Napster va-t-il être sauvé par Bertelsmann ?

21 mai 2002 à 00h00
0
Alors que Napster était sur le point de se mettre en faillite, le groupe multimédia allemand Bertelsmann a finalement accepté d'acquérir les actifs du portail Internet d'échanges de fichiers musicaux.

Bertelsmann est prêt à rembourser les huit millions de dollars de dettes de Napster.

Il y a deux ans le portail séduisait près de 70 millions d'internautes, mais Napster a perdu sa clientèle à partir du mois de juillet 2001 lorsque son service a été désactivé.

Napster avait été dans l'obligation de fermer son service gratuit d'échange de fichiers après plusieurs mois de démêlées judiciaires (plainte des labels Warner, EMI, Universal Music, et Sony pour violation de droits d'auteurs), tout en espérant reprendre une activité basée sur un modèle payant.

Shawn FANNING, fondateur et Directeur technique de Napster, et Konrad HILBERS, son Président, avaient quitté la société. Finalement, tout deux reprendront leur fonction, selon un communiqué rendu public vendredi par Napster et Bertelsmann.

Il s'agit donc d'un énième bouleversement dans l'affaire qui oppose les majors et leur représentant la RIAA (Recording Industry Association of America), à Napster.

Grâce au soutien de Bertelsmann, Napster va pouvoir payer ses créanciers et développer son projet de service payant de distribution de fichiers musicaux en conformité avec les lois américaines sur le copyright.

De son côté, Joe KLEIN Directeur de la filiale américaine de Bertelsmann, s'est déclaré satisfait "de voir Napster continuer à aller de l'avant avec Konrad HILBERS à sa tête".

"Napster sera en première ligne pour trouver des stratégies qui respectent les droits d'auteur, récompensent les artistes et fournissent un divertissement de qualité aux consommateurs", a-t-il conclu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nicolas BARAVALLE :
PUMA communique sur l’Internet français
Le transfert de données (wireless data) génère 545 millions de dollars aux US
Akazi lance la nouvelle version de sa suite BPM : FlowMind 3.3
Ptolmix passe au multicanal avec sa plate-forme e-CRM
Nicolas BARAVALLE :
PUMA communique sur l’Internet français
Le transfert de données (wireless data) génère 545 millions de dollars aux US
Akazi lance la nouvelle version de sa suite BPM : FlowMind 3.3
Ptolmix passe au multicanal avec sa plate-forme e-CRM
Haut de page