Google teste une nouvelle version de son moteur

11 août 2009 à 15h50
0
Par l'intermédiaire de son blog destiné aux éditeurs de sites Web, Google appelle cette semaine les professionnels du Web à tester avec lui une nouvelle mouture de son moteur de recherche. Cette démarche est présentée comme l'aboutissement de plusieurs mois de travaux, pendant lesquels ses ingénieurs ont collaboré à la mise au point d'une architecture de nouvelle génération visant à supporter le fonctionnement du moteur : de l'indexation des pages Web à la restitution des résultats en passant par les calculs nécessaires au classement de ces derniers. Nom de code : Caffeine.

« Cette nouvelle infrastructure se cache sous la capot, ce qui signifie que la plupart des utilisateus ne constatera aucune différence dans les résultats de recherche. Les développeurs Web et les spécialistes de la recherche devraient toutefois observer quelques changements, ce qui nous conduit à ouvrir cette période de tests pour collecter leurs retours », explique un billet cosigné par Matt Cutts, l'un des principaux ingénieurs impliqués dans le projet.

Si l'internaute ne retient généralement d'un moteur de recherche que sa simplicité d'utilisation et la pertinence des résultats, les professionnels du Web savent bien qu'une gigantesque infrastructure, particulièrement complexe, sous-tend l'ensemble : une mécanique pointue, objet d'incessants réglages, qu'il faut de temps à autres remanier en profondeur, sans que la surface en soit visiblement affectée.

Google se garde bien de préciser s'il souhaite profiter de cette nouvelle infrastructure pour faire évoluer le classement des résultats au sein de son moteur, se contentant d'affirmer qu'elle lui permettra d'augmenter sa vitesse d'indexation et ses prétentions à l'exhaustivité. Quelques rapides essais, effectués en comparant l'actuel Google à cette version de test permettent d'observer de légères différences de classement, qui sur des faits d'actualité, laissent penser que leur traitement pourrait se voir accorder une place plus importante. Une orientation qui reste à confirmer, mais cette « caffeine » pourrait être une façon pour Google de se réveiller face aux ambitions affichées par Bing, Yahoo ou des réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter dans le domaine de la « recherche en temps réel ».

Exemple ci-dessous avec une requête sur le terme Iran, qui retourne 173 millions de résultats sur la version standard de google.com (à gauche), contre 220 millions sur cette version de test (à droite).

000000DC02347682-photo-google-recherche-iran-moteur-standard.jpg
000000DC02347684-photo-google-recherche-iran-caffeine.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Porn : Macron veut
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top