Christophe POULIN, Psion, l'ordinateur de poche

17 mars 2000 à 00h00
0
Leader du marché de l'ordinateur de Poche "avec clavier", Psion, une entreprise britannique est aussi à l'origine d'EPOC, le système d'exploitation européen léger, concurrent numéro 1 de Windows.

JB - Monsieur Poulin, bonjour. Quel est l'axe de développement de Psion ? Après le Siena, le Series3, le Series 5 et le maintenant le "Series 7", peut-on s'attendre à une montée en gamme de Psion ou allez vous revenir sur le marché des agendas de poche (Siena, ..) ?

CP - Nous réalisons il est vrai à une montée en gamme effective sur le marché d'entreprise avec le Netbook ou encore les tablettes EPOC 32. Le Series 7 est un produit test qui est pour l'instant réservé au marché britannique. Nous commercialiserons une version assez proche du Series 7 dans la forme mais beaucoup plus performante en fin d'année, ce nouveau produit s'appelle netBook.

Notre gamme «Grand Public» vient d'être récemment renouvelée avec le lancement ce mois ci du Series 5mx et du Revo. Ces deux produits ont en commun un nouveau concept indispensable aux assistants électroniques, ils sont communicants. Il est maintenant possible d'envoyer et de recevoir des Emails, des Fax, ou de surfer sur Internet à partir d'un appareil qui tient vraiment dans une poche. Ce n'est pas une évolution dans la gamme, c'est le marché qui évolue. Le succès des ordinateurs de poches et assistants PSION reconnu depuis une quinzaine d'année se doit en grande partie à l'anticipation des besoins utilisateurs. Depuis deux ans PSION a sû rapprocher le marché des outils mobiles d'accés à l'information personnelle que sont les assistants électroniques avec les outils mobiles communiquants que sont les téléphones GSM. Le Series 5mx et le Revo utilisent le nouveau systéme d'exploitation EPOC32 de Symbian (filiale de Psion) mais aussi Joint Venture regroupant les ténors de la téléphonie mobile; Nokia, ERICSSON, , MATSUSHITA-PANASONIC, pour ne citer que les plus grands. Il s'agit non seulement de la première vrai standardisation d'un système d'exploitation sur le marché des assistants électroniques, mais c'est aussi la premiére vrai délocalisation de l'accés à l'internet. En resumé et sans prétention notre situation de pionnier fait de Psion le leader inconstesté sur le marché de l'assistant électronique en général, nous ne cherchons pas à nous positionner dans une quelconque sous famille.

JB - Comment définissez vous le marché sur lequel vous travaillez ? Avez vous des estimations quantitatives pour les prochaines années et quelles est la part de marché attendue pour Psion ?

CP - Nous sommes actuellement en phase de rapprochement du marché de l'assistant électronique avec celui de la téléphonie mobile et de l'internet. Nous ne parlons actuellement de produits WID (Wireles Information Device), c'est le marché de l'outil d'information mobile. C'est un vaste programme et annoncer des parts de marché serait illusoire, par contre il est évident que notre avance et celle de Symbian est un atout important.

JB - Devant le succès du Palm Pilot, comment expliquez vous que Psion ne dispose pas de tablette graphique à son catalogue? Vous estimez que ces produits sont trop menacés par les futurs téléphones mobiles?

CP - Il est vrai que les tablettes de se vendent bien, mais en se qui concerne la France, Psion est leader et il en est de même dans la plupart des pays d'Europe. Les tablettes ont sû élargir le marché grâce à un positionnemet prix assez bas et à leur facteur forme jusqu'alors réservé à de vrais innovations technologiques comme le Newton par exemple.

JB - Quel importance accordez vous à l'aspect "communicant" des appareils de poche ? Pensez vous pouvoir bientôt proposer en série des appareils équipés d'un modem GSM interne?

CP - Le système d'exploitation EPOC32 est un produit Symbian, l'ensemble de la gamme PSION est dorénavant communiquante, c'est le premier axe de développement de Psion. Intégrer un GSM dans un ordinateur de poche n'est pas une nouveauté. Le marché de la téléphonie montre bien que les paramètres du succès sont; la performance, la miniaturisation et l'autonomie. Intègrer un GSM dans nos produits condamnerait à coup sûr la miniaturisation et l'autonomie. La solution actuelle la plus efficace est de séparer le GSM qui n'est pour le Psion qu'un "tuyau" dont l'usage DATA (Email, Internet) n'est pas permanent. D'autre part il existe encore aujourd'hui un facteur coût non négligeable ! la communication GSM est onéreuse et pour permettre à nos utilisateurs de pratiquer l'Email et le Web en déplacement, nous lancons avec le Revo un petit modem autonome et infrarouge qui est à la fois compatible avec une ligne téléphonique normale en 56k et V90 mais aussi compatible GSM Nokia et Ericsson

JB - Comment considérez vous la concurrence de sociétés comme Compaq, HP ou Casio?

CP - Ces produits ont en commun le systéme d'exploitation Windows CE de Microsoft, ces trois entreprises sont aussi constructeurs de PC et donc partenaires de Microsoft sur le marché du PC portable aujourd'hui encore incontestablement plus important que celui des assistants électroniques. Il est probable que le choix Windows CE ait plutôt été dicté par des considérations de facilité et d'antériorité de partenariat que comme un réel choix technologique. Les choses changent et des entreprises comme ERICSSON, PHILIPS, SHARP qui ont commercialisé des produits Windows CE se tournent vers Symbian et y ont investi des gros capitaux. Ce n'est pas un achat de licences, il s'agit d'une Joint-Venture, un investissement à long terme.

JB - Les Psions tournent sous EPOC32, Craignez vous la concurrence de PalmOS ou surtout de WinCE ?

CP - Je viens de vous expliquer la situation de WinCE. En ce qui concerne le PalmOS, nous ne constatons aucun regroupement de grand constructeur qui puisse autoriser le PalmOS à s'inscrire ailleurs que sur leur marché. Il existe de nombreux critéres qui contribuent à faire d'un assistant électronique une machine à succés, et s'il n'en manque qu'un le produit est un échec, les WinCE à clavier ou en tablette ne connaissent pas le succès escompté et longtemps annoncé, ils ont pourtant essayé de se calquer sur les concepts Psion et Palm. L'erreur n'est-elle pas de résumer la différence Psion Palm à l'existence ou l'absence d'un clavier ?

JB - Ou en est l'offre logicielle sous EPOC32? Quels sont vos axes de développement?

CP - Nos produits sont livrés à l'origine avec une gamme complète et étendue de solutions logicielles pratiques et productives, dont les applications de gestion des comptes Email, le navigateur Internet, la gestion des agenda et des contacts, la synchronisation des contacts avec les téléphones mobiles, le calepin, le traitement de texte, le tableur, etc... Nos axes de développements principaux sont la communication mobile et la compatibilité avec les messageries personnelles et d'entreprises (Lotus Notes, GroupWise, etc..). Par ailleurs, de nombreux éditeurs de logiciels proposent aussi unegamme d'applications qui s'étend des jeux à la base de données relationnelle en passant par la planification de trajets routiers et la compatibilité GPS. Cette offre complémentaire et la plus large du marché permet de personnaliser un Psion en fonction des besoins de chacun qu'ils soient professionnels ou personnels.

JB - Les logiciels sont désormais directement menacés par des services bureautiques en ligne. Est-il envisageable que Symbian développe un "portail" pour les appareillages de poche?

CP - Nous y travaillons, d'ailleurs une Java Machine est systématiquement livrées avec nos produits, notre récente compatibilité Java nous ouvre entre autre une porte royale à ce type de service.

JB - Symbian souhaite t'il se limiter aux appareils de poche ou y'a t'il une stratégie globale mélant domotique, consoles de jeu et appareils audio ?

CP - Epoc 32 de Symbian est reconnu comme étant le système d'exploitation le plus adapté pour faire tourner les applications les plus complexes en faisant appel à un minimum de ressources matérielles. D'autre part EPOC 32 est particulièrement bien adapté aux microprocesseurs á faible consommation, les produits PSION disposent d'une autonomie considèrablement plus importante que celle de ses concurrents. C'est un atout majeur qui explique en partie le Leadership de PSION.

JB - Enfin, Comment Symbian pourra t'il gérer la coexistence de 4 concurrents dans une même alliance ? Ericsson et Nokia semblent aussi s'intéresser de près au marché des PC de poche communicants...(MC218, Communicator...)

CP - Symbian permet de créer un véritable standard et d'accélérer la commercialisation de produits mobiles et communiquants. Mais le marché des assistants électroniques répond á des critères bien plus nombreux que le facteur forme ou les caractéristiques techniques.

JB - Monsieur Poulin, je vous remercie.
Modifié le 20/09/2018 à 15h48
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top