La RIAA poursuit une famille sans ordinateur

0
La puissante RIAA (Recording Industry Association of America) a apparemment commis une nouvelle erreur dans sa chasse aux sorcières sur Internet. L'association chargée de défendre les droits des maisons de disques américaine aurait effectivement déposé une nouvelle plainte contre une famille ... ne possédant tout simplement pas d'ordinateur !

La famille Walls est effectivement accusée d'avoir téléchargé des morceaux protégés par droit d'auteur sur Internet en utilisant un logiciel d'échange de fichiers Peer To Peer. Seul problème, la famille Walls affirme ne pas posséder d'ordinateur et précise qu'elle réside à l'adresse indiquée par la RIAA que depuis moins d'un an. Dès lors, elle pense qu'elle est pointée du doigt par la RIAA pour des téléchargements qui ont certainement été effectués par l'ex-propriétaire de leur logement...

La RIAA n'en est pas à sa première bourde. Elle a déjà, par le passé, attaqué une personne décédée (voir la brève Insolite : la RIAA n'a que faire des pissenlits) et une mère de famille handicapée qui aurait téléchargé du gangsta-rap à 4 heures du matin (voir la brève La RIAA attaquée à son tour...)... Suivant, à qui le tour ?
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page