Google Maps : l'information trafic participative

26 août 2009 à 16h04
0
02298838-photo-logo-de-google-maps.jpg
Google va mettre à contribution les automobilistes pour enrichir l'offre d'information trafic en temps réel de son service de cartographie en ligne. Les utilisateurs de la version mobile de Google Maps seront effectivement invités à partager leur position et leur vitesse avec les serveurs de Google, permettant de cartographier le trafic sur les axes qui ne sont pas déjà couverts par les partenaires du géant de l'internet.

TomTom propose déjà en partenariat avec Vodafone en Europe et SFR en France un service similaire baptisé High Definition Traffic, reposant quant à lui sur la fréquentation des relais téléphoniques bordant les routes. L'approche de Google fournit quant à elle une cartographie plus précise mais touche une population moindre, puisqu'elle requiert l'intervention du mobinaute et un téléphone équipé d'une puce GPS.

Google promet d'ailleurs qu'aucune information personnelle ne sera conservée et que les utilisateurs de Google Maps pourront refuser de participer à l'information trafic.
0140000002375130-photo-trafic-participatif-dans-google-maps.jpg
Les européens sont pour l'heure épargnés par ces considérations de confidentialité puisque le service n'est dans un premier temps déployé qu'aux États-Unis.

Cette cartographie enrichie sera consultable depuis le site internet mais aussi et surtout depuis l'application mobile disponible sur de nombreuses plateformes. Reste que contrairement à TomTom, Google ne propose pas de logiciel de guidage tirant automatiquement parti de ces données. À moins que le géant de l'internet n'ait prévu de se lancer prochainement dans la navigation routière...

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page