Bolloré dispose désormais d'une licence Wimax nationale

Alexandre Habian
12 janvier 2010 à 09h38
0
00C8000001374538-photo-bollore.jpg
Free n'est plus le seul opérateur à disposer d'une licence Wimax nationale ! Alors que les principaux acteurs des télécoms estiment que c'est la technologie de haut-débit mobile « LTE », acronyme de « Long Term Evolution », qui devrait devenir la prochaine norme mobile « 4G », les principaux défenseurs du Wimax n'ont pas dit leur dernier mot et comptent bien continuer de démocratiser ce moyen de connexion sans fil à l'Internet.

Un pas en arrière, deux pas en avant ? L'été dernier, le groupe Bolloré Télécom a décidé de stopper ses investissements en matière de Wimax. Disposant de 20 licences Wimax régionales, Bolloré a en effet fermé une station WiMax dans le Nord-Pas-de-Calais, faute de rentabilité de son offre, avec seulement 23 clients recrutés. Le groupe annonçait alors ne plus vouloir lancer, seul, d'offre commerciale exploitant cette technologie principalement utilisée pour couvrir les zones blanches ADSL.

Mais il semble que Bolloré Télécom ne compte pas pour autant se débarrasser de ses licences régionales, le groupe venant même selon Le Figaro de racheter à l'opérateur Altitude deux nouvelles licences WiMax couvrant l'Alsace et la Bourgogne. Au total, ces 22 licences permettraient ainsi à Bolloré de couvrir l'intégralité du territoire.

Reste à connaitre les ambitions de Bolloré Télécom en matière de développement du Wimax en France. L'objectif du groupe est-il de lancer une véritable offre commerciale dans toute la France ou s'agit-il d'une opération visant à revendre à prix d'or une telle licence nationale ?
Modifié le 18/09/2018 à 14h42
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top