Symbian veut transformer le "code en cash"

Jérôme Bouteiller
12 novembre 2003 à 00h00
0
Qui sera le Windows du téléphone ? Face à la concurrence des systèmes d'exploitation de poche de Microsoft, PalmSource, Openwave ou Linux, la société britannique Symbian entend séduire les développeurs logiciels avec la double promesse des volumes et des marges.

Reprenant les actifs de Psion dans le logiciel (EPOC), Symbian édite depuis 1998 un système d'exploitation pour médiaphones (téléphones multimédias) et ordiphones (ordinateurs de poche communicants) et compte à son capital des géants des télécoms comme Nokia, Sony Ericsson, Ericsson, Psion, Siemens ou encore Matsushita.

A l'occasion des 'Symbian Developer Day 2003' organisés cette semaine à Paris, l'éditeur a pu confirmer la montée en puissance de sa plate-forme utilisée par une pluie de nouveaux terminaux : Nokia 6600 et 7700, Sendo X, Sony Ericsson P900, A920, Samsung SGH-D700 ou encore le formidable BenQ P30. La société devrait ainsi largement dépasser les 6 millions d'unités sur l'année 2003, faisant de sa plate-forme le leader de ce tout jeune segment.

Bien qu'ayant racheté à Ericsson les équipes à l'origine de la suite logicielle UIQ, utilisée sur le P900, Symbian n'entend pas se renforcer dans le domaine des applications, laissant d'une part le champ libre à Nokia avec ses suites Series90 et surtout Series60, déjà retenues par de nombreux constructeurs mais également ouvrant la voie à un dynamique marché des éditeurs tiers.

Lors de sa présentation, Sony Ericsson a d'ailleurs confirmé que les applications tiers étaient plébiscitées par les utilisateurs de son ordiphone et que "l'application shop", développé en partenariat avec handango.com et permettant le téléchargement payant par les airs de logiciels, était très bien accueilli.

Avec très précisément 1834 applications développées pour Symbian OS (OPL, Java, C++, ...), la société européenne est néanmoins encore loin derrière PalmSource ou Microsoft mais entend séduire les développeurs avec la double promesses des millions de terminaux écoulés (Nokia parle en dizaines de millions d'unités pour les prochaines années) et de leur monétisation pour rattraper son retard.

Efficace et encore très discrète, la société Symbian devrait devenir l'un des leaders mondiaux du logiciel grand public avant la fin de la décennie. Un fait suffisamment rare pour une société européenne et qui mérite d'être souligné !
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
scroll top