OiNK : un site BitTorrent pour la musique fermé

0
00F0000002765322-photo-logo-oink.jpg
Un homme de 24 ans du Teesside dans le nord-est de l'Angleterre a été arrêté par la police après une enquête et une intervention de grande envergure. L'homme en question serait le responsable du site OiNK qui proposait des liens vers des fichiers « trackers » pour le réseau BitTorrent afin de télécharger de la musique gratuitement et de façon illégale. Le site fonctionnait seulement sur le principe d'invitations et avait donc un caractère plutôt privé si on le compare à d'autres sites BitTorrent.

Cette opération aurait été menée par Interpol après deux ans d'enquête avec la collaboration de l'IFPI (International Federation of the Phonographic Industry) et de la British Phonographic Industry (BPI). L'homme aurait été arrêté alors qu'il venait de regagner son domicile. Pendant ce temps d'autres équipes de policiers se chargeaient de fouiller son bureau chez son employeur et le domicile de son père où il logeait. Les serveurs du site présents à Amsterdam auraient aussi été saisis, provoquant la fermeture du site Web incriminé (comme on peut le voir ici).

Selon l'IFPI, le site serait responsable, cette seule année, de la publication de 60 albums importants sur Internet avant même leurs sorties officielles dans le commerce. Les équipements informatiques saisis devraient maintenant être analysés, tandis que l'homme arrêté devrait être mis en examen.

L'affaire très médiatisée outre-Manche a notamment été couverte par la BBC qui a d'ores et déjà mis en ligne un reportage vidéo liée à ce sujet. Reportage (curieusement orchestré ?) que vous pouvez visionner ci-dessous :

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page