J-Phone lancera son service 3G le 20 décembre

Par
Le 06 décembre 2002
 0

Plus d’un an après NTT DoCoMo, et huit mois après KDDI, le troisième opérateur mobile japonais s’apprête à lancer son service 3G avec du "roaming".

Plus d'un an après NTT DoCoMo, et huit mois après KDDI, le troisième opérateur mobile japonais s'apprête à lancer son service 3G avec du "roaming".

J-Phone, troisième opérateur mobile au Japon, a annoncé mardi qu'il était prêt à lancer son service de téléphonie mobile de troisième génération le 20 décembre prochain. Va-t-il profiter du chemin balisé par ses concurrents ?

NTT DoCoMo, numéro un des opérateurs mobiles nippons, a lancé son service 3G supportant des débits de 64 Kbit/s à 384 Kbit/s, le 1er octobre 2001.

Moins heureux sur ce terrain qu'avec son service i-mode, norme propriétaire utilisant un réseau cellulaire numérique de seconde génération (débit maximal de 9,6 Kbits/s), DoCoMo a révisé ses précisions 3G à la baisse.

La filiale mobile de NTT table sur 320 000 abonnés en mars 2003 à son service 3G (FOMA), contre 1,38 million de clients initialement prévus ! Par comparaison, l'i-mode a déjà conquis 34 millions d'abonnés japonais, et aujourd'hui la technologie progresse en Europe, en France notamment avec Bouygues Telecom qui communique beaucoup sur l'Internet de poche.

KDDI, le challenger de DoCoMo, a lancé son service 3G en avril dernier. Le second opérateur japonais a même réussi a lui damé le pion sur ce marché : Fin juin 2002, DoCoMo comptait 114 500 abonnés FOMA, soit moins d'un dixième de la clientèle 3G de KDDI !

Les concurrents essuient les plâtres, tandis que J-Phone se réveille.

Bien connu pour son service "Sha-mail" (combinant téléphonie/photo/e-mail) sur réseau 2,5G à 28,8 kbit/s, avec plus de 6M d'abonnés, la filiale de l'opérateur britannique Vodafone a pris le temps de préparer le lancement de sa nouvelle offre.

J-Phone a signalé à la presse que dès le lancement de son service 3G le 20 décembre 2002, une option d'itinérance internationale sur une cinquantaine de pays serait proposée. C'est un atout majeur par rapport à la concurrence, qui ne propose pas de "roaming".

L'itinérance, ou "roaming", permet à l'abonné d'un opérateur mobile, ici J-Phone, d'appeler ou d'être appelé avec son propre téléphone dans différents pays étrangers où sont installés des opérateurs partenaires.

Avec la 3G, J-Phone a pour objectif de séduire 1 million d'utilisateurs l'an prochain. Son service de troisième génération sera proposé sur 60% du territoire japonais dans un premier temps, avant de s'étendre dans le pays au second semestre 2003.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top