Oracle veut doubler ses effectifs en Inde d'ici à 2006

Par
Le 01 août 2002
 0

Oracle, géant américain du logiciel, a annoncé mercredi que la société compte doubler ses effectifs en Inde au cours des quatre prochaines années.

Oracle, éditeur américain spécialiste des bases de données, espère doubler ses effectifs en Inde d'ici à 2006. L'éditeur a commencé à embaucher de nouveaux collaborateurs pour une de ses unités à Bangalore qui sera consacrée à des services de back-office.

"Nous allons vraisemblablement atteindre le chiffre de 4 000 collaborateurs au cours des quatre prochaines années", a signalé Derek WILLIAMS, Vice-président d'Oracle pour la zone Asie-Pacifique, lors d'une conférence de presse mardi.

Cette annonce est liée à l'agrandissement d'un bâtiment au sud de Bangalore qui abritera 1 200 des 2 200 employés indiens d'Oracle, ingénieurs logiciels dans leur grande majorité.

La direction du second éditeur de logiciels au niveau mondial, derrière l'incontournable Microsoft, a souligné que son expansion en Inde fait partie "de la politique globale d'expansion du groupe".

"Il est évident que nous développons nos structures dans un pays qui a des atouts. La réduction des coûts est importante mais pas autant que le capital humain", a souligné Derek WILLIAMS.

Les deux font la paire sans doute...

D'après George GILBERT, analyste au Crédit Suisse First Boston, Oracle pourrait réduire, à nouveau, ses effectifs de 1% à 2% dans le monde, soit entre 400 à 800 postes sur un effectif total d'environ 40 000 personnes, afin d'atteindre ses objectifs en 2003.

Comme d'autres multinationales, Oracle a été attiré par la présence d'une main d'oeuvre anglophone diplômée et hautement qualifiée au niveau de rémunération relativement bas. Des firmes locales, proposant du back office aux entreprises internationales via des connexions télécoms haut débit, ont rapidement rejoint ces multinationales sur ce segment de marché.

Oracle a ouvert sa première unité de développement de logiciels en 1994 à Bangalore puis à Hyderabad. L'éditeur dispose également d'un département conseil et d'un centre de contacts dans le pays.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

scroll top