Avec le format MXP4, Musinaut veut réinventer le MP3

0
00FA000000674598-photo-mxp4.jpg
Philippe Ulrich et Sylvain Huet
Musique 4.0 ? Après avoir créé le langage SCOL pour Cryo puis participé à la conception de la lampe DAL et du lapin Nabaztag pour Violet, Sylvain Huet s'est récemment associé à |clubic|Gilles Babinet|fin||neteco|gilles-babinet|fin| et surtout |clubic|Philippe Ulrich|fin||neteco|philippe-ulrich|fin|, rencontré chez Cryo, pour créer Musinaut, une jeune pousse à l'origine d'un nouveau format audio interactif baptisé MXP4.

« Le MXP4 est un nouveau format d'enregistrement et d'écoute de la musique. Notre idée est de conserver les avantages d'une musique enregistrée sur un support numérique tout en proposant aux auditeurs de retrouver l'émotion, l'interaction et la surprise que procure un concert », explique Sylvain Huet.

S'appuyant sur les pistes inexploitées par les artistes lors de leurs enregistrements, un titre enregistré en MXP4 peut ainsi être écouté de millions de manières différentes, autorisant également les artistes à créer des ambiances musicales, baptisées Skin, adaptées à leur propre culture artistique.

« Avec 24 photos par seconde on a inventé le cinéma. En multipliant ainsi les pistes audio, nous donnons une nouvelle dimension à la musique enregistrée, proche d'une expérience 'live' », explique Philppe Ulrich, directeur de la société, qui entend ainsi aider l'industrie musicale à redonner de la valeur aux supports enregistrés.

Testé par le rappeur Passi, don't l'un des titres est ainsi décliné dans différents univers musicaux (Sly and the Family Stone, Marvin Gay, etc..), la technologie MXP4 permet également aux artistes d'adapter l'ambiance musicale d'un titre en fonction de l'heure de la journée ou de la météo. « Il existe des casques permettant d'analyser les ondes cérébrales qui nous permettront de proposer un jour des ambiances différentes en fonction de l'humeur de l'auditeur », promet même Sylvain Huet.

Persuadés que leur technologie « d'écoute participative » peut révolutionner une industrie musicale durement touchée par le piratage, les deux compères ont commencé à promouvoir le format MXP4 auprès des artistes, via le site Flying-Truffles.com, des maisons de disque, mais également auprès d'opérateurs et de constructeurs qui devront à terme acheter les licences des codecs MXP4 et les serveurs capables de diffuser ou streamer les fichiers sur des ordinateurs, des téléphones ou des baladeurs, connectés ou non.

|neteco|Grâce à une levée de fonds de 6,5 millions de dollars réalisée en mars dernier, la société Musinaut dispose en tout cas de moyens financiers significatifs pour créer un écosystème vertueux autour du MXP4, un format qui sera d'ailleurs officiellement dévoilé fin janvier à Cannes lors du Reed Midem et qui pourrait apparaitre comme l'une des solutions à la crise que connaît actuellement l'industrie musiciale.|fin|

00FA000000674596-photo-mxp4.jpg
00FA000000674594-photo-mxp4.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Mission Olivennes : retour de la riposte graduée ?
Gigabyte annonce ses cartes mères 790 FX
Les Catalyst 7.11 de novembre en ligne
iPhone : les forfaits Orange dévoilés ?
Chorus : Bercy retarde l'intégration de son ERP
Nouveautés pour les utilisateurs de cartes PhysX
DivX Box, Kiss 1600, EVA 8000 comparées sur Clubic
Leclerc : offres DATA pour mobiles et offres 'Internet fixe' en préparation
Zaoza.com, le kiosque de Vivendi, entrouvre ses portes
Une suite et une extension pour  Dungeon Lords
Haut de page