuite pu être rapidement inculpé grâce aux aveux d'un des ses acolytes, Daniel Spitler. Accusé de charges similaires, ce dernier avait alors plaidé coupable.

Pire, lors d'une perquisition au domicile du hacker, le FBI avait découvert dans sa salle de bain de l'ecstasy, de la cocaïne ainsi que du LSD. La situation devenant difficilement tenable, Auernheimer a donc fait le choix de transiger et de plaider coupable afin qu'un accord puisse être trouvé entre les parties.

Pour rappel, en juin 2010, Goatse Security dévoilait une faille sur le site de l'opérateur américain AT&T. A l'époque, le groupe de hackers (auquel appartenaient Auernheimer et Spitler) estimait que des pirates avaient mis la main sur les informations confidentielles de 120 000 clients détenant un iPad chez l'opérateur américain.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD révèle malencontreusement le prix d'un FX-Series à huit cœurs
Le Galaxy S II blanc débarque en Grande-Bretagne
Clubic Week 2.0 : la musique gratuite c'est fini !
Live Japon : la radioactivité stimule la recherche
Revue de Web : une chèvre, un oiseau-robot, des Wookies...
Google a racheté plus de 1000 brevets à IBM
Android équipe 39 % des smartphones aux États-Unis
Yahoo, Alibaba et Softbank officialisent enfin leur accord
Eee PC X101 : le netbook MeeGo d'Asus détaillé
BT sommé de bloquer le nouvel index Newzbin
Haut de page