Une équipe du MIT alerte sur les vulnérabilités de l'EC2 d'Amazon

Par
Le 23 octobre 2009
 0
0096000001685256-photo-amazon-s3.jpg
Le service Amazon d'informatique dans le « nuage » (cloud computing) pourrait s'avérer moins fiable qu'annoncé. Selon une équipe du MIT (en anglais), ce service serait vulnérable aux écoutes et aux attaques malveillantes. Leur étude montre qu'il est possible de cartographier précisément où les données d'une cible se trouvent matériellement dans le «nuage» pour ensuite utiliser différentes astuces permettant de recueillir des renseignements.

« Nous croyons fermement que ces vulnérabilités sont spécifiques à l'actuelle technologie de virtualisation et qu'elles auront également une incidence sur les autres fournisseurs », explique Eran Tromer, chercheur postdoctoral au laboratoire Computer Science and Artificial intelligence du MIT, qui a effectué le travail avec trois collègues de l'Université de Californie à San Diego.

Les faiblesses potentielles ont été trouvées dans les services d'infrastructure fournis par Amazon et Rackspace. « Traquer une victime sur des milliers de serveurs peut sembler impossible. Pourtant, en suivant des méthodes simples d'investigation, et pour peu d'argent, on a 40% de chance de placer une machine virtuelle malicieuse sur le serveur où se trouve la victime », explique Eran Tromer. Il devient alors possible de voler ses données.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top