Etude : 62,3 M d'autos reliées à Internet en 2016

Par Alexandre Habian
le 17 décembre 2009 à 11h38
0
00FA000002656616-photo-voiture-du-monde-luxgen7.jpg
Selon le cabinet d'études marketing iSuppli, après avoir été démocratisé par les ordinateurs et par les smartphones, l'Internet va prochainement s'inviter dans les automobiles.

Alors que ce sont à peine 970 000 voitures « connectées » qui seront mises sur le marché cette année dans le monde, ce chiffre devrait avoisiner les 62,3 millions en 2016. « Alors que les smartphones deviennent de plus en plus populaires et grand public, les consommateurs demandent désormais un accès à Internet dans les automobiles. Les constructeurs automobiles commencent déjà à répondre à cette demande en ajoutant différents modules Internet dans leurs voitures », précise iSuppli.

Et c'est visiblement aux Etats-Unis que les constructeurs sont le plus en avance, l'institut d'études - américain - tablant sur 28,3 millions d'autos reliées à Internet outre atlantique en 2016, contre 520 000 cette année. Mais la plupart des systèmes existants, comme le module embarqué « Ford Sync », ne fonctionnent qu'en utilisant la connexion Internet associée d'un smartphone. L'une des seules exceptions à cette règle concerne le système intégré dans les BMW série 7 en Allemagne. Ainsi que le développement de routeurs « 3G vers WiFi » intégrés dès 2008 dans certaines voitures de marque Chrysler, aujourd'hui disponibles dans les Cadillac et Volkswagen.

02681310-photo-automobiles-connect-es-isuppli.jpg
Prévisions du nombre d'autos connectées par année

Mais pour que les applications Internet pour automobiles soient populaires, elle ne devront pas gêner le conducteur pendant sa phase de conduite, sous peine de s'attirer les foudres des autorités locales. « Il y aura des restrictions dues à la distraction des conducteurs. Des interfaces plus intuitives devront être développées pour impacter au minimum le conducteur », précise iSuppli. Côté usage, la société prévoit un bel avenir pour les systèmes d' « infotainment » ainsi que pour les systèmes de navigation GPS qui pourront exploiter cette connexion Internet pour de nombreux services (info trafic, radars, réservations d'hôtels ou de restaurants, ...). Pour le plus grand plaisir des opérateurs mobiles qui pourraient facturer à prix d'or l'utilisation de tels services ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Google Assistant : la mémorisation automatique du stationnement réactivée
Iliad, maison mère de Free, partenaire du projet de cryptomonnaire de Facebook
Salon du Bourget - L’avion électrique d’easyJet et de Wright Electric dans les airs dans 10 ans
L'application de bureau Twitter de nouveau disponible pour les utilisateurs de macOS
Une base de données laisse filer les informations professionnelles d'1,6 million de personnes
L'application Google teste l'affichage des signets pour ses résultats vidéo
Huawei s'attend à une
Le Motorola One Action fuite : triple module photo, écran 21/9 et SoC Exynos à prévoir
Google est un mauvais copieur, piégé par Genius, à qui il vole les paroles de chanson
Nintendo, suite : les deux nouveaux modèles de Switch seraient entrés en production
scroll top