Bono pointe du doigt une décennie de piratage

04 janvier 2010 à 13h15
0
00B4000002708186-photo-u2-groupe.jpg
Via son leader Bono, le groupe U2 affiche plus clairement sa position face à la question du piratage sur Internet. En effet, la démocratisation des différents logiciels de transfert de fichiers sur Internet divise depuis plusieurs années la communauté des artistes. Certains s'y sont violemment opposés dès les premières heures en assignant le service Napster en justice. C'est notamment le cas de Metallica, Dr Dre ou encore Madonna. D'autres au contraire ont joué le jeu en publiant leurs chansons sur Internet comme Radiohead, The Smashing Pumpkins ou Nine Inch Nails.

Dans une chronique publiée sur le New York Times, Bono revient ainsi sur la première décennie du 21e siècle et fait part de ses espérances sur les dix prochaines années. Parmi les points soulevés, il évoque notamment la question du piratage sur Internet. Il explique ainsi : « d'ici quelques années nous devrions être capables de télécharger une saison entière de 24h Chrono en 24 secondes. Pour beaucoup il sera normal de l'avoir gratuitement ». En ce qui concerne le domaine de la musique, le chanteur irlandais ajoute : « après une décennie de vols et de partages de la musique il est clair que les personnes les plus touchées sont les créateurs - notamment les plus jeunes compositeurs qui ne peuvent pas vivre de la vente des billets de concert ou de t-shirts ».

En janvier 2008, le manager du groupe Paul McGuinness rejetait la faute sur les fournisseurs d'accès à Internet en déclarant que ces derniers se devaient d'avoir une attitude plus responsable vis-à-vis du contenu transitant sur leur serveurs. Bono reprend les mêmes propos et ajoute que les profits croissants des FAI « reflètent parfaitement » les pertes du marché de la musique. Beaucoup estiment en effet que les FAI profitent indirectement du piratage en promouvant leurs forfaits haut-débit et devraient reverser une partie de leurs revenus au marché de la musique. Une telle initiative pourrait cependant se traduire par une augmentation de la facture pour le client final.

En rappelant les efforts des Etats-Unis dans la lutte contre la pédo-pornographie et ceux de la Chine dans la censure de contenus jugés inappropriés par les autorités locales, le chanteur déclare qu'il existe des moyens de surveillance relativement efficaces. L'on imagine alors des systèmes permettant d'identifier les contenus transitant dans les tuyaux d'un FAI afin de quantifier le nombre d'oeuvres illégales en circulation mais aussi des dispositifs permettant bloquer ces transferts.

S'il souhaite durcir la politique actuelle de lutte contre le piratage, le groupe U2 n'ignore cependant pas les nouvelles technologies. C'est ainsi que le concert dans le stade du Pasadena Rose Bowl du 25 octobre dernier avait été retransmis en direct sur YouTube.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Clarkdale, Arrandale : le line-up 32 nm d'Intel
USA : Twitter plus populaire que Facebook à la télévision
USA : Google bientôt dans les mailles politiques ?
USA : 27 Mds $ dépensés en ligne pour les fêtes
Mobilité : RealNetworks s'offre la société Varia
Lenovo lance des ultraportables ThinkPad à bas prix
Palm App Catalog : 1000 applications référencées, bientôt l'achat de logiciels en Europe
Firefox Mobile passe en RC 1.0 sur Nokia N900
  Age Of Decadence  ,  Experts  ,  PTBoats  ,  SAS  en démo
Nouvel an : record de SMS et de eCartes envoyés
Haut de page