Mais qui se cache derrière Sobig.F ?

26 août 2003 à 00h00
0
SkyNet ou BenLaden ? Malgré l'échec de l'attaque du virus Sobig.F ce week end, les spécialistes de la sécurité informatique restent inquiets et s'attendent à des séquelles, dans les prochaines semaines.

Apparu le 18 août, Sobig.F s'est répandu à des millions d'exemplaires sur le web en profitant d'une faille de sécurité de windows, provoquant des perturbations sur le Net et des problèmes techniques sur de nombreux ordinateurs. Le virus devait également prendre le contrôle d'une vingtaine de serveurs, heureusement déconnectés à temps, pour lancer une deuxième vague d'attaques électroniques dont l'objectif reste inconnu. Le virus était en outre programmé pour se deconnecter le 10 septembre... la veille du deuxième anniversaire des attaques terroristes contre les Etats-Unis où le FBI a d'ailleurs lancé une enquête pour percer le secret de ce virus.

Directeur général de F-Secure France, un éditeur d'antivirus, Alexandre Durampe souligne la complexité de Sobig.F, étudié depuis quelques jours par les laboratoires de sa société : "C'est un virus complexe, pensé de longue date, qui ne peut être le fruit que d'équipes de haut niveau.". Evoquant la menace terroriste, il souligne qu'il s'agit peut-être d'une fausse piste pour masquer celle du crime organisé. Il est en effet possible d'imaginer une nouvelle forme de chantage contre des multinationales, dont le système d'information et les principaux sites web restent à la merci d'une attaque électronique massive.

Terroriste, Mafia ou tout simplement bidouilleur génial, bien décidé à inventer une nouvelle génération de virus encore plus desastreuse, Sobig.F inquiète en tout cas les spécialistes qui attendent désormais avec appréhension la prochaine attaque et recommandent évidemment aux internautes de s'équiper des derniers logiciels anti-virus pour se protéger.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'outil de recherche d'Overture revendique un index de 3.2 milliards d'occurences
Elan Speech place sa techno vocale chez KirUSA
La nouvelle campagne d'AOL met l'accent sur le service
Linuxfr.org en grève contre les brevets logiciels
SFR lance deux formules 'étudiants' pour la rentrée 2003
L'outil de recherche d'Overture revendique un index de 3.2 milliards d'occurences
Elan Speech place sa techno vocale chez KirUSA
La nouvelle campagne d'AOL met l'accent sur le service
Linuxfr.org en grève contre les brevets logiciels
MSN 8 est disponible en France
Haut de page