Nortel France : le mouvement de grève se poursuit

01 juin 2018 à 15h36
0
01630110-photo-nortel.jpg
Des centaines de salariés de Nortel France (Nortel Networks SA ou NNSA) poursuivent ce vendredi le mouvement de grève engagé le 7 juillet. Leur objectif consiste à « faire entendre à la direction et à l'administrateur judiciaire leur colère quant à la procédure de liquidation engagée depuis le 28 mai par décision du tribunal de commerce de Versailles », a déclaré la CFTC dans un communiqué. Selon le syndicat, plus de 330 salariés de Nortel Networks SA sur 680 collaborateurs maintiennent depuis mardi un piquet de grève filtrant les entrées sur le site de Châteaufort (78). Comment en est-on arrivé là ?

Equipementier réseau d'origine canadienne, Nortel a été placé en janvier 2009 sous la protection de la loi américaine sur les faillites (Chapter 11). Parallèlement, la multinationale a annoncé supprimer 3200 emplois supplémentaires sur un effectif mondial d'environ 26.000 collaborateurs. En France, la justice a prononcé la liquidation de NNSA (680 collaborateurs) au printemps. En l'absence de repreneur, celle-ci sera effective fin août. A ce jour, les salariés de Nortel Networks SA se seraient vus proposer « les indemnités minimums conventionnelles » complétées d'une indemnité d'aide au départ (IAD) « conditionnée au fruit des ventes des activités du groupe Nortel en démantèlement. » La CFTC parle d'un marché de « dupes ».

Le comité d'entreprise a transmis une lettre au cabinet Ernst & Young. Certains de ses membres auraient été chargés d'administrer le groupe Nortel en Europe. Les administrateurs, poursuit la CFTC, ont été mandatés par décision d'une cour de justice anglaise dans le cadre du 'Insolvency Act', équivalent britannique du Chapter 11 américain. Dans cette lettre, l'organisation « dénonce la gestion désastreuse de cette restructuration, qui se fait au détriment de Nortel en France en se matérialisant par une liquidation judicaire supprimant de 480 à 680 emplois à bon compte. » Les revendications des salariés grévistes soutenus par la CFTC ont par ailleurs été remises à l'administrateur judiciaire français de la société : Maitre Franck Michel.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Samsung Player HD : la crème des vidéophones ?
Un graveur de DVD externe abordable chez Samsung
Eco-centres 2.0 : nouvelles terres de dynamisme en Méditerranée?
Actu de la semaine en dessins, best of estival !
Clubic Week : encore plus de Google sur votre PC
2 To chez Hitachi aussi, mieux vaut tard que jamais
Une étude met en garde contre la qualité audio des smartphones
Jaspersoft, le décisionnel open source s'offre en illimité
Deux nouveaux transportables multimédias chez Asus
Vie privée : NKM s'engage en faveur du
Haut de page