ART : croissance de la téléphonie mobile et tassement 'du fixe' en un an

Ariane Beky
12 novembre 2002 à 00h00
0

L’ART "observe un léger recul du chiffre d'affaires du marché des services de télécommunications au 2ème trimestre 2002."

L'ART "observe un léger recul du chiffre d'affaires du marché des services de télécommunications au 2ème trimestre 2002."

L'Autorité de régulation des télécommunications (ART) a publié mardi son Observatoire des marchés pour le second trimestre 2002 en tenant compte de l'activité des seuls opérateurs.

Le marché des services de télécommunications a légèrement reculé entre le 2ème trimestre 2001 et la même période cette année, malgré la croissance du marché de la téléphonie mobile.

Ce marché a augmenté de 16,6% en volume et de 10,9% en valeur par rapport au second trimestre de l'année 2001. En un an, la part du trafic des communications nationales (fixes et mobiles) à destination de téléphones mobiles est passée de 22,6% à 27,8%.

L'ART rappelle que le taux de pénétration de la téléphonie mobile en France est de 62,6% au 30 septembre 2002.

Un abonné à la téléphonie mobile paie une facture de 25,30 euros par mois en moyenne (soit une baisse de 4,7% sur un an) pour 112,1 minutes de communications environ, et une douzaine de SMS - l'utilisation des messages courts progresse de 70% en un an !

A l'inverse de la téléphonie mobile, le marché de la téléphonie fixe se "tasse". "La grande majorité des indicateurs évolue à la baisse, tant en volume qu'en valeur", souligne l'ART dans son communiqué.

Deux exceptions sont à signaler néanmoins : D'une part, le trafic à destination des mobiles, augmentation du nombre d'abonnés mobiles (sans abonnement fixe) et baisse des tarifs fixe vers mobile obligent ; d'autre part, le nombre d'abonnements à la présélection (en augmentation de 64,1% sur un an ) en faveur des opérateurs privés de téléphonie fixe (Tele2, Cegetel, etc.)

Il est possible que la téléphonie fixe en France, France Télécom en tête, ne sombre pas totalement grâce à l'accès Internet notamment via l'ADSL :

"L'Internet poursuit sa progression", observe l'Autorité. Quelques 21,344 milliards de minutes d'accès au Réseau ont été facturées aux clients finals, soit une progression de 19,3% entre le 2nd trimestre 2001 et le 2nd trimestre 2002.

Quant au nombre d'abonnés à l'Internet haut débit via l'ADSL (asymetric digital Subscriber line), il a été multiplié par quatre par rapport au 2ème trimestre de l'année 2001 !

L'ART précise pour conclure que ces chiffres seront complétés lors de son prochain Observatoire trimestriel par les résultats émanant des fournisseurs d'accès à Internet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top