Le jeu mobile devrait générer des milliards dès 2006

Jérôme Bouteiller
20 octobre 2003 à 00h00
0
Après les sms et logos/sonneries, le jeu sera t'il la nouvelle vache à lait du téléphone ? Selon une étude de l'institut Frost & Sullivan, le marché des jeux sur téléphones mobiles pourrait générer un chiffre d'affaires de 7 Milliards de dollars dès 2006 en Europe contre environ 800 millions en 2002. A cet horizon, le jeu pourrait représenter 5% du chiffre d'affaire des opérateurs cellulaires.

Optimiste, l'étude souligne que la demande pourrait exploser en bénéficiant d'un élargissement de la chaîne de distribution des jeux, d'une hausse de leur popularité auprès des consommateurs et surtout de l'amélioration des outils de paiement et de distribution par les airs.

Selon l'étude, la distribution par les airs (OTA, "over the air") devrait d'ailleurs représenter 88.3% des ventes de jeux pour téléphones mobiles avec un prix moyen de 15 dollars, contre une fourchette de 25 à 45 dollars pour des jeux sur cartouche.

En 2003, près d'un téléphone sur deux est compatible avec les jeux mobiles (technologies Java, ExEn, BREW, Palm OS, Symbian, Windows, etc...) et toute l'industrie espère, à l'image de la dernière Nokia N-Gage, que le jeu prendra le relais du SMS, des logos/sonneries et des MMS/photo, afin d'augmenter les revenus data des opérateurs.
Modifié le 20/09/2018 à 15h39
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Disney+ : pas de 4K ni d'Ultra-HD au lancement pour le concurrent de Netflix
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Quatre ans après leur sortie, les Samsung Galaxy S7 ne seront plus mis à jour
COVID-19 : Lamborghini aussi se met à produire du matériel médical
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top