Étude : croissance du spam par URL raccourcies

08 juillet 2009 à 12h12
0
0096000000134714-photo-spam-logo-news.jpg
Après l'email, la messagerie instantanée, le SMS ou encore les réseaux communautaires, le spam se déguise sous une nouvelle forme : l'URL raccourcie. Proposée aux internautes depuis plusieurs années avec le pionnier du genre TinyURL.com, l'usage s'est véritablement démocratisé sur les réseaux communautaires et notamment les services de micro-blogging tels que Twitter n'autorisant la publication de messages limités à quelques dizaines de caractères.

Plusieurs start-ups ont emboité le pas à TinyURL, c'est notamment le cas de Is.gd, Bit.ly ou encore Ow.ly. Paul Wood, analyste principal au département MessageLabs intégré à Symantec en novembre 2008, explique : « il existe littéralement des douzaines de sites Internet offrant des services de réduction d'URL et les spammeurs se sont rendus compte qu'en utilisant ces services ils peuvent contourner les systèmes de sécurité CAPTCHA ou la création d'un compte utilisateur » avant de pouvoir publier leur liens.

Cette technique permet également de masquer la véritable destination d'un lien hypertexte, lequel peut mener à un site frauduleux dont la page embarque du code malveillant. M. Wood précise qu'à l'image de Donbot, il existe des botnets spécialisés dans l'envoi de spam par URL raccourcies (5 millions par jours). Aujourd'hui cette technique représenterait 2% du spam total.

Notons qu'en cas de doute, il existe plusieurs solutions pour connaître le lien hypertexte initialement raccourci.

0258000002292644-photo-croissance-du-spam-via-url-raccourcies.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Enfin des nouvelles de Squadron 42, le mode solo de Star Citizen ?
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
Freebox Pop : la fibre, l'expérience TV et le répéteur Wi-Fi à l'honneur de la campagne d'affichage de la box
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
scroll top