Orange ne lancera pas son réseau 3G en Suède avant 2006

Ariane Beky
06 août 2002 à 00h00
0

Selon l’autorité télécoms suédoise, Orange envisage de retarder de trois ans le lancement de son réseau 3G (UMTS) en Suède.

Selon l'autorité télécoms suédoise, Orange envisage de retarder de trois ans le lancement de son réseau 3G (UMTS) en Suède.

L'autorité suédoise des postes et télécommunications (PTS - Post & telestyrelsen) a fait savoir mardi que le premier des opérateurs de téléphonie mobile en France, Orange, lui a officiellement demandé que soit reculé le lancement de son réseau 3G en Suède.

Depuis le mois de mai dernier, PTS discute avec les opérateurs titulaires d'une licence UMTS suédoise d'un éventuel report du lancement des services mobiles de troisième génération prévu initialement pour 2003.

La Suède a attribué quatre licences 3G en décembre 2000 : à Vodafone, premier opérateur mobile européen ; au consortium HI3G, composé de la société d'investissement Investor et du hongkongais Hutchison Whampoa ; au second opérateur suédois Tele2 ; et à la filiale mobile de France Télécom.

Ces quatre opérateurs ont obtenu une licence à l'issue de soumissions compétitives ou "concours de beauté" : pour un coût nominal, ils s'étaient théoriquement engagés sur l'échéance de 2003 pour le lancement de la 3G, et sur la couverture totale du territoire suédois (8,9 millions d'habitants).

"Orange nous a envoyé un document qui implique un report de la mise en service de la 3G au 31 décembre 2006. L'opérateur français veut également réduire la couverture à 8,3 millions de personnes", a signalé à Reuters Hans BRANDSTROM, Directeur de la branche téléphonie mobile de PTS.

En Suède, les opérateurs s'inquiètent du nombre de combinés 3G disponibles, du placement et des permis pour les pylônes, et des problématiques liées aux accords d'itinérance. Ailleurs en Europe, d'autres se sont largement endettés pour obtenir des licences 3G, certains ont même abandonné l'UMTS.

En juillet, l'opérateur espagnol annonçait le gel de ses opérations européennes de téléphonie mobile, à l'exception de l'Espagne. Son partenaire en Allemagne, le finlandais Sonera, signalait quant à lui le passage par perte et profit de la totalité de son investissement dans la 3G allemande...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
scroll top