British Telecom réclame des royalties sur les liens hypertextes

Jérôme Bouteiller
21 juin 2000 à 00h00
0
Après Amazon souhaitant breveter ses liens rémunérés ou encore Unisys réclamant des royalties sur les images GIF, c'est au tour de British Telecom de réclamer des droits liés à l'utilisation du lien hypertexte.

Bien que l'internet existe depuis les années 60, son véritable essor est né dans les années 90 avec le Web, une toile reliant des millions de sites à l'aide de liens hypertextes, inventés par Tim Berns Lee, un chercheur du Cern à Genève. Or BT, le géant britannique des télécommunications prétend être propriétaire d'un brevet sur un procédé similaire, "inventé" dans les années 70 par l'un de ses employés. Bien que ledit procédé ne soit pas très précis et que sa paternité sur le lien hypertexte puisse être contesté, le groupe de télécoms a déjà informé les principaux opérateurs internet américains qui réclamerait désormais le versement de ses royalties pour l'utilisation de cette technologie. Cette initiative évoque celle de Unisys vis à vis du format Gif, de Multimédia vis à vis du MP3 ou encore de Amazon pour le principe du lien rémunéré. Bien que ces prétentions puissent paraître ridicules, elles s'inscrivent dans un phénomène de renforcement et d'élergissement du droit d'auteur et pourrait donc bien s'avérer payantes. L'investissement à fonds perdus semble donc définitivement révolu.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Model 3 échoue lors d'une démonstration de son système de freinage autonome
L'énergie nucléaire continue de perdre du terrain face au solaire et à l'éolien
Orange : un forfait 5G avec data illimitée pour 80 euros par mois pourrait être bientôt lancé
RTX 3080 : de nombreux bugs chez les premiers acheteurs de modèles custom (MàJ)
Le code source de Windows XP en fuite sur les réseaux
Environnement : Renault vous invite à couper votre moteur devant les écoles
Un ancien cadre dévoile la stratégie de Facebook pour être aussi addictif que le tabac
PlayStation 5 : le gameplay de Demon's Souls montré par Sony ne tournait pas en 4K
Beyond Good & Evil 2 : une enquête lève le voile sur un développement chaotique
scroll top