Le jeu mobile devrait générer des milliards dès 2006

Jérôme Bouteiller
20 octobre 2003 à 00h00
0
Après les sms et logos/sonneries, le jeu sera t'il la nouvelle vache à lait du téléphone ? Selon une étude de l'institut Frost & Sullivan, le marché des jeux sur téléphones mobiles pourrait générer un chiffre d'affaires de 7 Milliards de dollars dès 2006 en Europe contre environ 800 millions en 2002. A cet horizon, le jeu pourrait représenter 5% du chiffre d'affaire des opérateurs cellulaires.

Optimiste, l'étude souligne que la demande pourrait exploser en bénéficiant d'un élargissement de la chaîne de distribution des jeux, d'une hausse de leur popularité auprès des consommateurs et surtout de l'amélioration des outils de paiement et de distribution par les airs.

Selon l'étude, la distribution par les airs (OTA, "over the air") devrait d'ailleurs représenter 88.3% des ventes de jeux pour téléphones mobiles avec un prix moyen de 15 dollars, contre une fourchette de 25 à 45 dollars pour des jeux sur cartouche.

En 2003, près d'un téléphone sur deux est compatible avec les jeux mobiles (technologies Java, ExEn, BREW, Palm OS, Symbian, Windows, etc...) et toute l'industrie espère, à l'image de la dernière Nokia N-Gage, que le jeu prendra le relais du SMS, des logos/sonneries et des MMS/photo, afin d'augmenter les revenus data des opérateurs.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39

Soyez toujours courtois dans vos commentaires et respectez le réglement de la communauté.

0
0

Actualités récentes

Samsung Galaxy Z Fold 2 : personnalisez gratuitement votre smartphone pliant
Idée cadeau pas cher : le bracelet Huawei Band 4 bradé pour le Black Friday
Black Friday Fnac : le Chromebook Acer Spin profite d'une belle promotion encore ce week-end
Profitez de -30% sur une Smart TV Sony Bravia 65
Wizama signe un partenariat avec un géant du jeu de société pour développer de nouveaux jeux
Soulmates : AMC a trouvé son âme sûre
Juste après le Black Friday, RED by SFR lance deux offres 100 Go et 160 Go !
USB4 : tout ce qu'on sait déjà, tout ce qu'il faut savoir
USB 4, USB 4.0, USB4 ? Tout ce qu'on sait déjà, tout ce qu'il faut savoir
La start-up Karakuri présente sa cantine robotique digne d'un film d'anticipation
Haut de page